• Manger moins pour être plus intelligent ?

     

    Manger moins pour être plus intelligent ?

     

     

    C’est le grand fantasme des consommateurs depuis qu’ils ont des enfants.... "que puis-je donner à mon enfant pour qu’il soit plus intelligent en classe, pour qu’il ait plus de mémoire " ? 

     

    On sait depuis fort longtemps qu’un apport calorique en deçà des besoins du corps stimule l’esprit, la vigilance intellectuelle...

    Une équipe de chercheurs italiens (Université Catholique du Sacré Coeur de Rome), dirigée par Achile Cittadini, Giovambattista Pani (Institut de Pathologie générale) et Claudio Grassi (Institut de physiologie humaine) a mis à jour un lien, jusqu'à aujourd'hui inconnu, entre la quantité de calories ingérées par jour et le bon fonctionnement des cellules cérébrales.

    L'un des éléments clés de cette relation est la protéine CREB1 qui régule la mémoire, l'apprentissage, le contrôle de l'anxiété... Cette molécule activerait des gènes liés au bon fonctionnement des cellules cérébrales. Sa synthèse est stimulée justement par une réduction calorique.

    L'étude publiée sur Proceedings of the National Academy of Sciences portait sur des souris. Une réduction de 30% en apport en calorie est suffisante pour augmenter les performances cognitives et pour retarder les syndromes de la dégénérescence neuronale.

    Cette découverte a d'importantes implications dans le développement des thérapies pour maintenir le cerveau jeune, prévenir la dégénérescence et le processus de vieillissement. En plus, l'étude a fait la lumière sur le lien entre les maladies métaboliques comme le diabète et l'obésité et le déclin des activités cognitives.

    ... Je vois tout de suite comment on peut faire de la discrimination avec une conclusion comme celle-ci !!! 

    Manger moins pour être plus intelligent ???

     

     

    Source :

    http://www.carevox.fr/nutrition-regimes/article/manger-moins-pour-etre-plus

    Illustration : MICHEL DE GENTILE

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 1er Janvier 2013 à 14:53
    L’agriculture biologique dépend d’un milieu ouvert qui ne peut échapper à un certain degré de pollution. Mais n’utilisant pas elle-même de pesticides, elle véhicule beaucoup moins de leurs résidus que l’agriculture conventionnelle
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :