• LE PROJET CAMELOT

     

    Le projet Camelot
                                             

    1) PrésentationLe "Projet Camelot" a pour vocation d'informer le public sur les grands enjeux exopolitiques actuels en rassemblant différents témoignages de spécialistes de ces sujets. Parmi ces témoignages figure celui d'un physicien, haut fonctionnaire américain très impliqué dans la question des relations du gouvernement des États-Unis avec les extraterrestres. Il a utilisé le pseudonyme d'Henry Deacon pour décrire l'incroyable technologie développée dans l'ombre par les "black programs" américains : voyages spatio-temporels, portes des étoiles, colonisation de Mars, armes climatiques et contrôle démographique, et surtout pour en dénoncer les méfaits.

    La réalité va bien au-delà des fictions les plus audacieuses, puisqu'il s'avère que ces technologies ont déjà provoqué des fissures au niveau de notre trame spatio-temporelle. Le problème de ces ruptures dans notre espace-temps est qu'elles ouvrent la voie à des choses et même à des êtres "indésirables" qui risquent de nous compliquer la tâche au cours de notre Transition vers l'Âge d'Or.

     

     Partie 1 :

    Notre ami et important contact Henry Deacon nous a répété plusieurs fois, depuis notre première rencontre, que c'était la convergence simultanée de nombreux risques qui contribuait à créer une situation globale sans précédent. Pour ce que nous en savons, c'est exact.

     

    Les désaccords entre chercheurs viennent parfois du fait qu'aucun ne dispose d'une vue d'ensemble. Chacun détient sans doute une part de la vérité... quel que soit le domaine qu'ils étudient.

     

    2) Les soi-disants ''Controllers''

     

    Il est important de comprendre que les ''Controllers'' (les dirigeants supposés du gouvernement mondial) - Illuminati, Committee of the Majority (Comité de la Majorité), et/ou divers groupes d'aliens - ne sont pas aux commandes.

     

    Deacon rapporte, de manière crédible selon nous, que ce n'est pas un seul groupe surpuissant qui tire les ficelles depuis le sommet, mais une multitude de factions divisées entre agences, militaires et programmes secrets, qui se battent pour le pouvoir, tout en devant coopérer.

     

    Certains groupes font sans doute de leur mieux pour améliorer la situation, du moins de leur point de vue. Deacon y inclut le programme spatial secret, qui serait d'après lui une forme de canot de sauvetage pour la Terre si elle devait heurter un iceberg cosmique.

     

    Dan Burisch a également évoqué une sorte d'''Arche de Noé'', qui aurait été construite sur Terre avant d'être transférée sur la Lune pour être immédiatement opérationelle en cas de besoin. Il nous a décrit précisément les problèmes complexes rencontrés par le personnel de la Zone 51 pour soulever et déplacer cet engin extrêmement massif.

     

    Parallèlement, il est probable que d'autres groupes aient des objectifs bien moins avouables, comme réduire la population mondiale par tous les moyens possibles - de la dispersion contrôlée de pathologies mortelles au déclenchement de guerres ouvertes. Nous évoquerons ces deux possibilités plus bas.

     

    D'autres facteurs d'origine naturelle viennent également influencer la situation. Nous en ferons aussi état. Bien sûr, il peut parfaitement y avoir d'autres éventualités dont nous ne sommes pas informés.

     

    3) Ce que font les insiders

     

    ...c'est se protéger. Il y a selon nous des preuves concrètes et irréfutables qu'il existe depuis plusieurs décennies un vaste programme secret de construction de bases souterraines en profondeur (peut-être plusieurs milliers dans le monde), parfois de véritables cités entièrement auto-suffisantes.

     

    Elles ont coûté des trillions de dollars et n'ont pas été bâties juste pour le plaisir. C'est le plus grand chantier jamais entrepris dans l'histoire humaine, et il se poursuit depuis cinquante ans. Il a été gardé entièrement secret, et constitue la parade à une menace dont nous ignorons la nature exacte. Plus bas, nous proposons plusieurs pistes sur ce dont il pourrait s'agir.

     

    Pour nous, d'un point de vue éthique, il est inconcevable que le public ne soit pas informé de ce dont sont au courant les plus haut niveaux de l'armée et du gouvernement. Un des buts du Project Camelot consiste à découvrir quelle est la menace et à la révéler au grand jour.

     

    4) Les Grandes Lignes

     

    Ce qui suit est un simple résumé d'un ensemble complexe et hétérogène de facteurs et d'évènements. Pour en savoir plus, veuillez vous reporter à la page The Big Picture (Les Grandes Lignes), sur laquelle nous travaillons actuellement.

     

    D'après ce que nous savons, il est évident que l'armée américaine sait depuis longtemps que notre espèce est menacée d'extinction - peut-être même depuis la fin des années 40. La technologie des portails temporels, développée au moins en partie grâce à nos visiteurs (qu'ils voyagent dans l'espace ou dans le temps, comme nous le croyons), a convaincu les militaires qu'une catastrophe de grande ampleur était probable voire inéluctable.

     

    En réponse, MJ-12 (ou le comité approprié, quel qu'il soit) décida trois choses:

     

    • Mettre immédiatement en place des mesures de protection.

    • Attribuer le plus haut niveau de secret à cette information.

    • Initier un programme de contacts accéléré avec les ET ainsi que de recherches high-tech destinées à obtenir le moyen de contrôler ou de modifier la situation.

     

    Au moins l'une des factions impliquée souhaite faciliter le déclenchement du cataclysme pour satisfaire ses ambitions et son désir de domination. Ce groupe prévoit de contrôler et/ou d'éliminer la population par divers moyens, détaillés entre autres dans The Report From Iron Mountain (Le Rapport de la Montagne de Fer).

     

    5) Ce qui a été vu

     

    Une de nos sources, dont nous n'avons pas encore parlé, nous a raconté que le 5 novembre 1971, au moyen d'un appareil appelé chronoviseur, il avait vu le bâtiment de la Cour Suprême à Washington DC noyé ''sous près de 30 mètres d'eau saumâtre''.

     

    Nous ignorons QUAND se situe l'évènement observé ci-dessus, et quel incident est à l'origine de ce qui a pu entraîner cet état de fait.

     

    Dan Burisch nous a parlé d'une éventuelle inversion des pôles aux alentours de 2012 et de la façon dont cette nouvelle nous a été transmise par des humains venant du futur. Nous considérons son témoignage comme valable et important. Henry Deacon a confirmé cette information, ainsi que d'autres (y compris la source mentionnée plus haut).

     

    Des fuites similaires de données classifiées, des avertissements, des rêves, des intuitions et des channelings dépassant le millier de témoignages - de même que le mystère du célèbre calendrier Maya - semblent corroborer le fait qu'il se produira (ou devait se produire) en 2012 un quelconque cataclysme majeur - très certainement une inversion des pôles.

     

    6) Cela s'est déjà produit

     

    L'Histoire est cyclique, comme le prouvent la géologie et les phases de grandeur et de décadence des civilisations. Le Déluge est un mythe commun à près de 100 cultures à travers le globe. Platon, un historien consciencieux, fiable et très intelligent, a relaté l'engloutissement d'Atlantis avec de nombreux détails.

     

    Partout dans le monde (et probablement sur la Lune et Mars) on trouve des ruines cyclopéennes qui témoignent clairement de l'existence passée d'une civilisation avancée. Nous ne sommes pas les premiers à affronter cette situation.

     

    7) La grande catastrophe semble avoir été évitée

     

    D'après Dan Burisch, dont le témoignage nous paraît fiable, les humains du futur ont déterminé que la cause la plus probable de la catastrophe qui avait frappé leurs ancêtres (i.e. nous) était l'existence de micro-vortex spatio-temporels dont les effets perturbateurs (altération de la trame spatio-temporelle) avaient été amplifiés de façon démesurée (jusqu'à rompre le continuum espace-temps) par l'utilisation de portes des étoiles et de portails temporels du type ''Looking Glass''.

     

    Une fois avertis, la solution la plus efficace consistait à désactiver tous ces appareils - où qu'ils soient et quels que soient leurs détenteurs. Dan nous assure que cela a été fait.

     

    Selon les informations que nous a communiquées Dan en personne, et reprises sur son blog, nous avons quitté l'Avenir Alternatif 2 (ou ''T2'' pour Timeline 2) - le nom donné au futur hypothétique où survient le cataclysme. Des recherches approfondies ont été effectuées l'été dernier (2007) et Dan nous a appris que nous nous dirigeons désormais (ou nous dirigions, en novembre 2007) vers la ''Variante 83 de l'Avenir Alternatif 1''.

     

    "Nous devrions être hors de danger", nous a-t-il écrit il y a quelques semaines.

     

    Toutefois, le récent assassinat de Benazir Bhutto ne semble pas avoir été prévu. Cela doit nous rappeler qu'aucun évènement futur, prédit ou non, n'est certain, et que l'avenir est en perpétuel changement.

     

    Par nos propres processus de pensée, nous altérons constamment la réalité qui nous entoure et en tant que cocréateurs de l'Univers, nous sommes maîtres de notre destin. Dans la partie 3 de sa récente interview, Richard Hoagland se dit intimement persuadé que nous sommes capables de nous organiser pour tirer le meilleur parti de ce phénomène. Nous sommes entièrement d'accord.

     

    Il est important de noter qu'il existe certainement des organismes cherchant activement à infléchir la réalité vers un avenir spécifique au moyen de technologies acquises auprès de certaines races aliens et basées sur des théories hyperdimensionnelles avancées. Un de nos contacts sur les projets secrets nous a révélé ces derniers jours (en vérifiant les données du livre récemment mis en ligne sur la base ''New Berlin'' en Antarctique) qu'un groupe situé en Antarctique semble précisément se consacrer à ce projet - ce que confirmeraient les formules mathématiques détaillées à la fin de l'ouvrage.

     

    8) Pour l'Armée, toute assurance est bonne à prendre

     

    Ce qu'il faut comprendre, c'est que même si l'analyse des informations obtenues via les portails temporels semble écarter tout risque de catastrophe, les militaires ne vont pas changer leur façon de penser du jour au lendemain et modifier leurs plans pour les cinq prochaines années. Après tout, ils se préparent au pire depuis deux générations; alors qu'importe quelques années de plus, juste au cas où.

     

    Par conséquent, la construction des bases souterraines et les programmes spatiaux secrets se poursuivent. Mars est terraformée alors même que nous parlons, du moins le croyons-nous - comme un écho de ce qui s'est produit dans l'Avenir Alternatif 2 décrit par nos descendants, où un groupe, celui appelé à devenir les ''P52 Orions'', a fui notre planète via la Lune et Mars pour aller coloniser d'autre systèmes stellaires et ainsi perpétuer l'espèce humaine.

     

     

     

    9) Toute chose a sa contrepartie

     

    Toutefois, l'Avenir Alternatif 1 n'est pas exempt de problèmes. La suite de cette page les détaille, du moins ceux dont nous avons connaissance à l'heure actuelle. Ils peuvent être répartis de la façon suivante:

     

    • Montée du niveau de la mer et perturbations climatiques.

    • Ondes de choc IEM dues à une hausse de l'activité solaire (Cycle Solaire 24).

    • Instabilité géopolitique et risques de conflits.

    • Récession économique et possible effondrement des marchés.

    • Pandémie globale.

    • Agitation sociale et crises politiques aux USA et dans le monde.

    • ''Planète X''.

    • Vraie-fausse ''invasion alien''.

     

     

    10) Montée du niveau de la mer et perturbations climatiques

     

    La banquise du Groenland fond à un rythme accéléré, déjouant toutes les prévisions mathématiques. Plusieurs climatologues, justement alarmés, estiment que le niveau des océans pourrait s'élever de près de trois mètres dans les années à venir.

     

    Bien que négligeables d'un point de vue global, ces trois mètres sont suffisants pour submerger les zones côtières et obliger des millions d'individus à migrer, déclenchant un afflux de réfugiés sans précédent avec tous les problèmes que cela implique en termes d'approvisionnement en eau et nourriture, de risques sanitaires et de conflits locaux - sans parler des effets économiques désastreux sur la production industrielle et les infrastructures dans le monde. Des nations entières, comme les Maldives, cesseront simplement d'exister.

     

    Nous avons fortement suggéré à nos amis en Floride d'envisager un déménagement. D'autres endroits, bien entendu, sont également vulnérables. Ce que vous devez vous demander, c'est dans quelle mesure vous êtes affecté par la mer et à combien de kilomètres (ou de centaines de kilomètres) vous en vivez, la région ou le pays où vous vous situez pourraient se retrouver sinistrés en termes d'économie, d'infrastructure, d'alimentation disponible ou subir des migrations massives de population s'ils sont épargnés, ce qui changerait radicalement votre façon de vivre.

     

    C'est un sujet à surveiller de près avec la multiplication d'études à grande échelle (qui semblent actuellement se dérouler dans la plus grande urgence). Si cette élévation du niveau de la mer devait ne pas se produire, alors, bien sûr, tous les éléments ci-dessus sont à considérer comme nuls et non avenus.

     

    Toutefois, il semble clair que la dégradation du climat ne peut que s'accentuer avec l'accélération du réchauffement global - causé par l'activité solaire, et PAS par les émissions de CO2. Un climat plus chaud signifie un réchauffement des océans provoqué en partie par une activité volcanique sous-marine accrue (voir le Cycle Solaire 24 ci-dessous).

     

    Des océans plus chauds signifient plus d'ouragans, de typhons et de cyclones (qui auront tous les mêmes effets) - ainsi que davantage de précipitations. Certains climatologues affirment que cela entraînerait par ricochet des chutes de neige plus abondantes aux latitudes élevées et pourrait paradoxalement produire un âge glaciaire localisé, limité à certaines parties de l'Europe du Nord, de la Russie et du Canada.

     

    Une fois de plus, rien de tout ceci ne mettra fin à notre civilisation; mais les mêmes causes produisant les mêmes effets, des migrations massives de population fuyant les zones sinistrées sont à prévoir, avec des conséquences identiques sur la production alimentaire et les infrastructures. Et cela arrivera tôt ou tard, le climat devenant chaque jour de plus en plus chaotique.

     

    11) EMP spikes from increased solar activity (solar cycle 24)

     

    Le Cycle Solaire 24 a officiellement débuté le 4 janvier 2008 - il se dirige inexorablement vers un pic d'activité prévu pour... 2012. L'élément crucial ici, c'est que de nombreuses informations disponibles publiquement prouvent que le Cycle Solaire 24 va sévèrement affecter notre planète.

     

    Tout ce que nous faisons sur Terre dépend directement ou indirectement du soleil. Si son comportement devait se modifier, rien ne pourrait nous soustraire aux conséquences. Project Camelot a été contacté à la mi-2007 par un scientifique mondialement connu, que beaucoup de lecteurs doivent connaître de nom, engagé par le gouvernement US et travaillant avec une accréditation Top Secret. Il a pu nous révéler qu'un des principaux problèmes qui nous attend dans les années à venir (''à partir de 2009'') est une CME (Ejection de Masse Coronale) de grande ampleur qu'il compare à l'éruption solaire de 1859.

     

    En 1859, il y avait eu de spectaculaires aurores boréales à toutes les latitudes, mais le monde d'alors n'était pas dépendant de l'électronique. Aujourd'hui, un tel évènement interromprait les communications, incapaciterait les satellites et clouerait les avions au sol, voire (si vraiment sévère) grillerait toutes les puces et circuits sans protection adéquate. Cela représenterait effectivement une menace majeure.

     

    Ici, les risques directs ne concernent pas la population, mais les infrastructures. Les journalistes aiment à souligner l'aspect sensationnel (ce qui est ici nécessaire) - à savoir qu'un tel évènement nous ramènerait au stade de développement qui était le notre au milieu du XIX° siècle, à cette différence près que la plupart d'entre nous ignorent comment vivre sans électronique, véhicules, ou eau courante. Encore une fois, c'est un problème purement matériel: sans électronique, pas de pompe et donc pas d'eau ni de gaz, autrement dit, aucune nourriture autre que cultivée localement, ce qui mettrait beaucoup d'entre nous dans une situation extrêmement difficile.

     

    La bonne nouvelle c'est que si une CME majeure se produisait, nous aurions un délai de 6 à 48 heures avant d'être frappés - un peu comme si c'était un tsunami solaire. C'est suffisant pour protéger ses appareils électroniques en les emballant dans du papier aluminium et en les enfouissant dans le sol ou en les éloignant au maximum de la surface.

     

    Remarquez également qu'en cas d'IEM puissante, tous les véhicules seront immobilisés exceptés les vieux modèles diesel et les engins sans assistance électronique. Henry Deacon nous a conseillé à plusieurs reprises d'acquérir du matériel de radio-amateur et d'apprendre à l'utiliser - car, dans le pire des scénarios, ce serait le seul moyen de communiquer à distance.

     

    De nombreux visiteurs de notre site noteront que cela recoupe parfaitement le témoignage de Dan Sherman, entraîné comme télépathe militaire au sein du Project Preserve Destiny (Projet Préservation de l'Avenir) - en prévision, lui avait-on expliqué, ''d'un futur où toute communication électromagnétique serait devenue impossible''.

     

    Nous IGNORONS si cet évènement a été prévu grâce à un portail temporel, tout comme nous ignorons comment le scientifique mentionné plus haut a eu connaissance du risque potentiel de CME. Il n'a pas répondu à notre question sur ce sujet et s'est excusé de ne pas pouvoir nous en dire plus.

     

    Il nous a juste dit que ''nous allions vivre de sales moments''. ''Je suis dans l'incapacité de communiquer publiquement aussi librement que j'en ai l'habitude'', nous a-t-il écrit. ''Il se trouve simplement que la majorité des gens refusent d'affronter une réalité aussi brutale.''

     

    Cette personne nous a également certifié qu'il se produirait une inversion des pôles en 2012. Sans doute ignorait-elle qu'on a réussi à l'éviter (voir point 7 plus haut). A moins que non ! Impossible de savoir exactement à quoi font référence les ''sales moments'' qu'il a évoqués... même si on peut deviner.

     

    Notre meilleure analyse de la situation, c'est qu'il existe un risque réel de voir une éruption solaire suffsamment puissante (qu'Ed Dames a exagérément appelé The Kill Shot - Le Tir Mortel) pour perturber gravement la production, le transport et la distribution de nourriture. Prévoir un certain degré d'auto-suffisance, comme beaucoup le conseillent, nous semble donc plus qu'avisé.

     

    Pour finir, nous devons ajouter que certains scientifiques associent activité solaire et activité tectonique et géothermique - en d'autres mots, éruptions volcaniques, tremblements de terre et (logiquement) tsunamis. Si cette relation devait se vérifier, les changements que tant de gens prédisent sur Terre pourraient être initié par notre bon vieux soleil, peut-être pas si bon, finalement.

     

     Instabilité géopolitique et risques de conflits… la suite dans la partie 2…

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :