• Le futur sabote-t-il la recherche au LHC ?

     

    Le futur sabote-t-il la recherche au LHC ?

     

    The Telegraph a titré cet article provoquant pour exposer la rétro-causalité quantique : "Le LHC du CERN qui tarde à se remettre en route a-t-il été saboté par son propre futur ?"

    Car d'après deux chercheurs, le grand accélérateur de particules inauguré officiellement le 21 octobre 2008 au CERN,à la frontière franco-suisse,serait victime d'un malédiction tout droit venue du futur ! C'est le plus puissant accélérateur de particules au monde construit à ce jour,il est même présenté comme le plus grand dispositif expérimental jamais construit pour valider des théories physiques.

    Cette monstrueuse machine dont la construction a nécessité 15 ans de travaux et coûté plus de 6 milliards d'euros est tombée enpan
    ne en novembre dernier, peu après sa mise en service.

    800px-LHC_quadrupole_magnets

     

    Électroaimant supraconducteur quadrupolaire du LHC _Photo: gamsiz



    C'est seulement en janvier 2010 qu'il reprendra, théoriquement, ses activités de recherche du boson de Higgs après une "mise en chauffe" de septembre à décembre.

    Rien de particulier jusque là, mais ca vient.Deux scientifiques reconnus, Holger Bech Nielsen du Niels Bohr Institute de Copenhagen, et Masao Ninomiya du Yukawa Institute for Theoretical Physics de Kyoto,ont émis l'hypothèse que lesdécouverte
    s du LHC furent "si détestables pour la nature" qu'elle s'est arrangée pour stopper leur création.

    Ils ont développé leurs idées depuis2007 dans deux articles : "Tester les effets du Futur au LHC" et "Recherche sur l'Influence du Futur au LHC."
    Leur hypothèse commune concerne le Boson de Higgs, cette minuscule particule qui serait l'élément clé de la vie et que le LHC est censé mettre en évidence.
    Ils ont échafaudé une théorie selon laquelle une "remontée temporelle" aurait stoppé le collisionneur avant qu'il parvienne au résultat attendu, comme un voyageur du temps qui reviendrait tuer son grand-père.Pour le Dr Nielsen : "Nous en sommes venus à proposer que toutes les machines conçues pour chercher à produire le boson de Higgs joueront de malchance".

    Ces scientifiques pensent qu'il ont établi un "modèle pour Dieu". Soit il "déteste les particules de Higgs, ou bien cherche à les éviter". Le LHC, qui a nécessité les efforts de 10.000 chercheurs depuis 15 ans, n'a pas d'équivalent au monde de par son envergure et sa complexité.

    Elle est destinée à produire une mystérieuse particule, le boson de Higgs, qui n'aurait existé qu'au tout début du big-bang et qui est censée être à l'origine de la masse de la matière. Pour la recréer, les chercheurs ont donc conçu une expérience consistant à accélérer des protons dans un anneau souterrain avec une énergie proche de celle qui a régné pendant le premier trilionième de seconde de la naissance de l'univers.

    Quelques scientifiques avaient tout d'abord prétendu qu'il pourrait créer un trou noir capable d'anéantir le monde.Puis en Septembre 2008 des circuits sur l'un des aimants ont surchauffé, provoquant des dégâts et causant une fuite d'hélium.
    A la veille de sa remise en route, ces deux physiciens théoriques font maintenant entrer le voyage temporel en ligne de compte

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :