• Un patch contenant des centaines de micro-aiguilles qui pénètre la peau et qui injecte des vaccins


     Devons-nous nous en étonner ou nous en inquiéter ?

    La suite paraît logique, après l'invention et la mise en route des OGM sur les végétaux voici venu le temps "des OGM sur les êtres humains".

    Quoi de plus normal en somme, lorsque l'on veut éradiquer une partie non négligeable de l'humanité devenue trop nombreuse... et transformer selon leur bon vouloir ceux qui deviendront leurs esclaves...

    Ils ont trouvé là un moyen qui passera inaperçu mais d'une redoutable efficacité...

    Je pense qu'ils nous concoctent encore d'autres pochettes surprises !

    Lilith 168

     

     

     

    * Ces vaccins de "nouvelle génération", injection de matériel génétique pouvant potentiellement créer des mutations à l'intérieur de l'organisme humain, sont à redouter parce qu'ils pourraient induire des transformations génétiques hasardeuses et effrayantes.   Les recherches de Sharon Gilbert sur l'introduction de matériel génétique dans les vaccins, et à l'intérieur de multiples traitements médicaux et expériences en laboratoire, sont suffisantes pour nous laisser craindre ces pratiques médicales et scientifiques où l'humain pourrait devenir l'hôte de manipulations génétiques chimériques.  Le but poursuivi: corrompre l'ADN humain, la "semence de la femme" (Genèse 3:15)...

    Les chercheurs disent que le principe du tattoo pourrait offrir une façon moins douloureuse d'offrir la nouvelle génération de vaccins.  Ils prétendent que le système pourrait même être utilisé pour fournir des vaccins à ADN pour des maladies comme le VIH.

    Les micro-aiguilles peuvent perforer que les couches superficielles de la peau évitant ainsi de toucher les terminaitions nerveuses et les vaisseaux sanguins, contrairement aux aiguilles hypodermiques.

    Ce tattoo vaccinal pourrait être utilisé pour fournir des vaccins à ADN, une nouvelle génération de vaccins qui au lieu de développer une immunité contre les maladies en exposant le système immunitaire à des envahisseurs potentiels, fourniraient des gènes de contagions dans le système des patients.

    Source:










  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :