•                              

                                                                   


      

                         En vieux nordique run signifie " mystère ou secret ", en vieil allemand runa signifie " chuchoter ", et la racine indo-européenne ru évoque une chose mystérieuse, secrète comme ce que l'on souffle à l'oreille. Ce procédé suggère une méthode orale de transmission d'un enseignement secret. l'alphabet secret runique est porteur d'une profonde signification spirituelle. Seuls les prêtres ou prêtresses de l'ancienne religion soufflaient les runes ou opéraient chamaniquement à l'écart des institutions. 
                                                 

                                  

                         Certains étymologistes soutiennent que le terme runa renvoi également à la notion de "celui qui sait ", le sage. Avoir recours aux runes suppose que l'on croit possible une transformation subtile de la réalité en manipulant l'énergie incluse en tout être vivant, ou objet inanimé. Que beaucoup de ces effets soient de nature psycologique ne diminue en rien leur impact.
                                                                                  

     


                                                                                      

     

                                

                          L'origine de l'alphabet runique demeure un profond mystère. Les chercheurs ont indiqué que les runes partagent certainement une origine commune avec les pétroglyphes, connus sous le nom d'écriture de Hallristinger, utilisés par les peuples de l'âge du bronze et du néolitique, plus d'un millénaire avant notre ère. Les runes gravées sur le rocher leur ont donné ce style de traits à angle aigu. Ce genre d'inscription se prête difficilement à l'écriture curviligne. 

     

     

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique