•  

    Belle surprise ces derniers jours, non seulement le beau temps est arrivé mais les abeilles aussi, ces dernières en nette diminution depuis 4 ou 5 ans font un retour en force.

    Des efforts doivent être consentis afin de leur facilité la vie, et leur donner l'occasion de se nourrir en laissant de-ci de-là quelques coins d'herbes à fleurs sauvages à butiner.

    Penser à éviter les désherbants et autres saloperies....

    Bien sûr chez moi il n'y a pas de gazon tondu, je fauche l'herbage commun à ma région qui y pousse.

    Les premières fleurs à butiner sont des trèfles à fleurs blanches, du coup j'abandonne de petits espaces à cette variété.

    Des plantes méconnues, de moi, prirent ce printemps possession de la "muraille-clôture", derrière la maison, elles donnèrent naissance à une foison de petites fleurs roses, inlassablement butinées durant 2 mois.

    Elles ornèrent si joliment l'arrière de la maison !

     

    -Près du portail un beau pied de ronce profite de "l'abri" offert par un magnifique seringa, je veille à ce qu'il n'envahisse trop son colocataire et j'évite de le détruire car l'hiver je me sers de ses longues "lianes" pour concocter des infusions contre les maux de gorge et l'enrouement.

    L'efficacité de ce remède surpasse largement toutes les médecines connues.

    Depuis une semaine ce pied de ronce commence à offrir, à toutes sortes d'abeilles et de bourdons, de jolies petites corolles blanches aux coeurs légérement rosées.

    Avant hier je sarclai autour de la maison lorsque mon attention fut attirée par un fort bourdonnement à quelques mètres de moi, intriguée j'approchai de l'endroit en question, et je vis des dizaines et des dizaines d'abeilles qui oeuvraient dans de la vigne vierge, voltigeant sur ses minuscules "fleurs" qui ressemblent à de petites graines.

     

    "Cette année encore une nichée d'hirondelles a vu le jour dans la grange attenante à la maison.  Ces jeunes hirondelles prirent leur envol début mai .

    Deux semaines après le couple "remettaient le couvert",  une autre couvée est en cours de route. Ca ne chôme pas puisque les bébés déjà nés piaillent avec une impatience non contenue -leur "fringale !

    Sur une autre poutre du plafond de la grange, un autre couple s'est essayé à la parentalité.

    Il y aura quatre petits en plus, cette année !

    Trois couvées = 12 hirondelles qui vont grossir les rangs de leur espèce !

     Deux couples s'installant en ces lieux en  même ce n'était arrivé il y a longtemps, car, souvent les plus anciens chassent les futurs parents en quête d'abri.

     

    A la fin du mois d'août prochain, les 12 hirondelles nouvellement nées viendront régulièrement au-dessus du jardin et nous inviterons à sortir de chez nous. Elles voleteront joyeusement au-dessus de nos têtes pour nous remercier de veiller sur elles et de leur offrir un abri.

     

    Lilith168

     

     

     

    *******************


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique