•  

    Le Nouvel Ordre Mondial veut s'établir avant l'éveil des consciences

     

     

     

     

    Le gouvernement mondial est un « organisme » secret composé des 200 familles les plus riches du monde, qui détiennent, à travers des prête noms et des sociétés écrans 98 % des richesses sur Terre. Il ne faut pas se leurrer, ils élisent à coût de millions de dollars les présidents qui, aujourd'hui sont plus des businessmen obsédés par l'argent que des êtres préoccupés de l'évolution du monde. Ces personnes sont en permanence les jouets d'êtres invisibles qui les tirent dans tous les sens et l'objectif des « formes pensées » qu'ils propagent est de détruire l'humanité avant l'éveil de sa conscience. (...)

    Heureusement l'espèce humaine a des pouvoirs énormes. Chacune de nos pensées, chacun de nos choix a des répercussions à l'infini, dans toutes la création, toutes les dimensions et toutes les planètes. Comme les humains sont très puissants et aussi très inconscients, ils sont donc très dangereux. S'il y a trop d'excès, il est normal qu'une force extérieure vienne rétablir l'équilibre (...)

    Ce qu'il est important de retenir, c'est que l'on vit un moment crucial. Que l'on soit athée ou croyant, cela n'a pas d'importance. Aujourd'hui, chacun de nos choix individuels va nous rapprocher un peu plus d'un monde extraordinaire ou tout simplement de notre destruction : ce sont les individus qui feront la différence.

    Il est donc vital et primordial que les gens vivent leurs rêves et vivent la vie qu'ils ont toujours rêvée. Il n'y a plus de temps à perdre.

    C'est très simple : soit les êtres se mettent au service de l'amour, comme au service d'un employeur, en lui consacrant au moins 51 % de leur énergie, soit ils passent 51 % de leur temps à être employés de ce système assassin et dévastateur, ce qui nous conduira à la destruction. Le but n'est pas d'être intégriste mais amour à 51 %.

    Pour y arriver, ce n'est pas du tout compliqué. Il nous suffit de regarder qui l'on fréquente, quels livres on lit, où l'on fait nos courses, qu'est-ce que l'on mange, qu'est-ce que l'on regarde à la télé... Chacun de nos choix a des répercussions sur le reste de la création. Aujourd'hui il faut en prendre conscience et agir en conséquence.

    Sur Terre nous sommes libres de nos choix, mais jamais nous ne serons libres des conséquences de nos choix. "

    Principes de base

    - Provoquer des conflits

    - Ne pas se montrer comme le principal instigateur

    - Soutenir tous les partis en conflit

    - Passer par une instance bienveillante qui pourrait mettre fin au conflit

     

    Source: {Livre, Livre Jaune N° 5 (Le), Collectif d'auteurs, Ed. Félix}

     

    Le monde est un brasier : il y a partout des braises.

    Mais qui est le responsable ? Celui qui ranime ces braises ou les braises elles-mêmes ?

    Si elles n'étaient pas ranimées, elles pourraient s'éteindre.

    Le gouvernement mondial maintient ces braises, les ranime et bientôt va mettre le feu partout.

    Ensuite, ils viendront mettre de l'eau et se feront passer pour les sauveurs.

    "Plan" des illuminati :

    Article IV, paragraphe 2 :

    Qui ou quoi est en position pour renverser une force invisible ? Et c'est précisément ce qu'est notre Force.

    Leur but :

    - abolition de tous les gouvernements nationaux

    - abolition de tout héritage, tout patrimoine

    - abolition de la propriété privée

    - abolition du patriotisme

    - abolition de la maison unifamiliale et de la vie familiale en tant que cellule de laquelle provient toutes les civilisations.

    - abolition de toutes les religions établies et existantes, de sorte que l'idéologie Luciférienne du Totalitarisme puisse être imposée à toute l'humanité.

    Moins de 30% de la population femelle et 5% de la population mâle sera utilisée pour la reproduction pour combler les besoins de l'Etat.

     

    Source: {Dossier, Gouvernement mondial de l'Antéchrist (Le), Serge Monast, Ed. Presse Libre Nord Américaine}

     

    Le contrôle des Illuminati s'effectue grâce aux dettes des pays.

     

    Source: {Livre, Livre Jaune N° 5 (Le), Collectif d'auteurs, Ed. Félix}

     

    "En 2003, une cour d'appel de Floride a décidé qu'aucune règle écrite n'interdisait la déformation des informations par les médias. Elle est tombée d'accord avec l'argument de la chaîne de télévision Fox; en vertu du premier amendement, les présentateurs avaient le droit de mentir ou de déformer les informations présentées au public. Avec cette loi, c'est au public de découvrir si on lui ment ou pas."

     

    Source: {Magazine, Nexus, No 36, 01-02/2005}

     

    "La croissance économique ne profite qu'à une petite partie de la population et a même pour résultat une aggravation de la situation de la majorité."

    (...)

    "Je devrais produire des études établissant des projections de croissance économique pour les vingt ou vingt-cinq prochaines années et évaluant les conséquences de divers projets.

    ...

    L'aspect clandestin de chacun de ces projets, c'est qu'ils avaient pour but de générer d'énormes profits pour les entreprises et de rendre heureuses une poignée de familles riches et influentes du pays récipiendaire, tout en assurant la dépendance financière à long terme et donc la loyauté politique de plusieurs gouvernements du globe. Le montant du prêt devait être le plus gros possible. On ne tenait nul compte du fait que le fardeau de dettes du pays récipiendaire priverait ses plus pauvres citoyens de soins de santé, d'éducation et d'autres services sociaux pendant des décennies."

    (...)

    "Je me rendis compte aussi que mes professeurs d'université n'avaient pas compris la véritable nature de la macroéconomie. Dans plusieurs cas, aider à la croissance économique d'un pays ne fait qu'enrichir les quelques personnes se trouvant au sommet de la pyramide, tout en appauvrissant davantage ceux qui se trouvent au bas."

     

    Source: {Livre, Confessions d'un assassin financier (Les), John Perkins, Ed. alTerre}

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    La "Guerrre des Fréquences" - La Guerre Psychotronique

     

     

     

     

     

     

    8 - Stratégie de l'Ombre

     
     

     

    Le Harcèlement Permanent

    La stratégie du harcèlement permanent tourne toujours autour de l'induction de la peur et de la culpabilité. Un seul but : le pouvoir sur autrui, par le contrôle et la manipulation.

    Le pouvoir n'est pas un moyen, il est une fin. On n'établit pas une dictature pour sauvegarder une révolution. On fait une révolution pour établir une dictature. La persécution a pour objet la persécution. La torture a pour objet la torture. Le pouvoir a pour objet le pouvoir - Georges Orwell

    La peur est le contraire de l'amour et empêche le développement de l'adn, c'est-à-dire l'accès à la Connaissance, laquelle se trouve à l'intérieur de Soi. En effet, l'adn est une antenne électromagnétique.

    Pour rappel :

    - La peur est une onde d'émotion longue et lente alors que l'amour est une onde d'émotion courte et rapide. Comme une sinusoïde. La peur superposée à la double hélice de l'adn : l'onde étant longue, le nombre de points d'intersection est faible.
    - L'amour superposé à la double hélice de l'adn : l'onde étant courte, le nombre de points d'intersection est élevé. L'intelligence (union de l'intellect et du coeur) dépend du développement de l'adn.

    D'où l'intérêt de toujours fonctionner dans un état d'esprit positif et optimiste, d'amour de Soi et d'autrui (qui est le reflet de Soi).

    L'Ombre opère, quant à elle, par l'induction de la sinistrose et de la culpabilisation, à des fins de contrôle et de manipulation, et par conséquent, de pouvoir, ce dernier appelant toujours plus de pouvoir et de moyens.

    Les moyens :

    Les religions et les sectes

    Toutes les religions sont patriarcales. Pour les grandes religions, Dieu est masculin et juge. Or Dieu ne peut être qu'androgyne (Dieu est Un) et ne juge jamais. Juge, il jugerait ses créations qui sont le reflet de lui-même, il se jugerait donc lui-même, ce qui est un non-sens. Les religions primitives relèguent la femme au second plan (le voile pour les soumettre est un exemple). Dans nos sociétés occidentales, les religions modernes comme le matérialisme masculinisent la femme de façon sournoise. Dissimuler le pôle féminin à l'extérieur revient à dissimuler le pôle féminin à l'intérieur de Soi.

    Quant aux sectes, elles jouent aussi dans le registre de la culpabilisation. Et le but est également financier.

    Toute croyance, quelle qu'elle soit, atrophie le cerveau. Sectes, religions et matérialisme effréné agissent de telle sorte que l'individu reste au stade de l'ignorance, par l'atrophie cérébrale.

    Les médias

    Agissent aussi par la peur et la culpabilisation.

    La peur : les horreurs quotidiennes du journal télévisé et autres reportages, ainsi que - et surtout - les films de violence, laquelle génère la délinquance chez les jeunes spectateurs peu instruits.

    La culpabilisation : en montrant de temps à autre des images de misère et de maladie dans les pays du Tiers-monde, on culpabilise le spectateur sans jamais lui expliquer les causes réelles.

    Les débats d'opinion : oui-non, pour-contre, d'accord-pas d'accord, débats qui perturbent le mental du spectateur. Le parfait reflet de l'illusoire dualité. Diviser pour régner.

    La télévision envoie des ondes alpha relaxantes qui permettent la diffusion de toutes sortes de messages quasi-subliminaux comme la peur ou la culpabilisation ou encore " achetez, achetez ". De plus, la télévision est une véritable pompe à ions et à énergie vitale (chi, orgone, prana, kha...).

    La pensée unique

    - Tout est focalisé sur la compétitivité économique et les chiffres virtuels. Il faut être " compétitif ". " L'homme est un loup pour l'homme " (ce qui est une expression étrange, car le loup n'agit pas du tout ainsi. C'est même le contraire). L'être humain n'existe pas, ce n'est plus qu'un " producteur " et un " consommateur ".
    - Après la mort, le néant, dixit la science matérialiste, le scientisme étant la nouvelle religion.

    La pression sociale

    - Il faut penser " comme tout le monde "
    - Il faut faire " comme tout le monde "
    - Le créatif est un ennemi, c'est un marginal, il n'arrive pas à " s'intégrer " dans la " société " . Il n'est pas " normal ". Il est équilibré, certes (personne ne le dira), mais il n'est pas " normal ", pas conforme à la norme (à la matrice), pas conforme à ce qu'on attend de lui. Il n'est pas coulé dans le moule.

    Un seul geste politique suffit pour loger les personnes sans ressources, les études ayant démontré qu'il y avait au moins trois fois plus de logements disponibles que de personnes sans logement. Aucun homme politique ne l'a réalisé. Or, le coût serait minime, ce devrait être leur tâche première et c'est un devoir moral. La libération de l'insécurité financière, et, dans une perspective plus vaste, de l'esclavage économique est ce qui permet un nouvel élan vers la créativité positive pour la société dans son ensemble.

    La société déjà normalisée (normes européennes, US, etc.), tente de s'uniformiser toujours plus. Derrière l'" uniformisation " se cache le mot " uniforme ", qui rappelle de fâcheux souvenirs.

    Le résultat de la normalisation, de l'homogénéisation des produits, des études, des pensées, etc. sera que la société aboutira à un oeuf complètement vide, dépourvu de toute substance, de tout sens, tel un vieux disque 33 tours qui se termine (de l'extérieur vers le centre).

    L'enseignement

    L'enseignement scolaire et universitaire fait partie de la normalisation. A quelques exceptions près (car il est important de maîtriser la syntaxe, un peu de physique, etc.), tout ce qui est enseigné n'est que pure foutaise, sans aucun rapport avec la réalité. On y fabrique des robots au service de la société productiviste-consumériste. On n'apprend pas à réfléchir, à méditer, à chercher les réponses à l'intérieur de Soi. La science est la nouvelle religion. L'enseignement, tel qu'il est pratiqué de nos jours, n'est qu'une injure à l'intelligence humaine, favorisant le seul développement du cerveau gauche au détriment du cerveau droit.

    Moquerie, agression, isolement

    Quiconque voit des choses hors du commun - Ovni's, ET's, Anges, synchronicités, etc. - se verra traiter de fantaisiste, d'affabulateur, dans environ 98% des cas. La moquerie se transformera en agressivité et conduira enfin à l'isolement de l'individu non conforme.

    Divers

    Aliments modifiés (pesticides,..., micro-ondes), génétiquement ou non, pollution généralisée (air, terre, eau), pollution électromagnétique (téléphones cellulaires, antennes, réseau électrique...), médicaments, drogue, etc.

    Les armes scalaires

    A qui s'éveille un peu trop et n'est pas manipulable par les religions, les médias, la pensée unique, la pression sociale, l'enseignement, la moquerie, l'agression, l'isolement, sera réservée l'arme non-léthale, l'arme scalaire, c'est-à-dire l'envoi épisodique ou permanent de basses fréquences.

    Quel que soit le stade d'Eveil, le harcèlement permanent concerne tout le monde, sans exception.

    Le harcèlement permanent permet la continuité du fonctionnement de l'individu, et par extension, de la conscience collective, dans les basses fréquences.

     



    Source :
    Silver-Wolves.Com




     


    votre commentaire
  •  

     

    Contrôle mental et libération planétaire

     

     

    Le monde est aujourd’hui sous l’emprise d’un système occulte sophistiqué de contrôle mental (Mind Control System) dont l’origine remonte vraisemblablement à plus de 10.000 années avant notre ère. Les techniques de manipulation dont l’humanité continue d’être victime reposent sur l’exploitation d’une connaissance antique extranéenne dénaturée de son essence originelle par une lignée d’âmes sombres et malveillantes. Ces êtres se sont secrètement emparés du pouvoir terrestre à l’époque pré-babylonienne et ceux qui aujourd’hui servent leurs desseins n’hésitent pas à recourir à la magie noire et à des rituels sataniques pour maintenir leur domination.

    Le système mis en place par les Illuminati repose sur la crédulité. La crédulité est une forme déviée du mysticisme qui consiste à accepter le principe qu’un pouvoir extérieur au nôtre contrôle totalement notre destinée et notre vie et à s’y conformer aveuglément, comme si nous étions des robots soumis aux caprices de leur concepteur.

     

     

    001

     

    Les Illuminati sont le produit d’un système de caste. C’est une structure hiérarchique qui repose sur le principe des lignées, c’est-à-dire sur l’appartenance des membres dirigeants de la caste à un même sang. Si vous êtes né Rothschild ou Rockefeller, vous appartenez automatiquement à cette caste et vous êtes destiné à devenir l’un des futurs dirigeants du monde et de l’humanité ; c’est à vous qu’il reviendra un jour d’imposer à tous les autres ce qu’ils doivent faire et ne pas faire, du moins les Illuminati en sont-ils persuadés.

     

     

    002

     

    Les Illuminati et le système des lignées : on y découvre parfois d’étranges arborescences aux ramifications généalogiques improbables ! Les hommes et les femmes ci-dessus sont tous parents à des degrés plus ou moins éloignés.

    S’agissant d’un système basé sur le contrôle occulte, ceux qui ont certaines prédispositions mentales, psychiques ou médiumniques, devraient théoriquement pouvoir accéder aux postes-clés. Mais il n’en est rien : dans le système actuel, les lignées Illuminati issues de l’ancienne Babylone contrôlent tout, et aucun partage de pouvoir n’est prévu autrement qu’avec les propres descendants de ces lignées. Tout se passe entre eux ; ils décident entre eux de tout ce qui sera détruit et construit dans le futur. Et il ne peut y avoir aucune perspective d’ascension pour un Monsieur Dupont ni pour un Monsieur Durand. Si vous êtes malin, diplomate ou que vous faites de longues études, vous pourrez au mieux obtenir un meilleur statut au sein de la prison qu’ils ont construite pour l’humanité et passer de celui de détenu à celui de gardien, mais vous n’avez aucune perspective d’en sortir.

     

     

     

    003

     

    Le dispositif de contrôle mis en place par les Illuminati  repose en partie sur des SRA (Satanic Ritual Abuses, c’est-à-dire Abus Rituels Sataniques). Les individus sont d’abord sélectionnés, le plus souvent avant ou juste après leur naissance, selon certains critères en fonction du rôle qu’on souhaite leur faire jouer par la suite : esclave sexuel, soldat invincible, espion, agent recruteur, etc. Le système lui-même est basé sur la combinaison d’abus physiques et de traumatismes émotionnels, le but étant de former des esclaves mentaux qui obéiront et exécuteront les ordres sans discuter tout au long de leur vie.

    À la naissance, nous sommes en principe tous placés en alignement harmonique avec les énergies naturelles de cette planète. Pendant les six premières années de notre incarnation, nos connexions synaptiques sont en plein développement et nous ne faisons qu’enregistrer les informations qui nous parviennent du monde extérieur. Nous sommes incapables de les différencier ni de les classifier. Nous nous contentons de les stocker, et nous construisons ainsi notre subconscient grâce auquel 99 % des pensées, des émotions et des projets de nos vies d’adultes se mettront par la suite en place. Alors, si au cours de ces six premières années, nous avons été programmés dans la négativité et le mensonge, toute notre vie d’adulte en sera affectée.

    Lorsque les voies neuronales sont bloquées par des chocs puissants, le corps libère certaines hormones stéroïdes. Le mental et l’émotionnel se retrouvent paralysés par la terreur. Si ces chocs sont associés à des situations qui se répètent suivant certaines cadences, l’être humain peut être amené à reproduire automatiquement certains comportements déterminés chaque fois que la même situation se reproduit, comme le fameux chien de Pavlov qui salivait dès qu’une certaine cloche sonnait, car elle était associée dans son subconscient à l’imminence d’un repas.

    Ceux dont les voies synaptiques naturelles ont ainsi été minutieusement voilées sont soumis durant les six premières années de leur vie à d’effroyables rituels qui se reproduisent continuellement, et provoquent des traumas en liaison avec les cycles lunaires. Ils souffrent de dépressions et deviennent peu à peu de véritables robots. À partir de leur septième année, ils explosent littéralement de l’intérieur en multiples personnalités : le champ gravitationnel correspondant à chaque phase lunaire agit directement sur leur subconscient et permet à leurs "maîtres" - leurs "dresseurs", pour utiliser le jargon des Illuminati - d’utiliser l’une ou l’autre de ces personnalités à leur guise chaque fois qu’ils le souhaitent. C’est un système très sophistiqué qui utilise des processus naturels auxquels sont associés des symboles kabbalistiques afin de pouvoir perpétuer le programme et de maintenir en permanence l’individu dans un état de soumission aveugle.

     

     

    004

     

    Fritz Springmaier et ses courageuses révélations

    Fritz Springmeier est un chercheur américain indépendant qui a lui-même déprogrammé plusieurs esclaves sexuels. Il est l’auteur d’un surprenant livre intitulé : Comment créer un esclave mental indétectable. De tous les livres qui explorent les techniques de psychologie qui permettent d’éclater la conscience de l’être humain en personnalités multiples pour le manipuler, celui-ci est l’un des plus complets et des mieux aboutis. Et c’est le seul livre qui explique correctement et avec une précision méticuleuse comment se "fabrique" un "esclave Monarch".

    Arizona Wilder, Kathleen Sullivan, Brice Taylor, Sue Ford, Cathy O’Brien, Cisco Wheeler, Duncan O'Finioan, Kim Campbell, Jay Parker et bien d’autres sont des rescapés de ces monstrueux programmes Illuminati auxquels ils ont été soumis. Ils sont toujours en cours de guérison des abus sexuels et des sévices rituels qu'ils ont eu à subir. Car le processus de déprogrammation s’avère aussi long et délicat à mettre en oeuvre que le système de programmation est sophistiqué et parfaitement au point.

    La plus célèbre victime de ces programmes est Cathy O’Brien, une femme élevée dans une famille sataniste depuis des générations. Elle a écrit un incroyable livre : Trance-Formation of America (La Trans-Formation de l’Amérique) avec l’aide de son mari, Mark Philips, un ancien agent de la CIA qui a réussi à la déprogrammer. Cette femme a été contrainte de servir les Illuminati pendant des années en tant qu’esclave sexuelle Monarch. Le milieu où Cathy était régulièrement utilisée comprend des personnalités comme les Clinton, les Bush, Dick Cheney, le Sénateur Byrd, des stars de la musique country, des dignitaires internationaux comme l’ancien Président du Mexique, Miguel de la Madrid.

     

     

    005

     

    Cathy O’Brien et son bouleversant témoignage

    Son livre est digne du plus terrible des films d’horreur. Mais tout ce qui y est raconté est véridique. La meilleure preuve en est qu’aucune plainte en diffamation n’a jamais été déposée contre elle. Car ce que ces gens souhaitent par-dessus tout éviter, c’est qu’une enquête de police soit effectivement ouverte et confiée à un magistrat intègre qui découvre que tout ce qui est raconté les concernant est bel et bien réel et qu’il décide de transmettre officiellement ces informations aux médias.

    Si vous avez entendu parler du Club des Bohémiens (Bohemian Grove), vous savez que toutes ces personnalités s’y retrouvent pour rendre un culte au Dieu Moloch, qui exige des sacrifices d’enfants ! Le FBI a toujours refusé d’enquêter sur ces rituels sataniques. Peu importe qui vous êtes, peu importe les preuves dont vous disposez ; ils refusent d’enquêter. 50.000 enfants disparaissent aux États-Unis chaque année. Le FBI a en sa possession de nombreuses statistiques sur tous les crimes commis aux États-Unis, mais il y en a une qu’ils refusent systématiquement de publier et qui concerne les disparitions d’enfants.

    Le FBI n’est en réalité rien d’autre qu’un bureau fédéral des Illuminati. Les membres sont soigneusement sélectionnés pour leur obéir. Ils ne sont pas là pour arrêter les coupables ni faire respecter la justice ; ils sont là pour exécuter leurs ordres. À leur tête, à la tête de la justice, à la tête du gouvernement, comme à la tête de l’ensemble des gouvernements des pays occidentaux, il y a cette organisation mafieuse qui saccage et détruit tout sur la Terre sans aucun état d’âme.

    Il manque actuellement 10 brins à notre ADN humain pour retrouver sa structure originelle à 12 brins. Notre race fut jadis lobotomisée, à l’époque de la prise de contrôle de notre planète par les lignées dont proviennent les Illuminati. L’influence Annunaki se traduisit par un alourdissement vibratoire et une perte de notre conscience multidimensionnelle originelle.

    Aujourd’hui cependant, la trame terrestre se retrouve bombardée par une sorte de douche luminique. Sous l’effet de l’intensification du rayonnement cosmique, de nouvelles fréquences de plus en plus élevées en provenance de notre Soleil pénètrent peu à peu notre dimension. Et notre ADN à 2 brins reconstitue progressivement ses dix brins manquants. Nous sommes parallèlement en train de passer de la chimie du carbone à celle de la silice, ce qui nous donne l’opportunité d’un fantastique bond en avant de notre conscience individuelle et collective, mais aussi de nos pouvoirs créateurs.

    Mais cela suppose de s’ouvrir mentalement à l’existence de ce flux céleste, de désirer sincèrement le recevoir, et de consentir à abandonner certains schémas culturels et comportementaux égoïstes qui en bloquent le processus de réception. Pour cette raison, la reprogrammation de notre ADN ne peut se faire en un instant, en un clin d’œil, d’un coup de baguette magique.

    Même ceux qui travaillent directement au service des Illuminati seront touchés par ce changement d’état de conscience, car il concernera l’ensemble de l’humanité. Vous pouvez programmer les gens mais vous ne pouvez pas détruire leur conscience. Jay Parker raconte dans ses conférences que ses parents étaient si bien programmés qu’ils torturaient et tuaient avec jubilation. Mais il y aura un moment où même des gens comme eux chercheront à savoir qui ils sont vraiment, pourquoi ils sont actuellement présents sur cette planète et pourquoi ils ont accepté de s’adonner à des pratiques aussi abominables. Et même eux finiront par changer.

    Malheureusement, nous n’en sommes pas encore là. Nous en sommes même arrivés à un point tel que l’on pourrait se poser la question : pourquoi notre humanité n’a-t-elle pas encore été anéantie ? Parce que ce sont les Illuminati à qui l’univers va demander des comptes. C’est à eux et à eux seuls qu’il incombera bientôt de s’expliquer sur ce qu’ils ont fait à notre planète. Et cette obscurité ne se poursuivra plus. Le temps de la fin a réellement commencé, mais pour les Illuminati, pas pour l’ensemble de l’humanité. La race humaine doit cependant encore grandir et se décider à assumer ses responsabilités. Et c’est ce qui va se passer maintenant : l’humanité va enfin comprendre que si nous poursuivons dans la voie actuelle, il n’y aura pas de futur.

    Il y aura bientôt un moment merveilleux, un moment grandiose où la véritable conscience va émerger. Mais en attendant, les Illuminati continuent à mener la barque. Et pourquoi y parviennent-ils, alors que les consciences de l’ensemble de l’humanité sont progressivement en train de s’ouvrir ? Simplement parce qu’ils savent comment manipuler les énergies. Ils ne croient pas, ils SAVENT. Ils ne comptent pas sur quelque chose d’extérieur à eux-mêmes pour contrôler leur vie. Ils la contrôlent eux-mêmes parce qu’ils savent comment le faire. Et ayant appris à se contrôler eux-mêmes, ils n’ont aucune difficulté à contrôler les autres. 

    C’est pourquoi la réussite de la transition ne peut s’opérer que grâce à une intervention extérieure. Des membres désintéressés de notre Famille galactique sont donc obligés de continuer à nous assister et à corriger nos plus terribles erreurs, comme ils le font déjà depuis longtemps. Nos Amis d’En Haut, les Pléiadiens, les Arcturiens, les Vénusiens, et bien d’autres provenant d’une cinquantaine de races différentes nous surveillent discrètement depuis des millénaires, ce qui est d’ailleurs mentionné dans les archives de toutes les civilisations de l’Antiquité.

    Nous sommes désormais nombreux à leur demander télépathiquement d’intervenir dès que possible ; et je suis maintenant convaincu par mes propres expériences, et au travers de personnes qui ont été physiquement contactées par ces grands êtres, voire emmenées dans leurs vaisseaux de l’espace, que depuis quelques décennies ils interviennent non plus seulement sur un plan spirituel, mais aussi matériellement et concrètement, pour limiter les gravissimes dégâts dont nous sommes responsables.

    Certains dossiers secrets américains et russes aujourd’hui déclassés montrent, entre autres, comment des équipages extraterrestres sont intervenus au cours des années passées aussitôt après les explosions expérimentales des bombes atomiques afin de rétablir les champs magnétiques vitaux de la Terre.

    Depuis la seconde guerre mondiale, plus de 1000 bombes atomiques répertoriées ont été testées dans l’atmosphère, sous la terre et dans la mer, auxquelles il faut sans doute en rajouter une bonne centaine d’autres si l’on tient compte des nombreux essais chinois restés secrets. Une équipe de Green Peace a récemment visité en plongée une sorte de cimetière sous-marin rempli de fûts de déchets radioactifs et discrètement noyés en mer il y a quelques années par AREVA. La plupart étaient crevés ; mais miracle : tout était normal autour ; la faune sous-marine était même particulièrement abondante et ne présentait aucune trace de radioactivité !

    Après la seconde guerre mondiale, la Confédération Galactique a par ailleurs autorisé les équipages des vaisseaux spatiaux à empêcher le fonctionnement de tout armement nucléaire. De même, des équipages extraterrestres atténuent les effets les plus néfastes de la pollution chimique et du réchauffement climatique. La technologie des Illuminati qui leur permettait de créer des tremblements de terre et d’intensifier les tempêtes (HAARP) a également été bloquée ou brouillée par notre Famille universelle.

    Tout ceci confirme que sans ces interventions extraterrestres, il n’y aurait plus aucune vie sur Terre actuellement ! C’est grâce à elles que la Nature peut continuer à libérer la négativité jusqu’à ce que toute cette mauvaise énergie s’en soit allée - et bientôt ce sera chose faite !

    Le jeune Matthew Ward, dont il a plusieurs fois été fait mention dans ce blog, a récemment déclaré à sa mère Suzy qui capte ses messages depuis la sphère où il se situe aujourd’hui : « Vous allez bientôt vivre l’ascension de l’humanité, une élévation fulgurante de la conscience globale. C’est la fin de ce monde de conspirateurs et le début de la nouvelle humanité. Une partie de l’humanité va s’éveiller comme un papillon qui sort de son cocon, et une autre partie va aller se cacher, apeurée, dans des bases souterraines ou survivre comme elle le pourra en surface. » 

    Selon lui, les Illuminati sont parfaitement au courant de ce qui se prépare. Ils en sont réduits à essayer de gagner du temps. Ils utilisent une technologie qu’ils appellent "Looking Glass". Elle leur permet de voir le futur dans ses différentes possibilités de trames du temps avec leur probabilité de se produire. Évidemment, ils cherchent à influencer le déroulement des événements pour que la probabilité qu’ils préfèrent puisse se réaliser. Selon l’ancien Navy Seal Bill Wood, spécialiste en missiles et armes secrètes, cette technologie leur a montré que toutes les trames de temps convergent à la fin de décembre 2012.

     

     

     

    006

     

     

    L’un des nombreux scénarios-catastrophes envisagés par le "Looking Glass"

    Quoi qu’ils fassent et malgré toutes leurs connaissances, ils n’arrivent pas à influencer les faisceaux de probabilités au-delà de cette convergence. Bill Wood semble donc avoir confirmé par ses travaux qu’il n’existe pas de possibilité d’influencer ni de manipuler ce qui se passera après fin décembre 2012. Une chose est en tout cas certaine, c’est que quelque part au-dessus de nos têtes, de très nombreux vaisseaux de l’espace incluant d’immenses vaisseaux-mères stationnent en ce moment-même à proximité de la Terre. Ils sont positionnés en orbite géostationnaire dans notre stratosphère et se préparent à nous assister dans notre difficile accouchement multidimensionnel. Contrairement à ce que le gouvernement mondial va évidemment essayer de nous faire croire, jamais ils ne nous attaqueront. Ils sont là uniquement pour nous aider à basculer dans la Nouvelle Ère et à jeter les fondements de l’Âge d’Or. Si l’on ne peut les voir, c’est qu’ils se situent sur un champ de fréquence plus élevé que celui de notre matrice matérielle.

     

     

     

    007

     

    Si vous faites l’effort de vous brancher mentalement sur ces vaisseaux de Lumière, vous serez rapidement envahis par la présence d’un merveilleux champ d’énergie très spécial qui vous donnera certainement l’envie de réitérer cette expérience aussi souvent que possible. Quoi qu’il arrive dans votre vie, ce contact régulier deviendra pour vous une sorte d’assurance santé, guérison, sécurité et évolution.

    Anton Dvorjak reçut au siècle dernier l’inspiration qui lui permit de composer sa célèbre Symphonie du Nouveau Monde, après avoir été visité intérieurement par des Vénusiens. Les gens s’imaginèrent à l’époque que cette magnifique musique était une ode à l’Amérique, sans comprendre de quel "Monde" il s’agissait.

     

     

    008

     

    Anton Dvorjak

    En réalité le Nouveau Monde qui inspira Dvorjak n’était pas celui des banquiers capitalistes ni des Illuminati, c’était le Monde de Demain, le Monde de cette merveilleuse Fraternité Cosmique au sein duquel notre humanité s’apprête en ce moment-même à émerger.

    Bonne traversée donc à destination de ce Nouveau Monde-là qui nous tend désormais les bras !

    Olivier de Rouvroy
    Septembre 2012

    PS Mon nouveau livre Contacts extraterrestres pour l’Ère Nouvelle contient d’importantes révélations de contactés.

    Leurs témoignages concordent tous et projettent un nouvel éclairage sur la grande opération que les membres dispersés de notre famille galactique mettent en ce moment même et conjointement en place afin de se manifester massivement sur la Terre pour y chasser les Illuminati et nous aider à instaurer notre future civilisation, la civilisation de l’Âge d’Or.

    Ce nouveau livre contient de nombreux textes inédits.

    Contacts extraterrestres

     

    Pour vous procurer le livre Contacts extraterrestres pour l’Ère Nouvelle

     

    Source : http://www.erenouvelle.fr/

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Bilderberg ?...

    "Un miroir aux alouettes !... Voyons !

    Et elles sont nombreuses ces pauvres bécasses à se laisser bernées

    par cette "secte d'allumés" que l'on dit

    "illuminés" !

    "Qui les éclaire" ?... On n'en sait strictement rien... EDF peut-être !... Allez savoir !

    (La note va devenir salée, le prix du kilo-water est pris de folie en ce moment !)

    Ce n'est point sûr, car assurément -ils n'ont pas la lumière à tous les étages !

     

    L'évidence saute aux yeux -ce Cartel- jeté en pature aux journaleux et aux peuples,

    sert d'écran d'épaisse fumée "aux  authentiques Maîtres du MOnde".

    Personne ne saura jamais qui sont ces monstres ...

    Je le disais dernièrement -ces Bouffeurs d'êtres humains- n'ont jamais fait partie de cette fichue pyramide,

    -puisqu'ils planent depuis toujours-, bien au-dessus de celle-ci...

    Belle ruse en fait, tout le monde invective et cible le pyramidion, et, pendant ce temps ils nous enfoncent, la tête dans le "purin" -pour leur plus grand plaisir !

     

    *************

    Découvrez ci-dessous, la liste des membres permanents de Bilderberg

     

    Lilith 168

    *******

     

    par Thierry Meyssan

     

    Depuis plusieurs années, l’idée s’est répandue que le Groupe de Bilderberg serait un embryon de gouvernement mondial. Ayant eu accès aux archives de ce club très secret, Thierry Meyssan montre que cette description est une fausse piste utilisée pour masquer la véritable identité et fonction du Groupe : le Bilderberg est une création de l’OTAN. Il vise à convaincre des leaders et à manipuler l’opinion publique à travers eux pour la faire adhérer aux concepts et aux actions de l’Alliance atlantique.

     

    JPEG - 36.1 ko
    Première réunion du Groupe, à l’hôtel Bilderberg (1954)

    Chaque année, depuis 1954, une centaine des plus éminentes personnalités d’Europe de l’Ouest et d’Amérique du Nord se réunissent —à huis clos et sous très haute protection— au sein du Groupe de Bilderberg. Leur séminaire dure trois jours et rien ne transparait de leurs débats.

    Depuis la dislocation de l’Union soviétique, des journalistes se sont intéressés à cette organisation élitiste et secrète. Certains auteurs y ont vu un embryon de gouvernement mondial et lui attribuent les principales décisions politiques, culturelles, économiques et militaires de la seconde moitié du XXe siècle. Une interprétation qu’a relayée Fidel Castro, mais que rien n’est venue confirmer, ni infirmer.

    Pour savoir ce qu’est ou n’est pas le Groupe de Bilderberg, j’ai cherché des documents et des témoins. J’ai eu accès à l’intégralité de ses archives pour la période 1954-1966 et à de nombreuses pièces ultérieures, et j’ai pu discuter avec un de ses anciens invités que je connais de très longue date. Aucun journaliste à ce jour, et certainement pas les auteurs à succès qui ont popularisé les clichés actuels, n’a eu accès à tant de documents internes du Bilderberg.

    Voici ce que j’ai découvert et compris.

    La première réunion

    70 personnalités, issues de 12 pays, participent à la première réunion du Groupe. C’est un séminaire de trois jours, du 29 au 31 mai 1954, près d’Arnhem (Pays-Bas). Les invités sont répartis dans deux autres hôtels avoisinants, mais les débats se tiennent dans l’établissement principal qui donna son nom au Groupe.

    Les invitations, à en-tête du Palais de Soestdijk, sont sybillines. : « J’apprécierais vivement votre présence au congrès international, sans caractère officiel, qui se tiendra aux Pays-Bas vers la fin du mois de mai. Ce congrès désire étudier un certain nombre de questions d’une grande importance pour la civilisation occidentale et a pour but de stimuler le goodwill et l’entente réciproque grâce à un libre échange de vues ». Elles sont signées du prince consort des Pays-Bas, Bernhard zur Lippe-Biesterfeld, et accompagnées de quelques pages d’informations administratives sur le transport et l’hébergement. Tout au plus y apprend-on que les délégués seront issus des États-Unis et de 11 États ouest-européens, et que 6 séances de travail de 3 heures chacune sont prévues.

    Vu le passé nazi du prince Bernhard (qui avait servi dans la cavalerie SS jusqu’à son mariage en 1937 avec la princesse Juliana) et dans le contexte du McCarthysme, il est clair que les « questions d’une grande importance pour la civilisation occidentale  » tournent autour de la lutte contre le communisme.

    Une fois arrivé sur place, l’impression des invités est tempérée par les deux présidents de séance : l’entrepreneur états-unien John S. Coleman et le ministre belge sortant des Affaires étrangères Paul van Zeeland. Le premier est un militant du libre-échange, le second est un partisan de la Communauté européenne de Défense (CED) [1]. Enfin, on aperçoit en bout de tribune Joseph Retinger, l’éminence grise des Britanniques. Tout cela laisse à penser que les monarchies hollandaise et britannique ont sponsorisé cette réunion pour soutenir la Communauté européenne de Défense et le modèle économique du capitalisme libre-échangiste face à l’anti-américanisme que promeuvent communistes et gaullistes.

    Cependant, les apparences sont trompeuses. Il ne s’agit pas de faire campagne pour la CED, mais de mobiliser les élites pour la Guerre froide.

    S.A.R. le prince Bernhard a été choisi pour convoquer ce congrès parce que son statut de prince consort lui donne un caractère étatique sans pour autant être officiel. Il masque le commanditaire : une organisation inter-gouvernementale qui entend manipuler les gouvernements de certains de ses États membres.

    John S. Coleman n’est pas encore le président de la Chambre de Commerce des États-Unis, mais il vient de créer le Comité des citoyens pour une politique nationale du Commerce (Citizen’s Committee for a National Trade Policy — CCNTP). Selon lui, le libre-échange absolu, c’est-à-dire le renoncement à tous les droits de douane, permettra aux pays alliés des États-Unis d’accroître leur richesse et de financer la Communauté européenne de Défense (c’est-à-dire de réarmer l’Allemagne et d’intégrer sa puissance militaire potentielle au sein de l’OTAN)

    Or, les documents en notre possession montrent que le CCNTP n’a de citoyen que le nom. C’est en réalité une initiative de Charles D. Jackson, le conseiller en guerre psychologique de la Maison-Blanche. L’opération est pilotée en amont par William J. Donovan, l’ancien commandant de l’OSS (le service de renseignement US durant la guerre) désormais chargé d’édifier la branche américaine du nouveau service secret de l’OTAN, le Gladio [2].

    Paul van Zeeland n’est pas seulement le promoteur de la Communauté européenne de Défense, c’est aussi un politicien de grande expérience. À la Libération, il a présidé la Ligue indépendante de coopération européenne (LICE) dont l’objectif est de créer une union douanière et monétaire. Cette organisation a été mise en place par Joseph Retinger, déjà cité.

    Précisément Retinger, qui fait office de secrétaire du congrès de Bilderberg, a servi durant la guerre dans les services secrets anglais (SOE) du général Colin Gubbins. Aventurier polonais, Retinger s’est retrouvé conseiller du gouvernement Sikorski en exil au Royaume-Uni. À Londres, il a animé le microsome des gouvernements en exil se faisant ainsi le plus beau carnet d’adresse de l’Europe libérée.

    Son ami Sir Gubbins a officiellement quitté le service et le SOE a été dissout. Il dirige une petite entreprise de tapis et textiles, qui lui sert de « couverture ». En réalité, aux côtés de son homologue Donovan, il est chargé de créer la branche anglaise du Gladio. Il a participé à toutes les réunions préparatoires du congrès de Bilderberg et est présent parmi les invités, assis à côté de Charles D. Jackson.

    À l’insu des participants, ce sont donc les services secrets de l’OTAN qui sont la puissance invitante. Bernhard, Coleman et van Zeeland servent de paravents.

    N’en déplaise aux journalistes imaginatifs qui ont cru discerner dans le Bilderberg une volonté de créer un gouvernement occulte mondial, ce club de personnalités influentes n’est qu’un outil de lobbying de l’OTAN pour la promotion de ses intérêts. C’est beaucoup plus sérieux et beaucoup plus dangereux, car c’est l’OTAN qui ambitionne d’être un gouvernement occulte mondial garantissant la pérennité du statu quo international et de l’influence US.

    D’ailleurs, la sécurité de chaque réunion ultérieure ne sera pas assurée par la police du pays hôte, mais par les soldats de l’Alliance.

    Parmi les dix orateurs inscrits, on relève deux anciens Premiers ministres (Guy Mollet, France et Alcide de Gasperi, Italie), trois responsables du Plan Marshall, le faucon de la Guerre froide (Paul H. Nitze) et surtout un très puissant financier (David Rockefeller).

    Selon les documents préparatoires, une vingtaine de participants sont dans la confidence. Ils savent plus ou moins en détail qui sont les tireurs de ficelles et ont rédigé à l’avance leurs interventions. Les moindres détails ont été ajustés et il n’y a aucune part d’improvisation. Au contraire, la cinquantaine d’autres participants ignore tout de ce qui se trame. Ils ont été choisis pour influencer leurs gouvernements respectifs et l’opinion publique de leur pays. Le séminaire est donc organisé pour les convaincre et pour les pousser à s’engager à propager les messages que l’on veut diffuser.

    Les interventions ne portent pas sur les grands problèmes internationaux, mais analysent la stratégie idéologique supposée des Soviétiques et exposent la manière dont elle doit être contrée dans le « monde libre ».

    Les premières interventions évaluent le danger communiste. Les « communistes conscients » sont des individus qui entendent placer leur patrie au service de l’Union soviétique afin d’imposer au monde un système collectiviste. Ils doivent être combattus. Mais cette lutte est difficile car ces « communistes conscients » sont noyés en Europe dans une masse d’électeurs communistes qui ignorent tout de leurs sombres desseins et les suivent dans l’espoir de meilleures conditions sociales.

    Progressivement, la rhétorique se durcit. Le « monde libre » doit affronter le « complot communiste mondial », non seulement de manière générale, mais aussi en répondant à des questions concrètes sur les investissements états-uniens en Europe ou sur la décolonisation.

    Enfin, les orateurs en arrivent au problème principal —que les Soviétiques, assurent-ils, exploitent à leur profit— : pour des raisons culturelles et historiques, les responsables politiques du « monde libre » emploient des arguments différents aux États-Unis et en Europe, arguments qui se contredisent parfois. Le cas le plus emblématique est celui des purges organisées par le sénateur McCarthy aux États-Unis. Elles sont indispensables pour sauver la démocratie, mais la méthode choisie est ressentie en Europe comme une forme de totalitarisme.

    Le message final, c’est qu’aucune négociation diplomatique, aucun compromis n’est possible avec les « Rouges  ». Il faut empêcher coûte que coûte les communistes de jouer un rôle en Europe occidentale, mais il va falloir ruser : comme on ne peut pas les arrêter et les fusiller, il faudra les neutraliser avec discrétion, sans que leurs électeurs eux-mêmes s’en rendent compte. Bref, l’idéologie qui est développée, c’est celle de l’OTAN et du Gladio. Il n’a jamais été dit que l’on truquerait les élections, ni que l’on assassinerait les tièdes, mais tous les participants ont admis que pour sauver le « monde libre », il faudrait mettre la liberté entre parenthèses.

    Bien que le projet de Communauté européenne de Défense (CED) ait échoué trois mois plus tard sous les coups de boutoir des députés communistes et « nationalistes extrémistes » (c’est-à-dire gaullistes) au Parlement français, le congrès fut considéré comme un succès. Malgré les apparences, il n’avait pas pour but de soutenir la création de la CED ou toute autre mesure politique précise, mais de diffuser une idéologie dans la classe dirigeante, puis à travers elle dans la société. Objectivement, les Européens de l’Ouest avaient de moins en moins conscience des libertés dont ils étaient privés et ils étaient de plus en plus informés des libertés qui faisaient défaut aux habitants de l’Europe de l’Est.

    Le Bilderberg devient une organisation

    Un second congrès est donc organisé en France, du 18 au 20 mars 1955. À Barbizon.

    Progressivement l’idée que ces congrès seront annuels et qu’ils nécessitent un secrétariat permanent s’impose. Le prince Bernhard se met en retrait lorsqu’il est pris en flagrant délit de trafic d’influence (scandale Lockheed-Martin). Il cède à l’ancien Premier ministre britannique Alec Douglas Home (1977-80), la présidence qui sera ensuite tenue par l’ancien chancelier et président allemand Walter Scheel (1981-85), l’ancien gouverneur de la Banque d’Angleterre Eric Roll (1986-89), l’ancien secrétaire général de l’OTAN Peter Carrington (1990-98), et enfin l’ancien vice-président de la Commission européenne Étienne Davignon (depuis 1999).

    Pendant longtemps, le président du Groupe de Bilderberg est assisté de deux secrétaires généraux, un pour l’Europe et le Canada (les États vassaux), l’autre pour les États-Unis (le suzerain), cependant, il n’y a plus qu’un seul secrétaire général depuis 1999.

    D’une année sur l’autre, les débats sont très redondants, c’est pourquoi les invités changent. Il y a toujours un noyau dur qui a préparé le séminaire à l’avance et des nouveaux venus à qui l’on inculque la rhétorique atlantiste du moment.

    Actuellement, les séminaires annuels rassemblent plus de 120 participants, dont toujours un tiers forment le noyau dur. Ils ont été sélectionnés par l’Alliance en fonction de l’importance de leurs relations et de leur capacité d’influence, indépendamment de leurs fonctions dans la société. Ainsi, ils restent membres du noyau dur lorsqu’ils changent de métier.

    Voici la liste exacte de ce noyau dur, incluant les membres du Conseil d’administration, qui servent de devanture pour les invités, et des membres moins visibles pour ne pas effaroucher les nouveaux venus.

    JPEG - 20.1 ko
    Étienne Davignon, secrétaire général du Groupe de Bilderberg

    Conseil d’administration

    Josef Ackermann Banquier suisse, directeur de la Deutsche Bank, vice-président du Forum de Davos.
    Roger C. Altman Banquier états-unien, ancien conseiller des campagnes électorales de John Kerry et Hillary Clinton, directeur de la banque d’affaire Evercore Partners Inc.
    Francisco Pinto Balsemão Ancien Premier ministre socialiste du Portugal (1981-83), président-fondateur du plus important groupe de télévision portugais SIC. (T)
    Fran Bernabè Banquier italien, actuel patron de Telecom Italia (T)
    Henri de Castries Pdg de l’assureur français AXA
    Juan Luis Cebrián Directeur du groupe de presse écrite et audiovisuel espagnol Prisa.
    W. Edmund Clark Banquier canadien, PDF de Toronto-Dominion Bank Financial Group
    Kenneth Clarke Ancien vice président de British American Tobacco (1998-2007), Garde des sceaux et ministre britannique de la Justice, vice-président du Mouvement européen UK.
    George A. David Pdg de Coca-Cola.
    Étienne Davignon Homme d’affaire belge, ancien vice-président de la Commission européenne (1981-85), actuel vice-président de Suez-Tractebel.
    Anders Eldrup Pdg de la société danoise des gaz et pétrole DONG Energy.
    Thomas Enders Directeur d’Airbus.
    Victor Halberstadt Professeur d’économie à l’université néerlandaise de Leiden, il conseille diverses sociétés telles que Goldman Sachs ou Daimler-Chrysler.
    James A. Johnson Financier états-unien, il fut un des principaux responsables du Parti démocrate et un des artisans de l’investiture de Barack Obama. Il est vice-président de la banque d’affaire Perseus.
    John Kerr of Kinlochard Ancien ambassadeur du Royaume-Uni à Washington, vice-président du groupe pétrolier Royal Dutch Shell (T)
    Klaus Kleinfeld Pdg allemand du géant états-unien de l’aluminium, Alcoa.
    Mustafa V. Koç Pdg de la holding Koç, première entreprise turque.
    Marie-Josée Drouin-Kravis Éditorialiste économique dans la presse écrite et audiovisuelle canadienne. Chercheuse au très militariste Hudson Institute. Elle est la troisième épouse de Henry Kravis.
    Jessica T. Mathews Ancienne directrice des affaires globales au Conseil de sécurité nationale des Etats-Unis. Actuelle directrice de la Fondation Carnegie.
    Thierry de Montbrial Économiste, directeur-fondateur de l’Institut français des relations internationales (IFRI) et de la World Policy Conference.
    Mario Monti Économiste italien, ancien commissaire européen à la concurrence (1999-2005), co-fondateur du Spinelli Group pour le fédéralisme européen.
    Egil Myklebust Ancien président du patronat norvégien, directeur de Scandinavian Airlines System (SAS).
    Matthias Nass Directeur adjoint du quotidien allemand Die Zeit
    Jorma Ollila Homme d’affaire finlandais, ancien Pdg de Nokia, actuel président du groupe pétrolier Royal Dutch Shell.
    Richard N. Perle Ancien président du Conseil consultatif de Défense du Pentagone, il est un des principaux leaders des Straussiens (les disciples de Leo Strauss) et à ce titre, une figure majeure du néo-conservatisme.
    Heather Reisman Femme d’affaire canadienne, Pdg du groupe d’édition Indigo-Chapters.
    Rudolf Scholten Ancien ministre autrichien des Finances, gouverneur de la Banque centrale.
    Peter D. Sutherland Ancien commissaire européen irlandais à la concurrence, puis directeur général de l’Organisation mondiale du Commerce.Ancien directeur de BP. Actuel président de Goldman Sachs International. Ancien président de la section européenne de la Commission trilatérale, et vice-président de l’European Round Table of Industrialists, actuel président d’honneur du Mouvement européen Irlande.
    J. Martin Taylor Ancien député britannique, Pdg du géant de la chimie et de l’agroalimentaire Syngenta.
    Peter A. Thiel Chef d’entreprise états-unien, Pdg de PayPal, président de Clarium Capital Management et à ce titre actionnaire de Facebook.
    Daniel L. Vasella Pdg du groupe pharmaceutique suisse Novartis.
    Jacob Wallenberg Banquier suédois, il est administrateur de nombreuses compagnies transnationales.
    JPEG - 20.3 ko
    Henry Kissinger, principal responsable des invitations au Groupe de Bilderberg

    Membres cachés du noyau dur

    Carl Bildt Ancien Premier ministre libéral de Suède (1991-94), ancien envoyé spécial de l’Union européenne puis de l’ONU dans les Balkans (1995-97, 1999-2001), actuel ministre suédois des Affaires étrangères. (T)
    Oscar Bronner Pdg du quotidien autrichien Der Standard.
    Timothy C. Collins Financier états-unien, directeur du fond de placement Ripplewood. (T)
    John Elkann PDG du groupe italien d’automobile Fiat (son grand-père Gianni Agnelli fut pendant quarante ans un des animateurs du Groupe de Bilderberg. Il a hérité de la fortune familiale après le décès de mort naturelle de son grand-père Giovanni et la mort prématurée de son oncle Edoardo. Cependant, des sources policières sont convaincues que Edoardo a été assassiné après qu’il se soit converti à l’islam chiite, de sorte que la fortune revienne à la branche juive de la famille).
    Martin S. Feldstein Ancien conseiller économique de Ronald Reagan (1982-84), et actuel conseiller économique de Barack Obama. Il a aussi été conseiller de George W. Bush pour le Renseignement extérieur. Il enseigne à Harvard. (T)
    Henry A. Kissinger Ancien conseiller de sécurité nationale des Etats-Unis et secrétaire d’Etat, personnalité centrale du complexe militaro-industriel US, actuel président de la société de conseil Kissinger Associates.
    Henry R. Kravis Financier états-unien gestionnaire du fond de placement KKR. Il est un des principaux collecteurs de fonds du Parti républicain.
    Neelie Kroes Ancienne ministre néerlandaise libérale des Transports, commissaire européenne à la concurrence, et actuelle commissaire à la société numérique.
    Bernardino Léon Gross Diplomate espagnol, secrétaire général de la présidence du gouvernement socialiste de José-Luis Zapatero.
    Frank McKenna Ancien membre de la Commission de surveillance des services de renseignement canadiens, ambassadeur du Canada à Washington (2005-06), vice-président de la Banque Toronto-Dominion.
    Beatrix des Pays Bas Reine de Hollande. Elle est la fille du prince Bernhard.
    George Osborne Ministre britannique des Finances. Ce néo-conservateur est considéré comme un eurosceptique. Il faut comprendre par là qu’il est opposé à la participation du Royaume-Uni à l’Union européenne, mais qu’il est partisan de l’organisation du continent au sein de l’Union.
    Robert S. Prichard Économiste canadien, directeur du groupe de presse écrite et audiovisuelle Torstar.
    David Rockefeller Le patriarche d’une longue lignée de financiers. Il est le plus ancien membre du noyau dur des Bilderbergers. Il est également le président de la Commission Trilatérale, une organisation similaire intégrant des participants asiatiques.
    James D. Wolfensohn Financier australien ayant pris la nationalité états-unienne pour devenir président de la Banque mondiale (1995-2005), aujourd’hui directeur du cabinet conseil Wolfensohn & Co.
    Robert B. Zoellick Diplomate états-unien, ancien délégué au Commerce des États-Unis (2001-05), actuel président de la Banque mondiale.
    JPEG - 21.7 ko
    David Rockefeller, conseiller du Groupe de Bilderberg

    Les Bilderbergers n’engagent pas les entreprises ou institutions dans lesquelles, ils travaillent. Cependant, il est intéressant d’observer la diversité de leurs secteurs d’activité.

     

    Lire la suite ici :

    http://www.voltairenet.org/article169364.html


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique