• La mise en quarantaine de la Terre

     

    La mise en quarantaine de la Terre

     

    Actuellement et à défaut de rencontres du troisième ou du quatrième type avec des extraterrestres, ce sont les rencontres entre ufologues qui ont le vent en poupe. Il existe désormais des associations de "repas ufologiques" dans la plupart des départements français. Chaque grande ville de France et plusieurs capitales de pays étrangers francophones possèdent leur lieu de réunion. Les membres et leurs invités organisent des déjeuners ou des dîners-conférences accompagnés de débats avec échanges de documents et de témoignages.

    Pour s’exprimer publiquement au cours de ces débats et captiver l’attention bienveillante de l’auditoire, il est de bon ton de faire étalage de ses diplômes, de ses connaissances, et si possible d’utiliser un jargon scientifique, de manière à pouvoir faire figure de "spécialiste". L’important est de montrer qu’on sait de quoi on parle, qu’on est un "ufologue de terrain" et qu’on a soi-même observé à différentes reprises de "véritables" ovnis dans le ciel.

    Voici par exemple le conseil prodigué par l’un de ces éminents spécialistes au cas où vous penseriez avoir aperçu un ovni, mais sans en être tout à fait certain : « Tout d’abord, observez attentivement l’objet, puis appelez immédiatement des amis, des passants ou tout être humain plus ou moins proche de vous. Demandez à ces personnes d’observer elles aussi l’objet et prenez leurs noms et adresses. Ces éléments très simples vous permettront de crédibiliser l’observation et grâce à plusieurs observateurs, de décrire, de recouper et de retenir un maximum de paramètres de l’objet. »

    Quel bon conseil ! Un conseil vraiment utile à n’en pas douter, d’autant qu’il émane d’un adjudant de gendarmerie ! Alors vous seriez bien avisé de prendre cela très au sérieux ! Le problème - je pense que vous l’aurez compris - est que ces personnes qui partagent la même passion sont, pour la plupart, entièrement focalisées sur l’aspect matériel des choses.

    001

    Très jeune mais déjà équipé pour rencontrer Ashtar Sheran !

    En effet, si le but est uniquement de pouvoir briller à l’occasion d’un discours, de réussir à épater la galerie et de subjuguer son auditoire, celui qui possède la meilleure caméra et la plus grosse lunette astronomique est effectivement celui qui a le plus de chances de faire l’observation la plus intéressante, et d’en ramener le témoignage le plus convaincant.

    Mais pourquoi les humains s’obstinent-ils à ne voir que le côté matériel des choses ? Ils s’acharnent à vouloir observer physiquement des êtres qui ne sont pas physiques, simplement parce que la science matérialiste a décrété que seul existe ce qui est quantifiable et mesurable, et qu’il faut par conséquent réfuter a priori tout ce qui provient de la perception intuitive et extrasensorielle.

    Le besoin absurde de voir des extraterrestres solides avant d’y croire a décapité toutes les possibilités de la perception multidimensionnelle qui pourtant sommeille en chacun de nous et ne demande qu’à s’éveiller. Les extraterrestres peuvent bien sûr apparaître sous une forme physique dans la dimension terrestre, mais cela les force à utiliser une énorme quantité d’énergie, ce qui est considéré comme un gaspillage au sein de la Grande Communauté des Êtres évolués, et ce qu’ils souhaitent de toute façon éviter de faire, la Terre et ses habitants ayant été provisoirement mis en quarantaine de leur Communauté.

    002

    En principe, les habitants des vaisseaux ne descendent pas jusque dans les très basses fréquences du plan physique.

    C’est pourquoi les Guides spirituels nous enseignent que, pour entrer en contact avec les êtres des autres dimensions, il est bien plus aisé de sortir nous-mêmes de cette quarantaine et d’apprendre à communiquer avec eux selon leurs fréquences, ce qui aboutit de surcroît à une très douce et très agréable forme d’extase spirituelle. Et point n’est besoin d’être un grand mystique ni de porter les stigmates du Christ pour accéder à ce type d’extase. N’importe qui peut le faire : il faut simplement arrêter un moment de raisonner et lâcher prise par rapport à son mental. Avec un peu d’entraînement, quelques minutes suffisent !

    003b

    Les modulateurs vibratoires des vaisseaux provoquent un élargissement (ou un rétrécissement) du spectre de la conscience qui peut être atteint à travers la méditation.

    003

    Ceux qui travaillent au service du Gouvernement mondial de l’Ombre sont parfaitement au courant de la quarantaine de la Terre. D’une certaine manière, ils la considèrent comme du pain béni, car c’est ce qui leur a permis, jusqu’à présent, de contrôler les humains en les maintenant dans l’ignorance. Et ils continueront à le faire aussi longtemps qu’ils le pourront.

    Quant aux Arcturiens, aux Pléiadiens et à ceux de la Grande Communauté, ils pensent, comme Voltra (ci-dessous), que nous n’avons jusqu’ici eu que ce que nous méritions.

     

    004c

    Voltra, psycho-technicien d’Alcyone en charge du rayonnement électromagnétique, au terme d’un processus de matérialisation. À l’état naturel, son corps est biolumineux et indétectable par un instrument physique, ce qui ne l’empêche nullement d’appartenir à la race des humains et de nous considérer comme des frères et des sœurs.

    En tant que pacifistes et disciples de l’Amour universel, ils ont décidé de maintenir les Terriens éloignés de la Grande Communauté aussi longtemps qu’ils ne changeront pas, aussi longtemps que les guerres, la hideuse violence des hommes envers les femmes et leur honteuse cruauté envers les animaux n’auront pas cessé.

    À mesure que les humains deviendront plus doux et plus aimants envers ceux qui partagent le même champ d’expérimentation, une nouvelle énergie positive ouvrira les barrières interdimensionnelles et ils réaliseront qu’ils ne sont pas - que nous ne sommes pas seuls ni abandonnés, même si nous avons été pendant un moment tenus un peu à l’écart, le temps pour nous d’expérimenter, d’apprendre et de nous élever.

    Le problème aujourd’hui est qu’il ne nous reste plus beaucoup de temps : soit nous parviendrons à entrer dans la Société de l’Univers avant la fin de 2012 – l’idéal étant que l’essentiel de la charge négative liée à nos conflits internes et externes puisse être résorbée avant le 28 octobre 2011 – soit ce que nous connaissons aujourd’hui comme étant "l’humanité" risque de disparaître, littéralement.

    Quoi qu’il advienne, nous continuerons, pour un temps encore, à être retenus dans notre prison terrestre, parce que la Grande Communauté ne veut pas que nous exportions la guerre et la violence dans l’espace interstellaire et interdimensionnel. Le projet HAARP et la militarisation de l’espace restent à ce jour le plus important des facteurs empêchant la fin de l’isolation de la Terre par rapport à la Société civilisée de l’espace.

    Il faut savoir également que nos frères d’outre-espace ont vraiment hâte que le blocus prenne fin, tant cette quarantaine terrestre a été pour eux compliquée à mettre en œuvre. Ils ont été obligés d’appliquer à la zone de libre-échange à laquelle appartient normalement notre système planétaire des correctifs compliqués empruntés aux dernières avancées de la parascience multidimensionnelle.

    Il y a d’ailleurs eu des dérapages au cours de cet "embargo" planétaire auquel nous avons été astreints, ainsi qu’un certain nombre d’accidents. C’est ce qui explique que la quarantaine ait commencé à être partiellement levée dès 1947, alors que nous sortions à peine d’une guerre mondiale particulièrement horrible et dont la leçon n’était visiblement encore ni apprise ni intégrée par notre humanité et ses dirigeants.

    Comment le dispositif mis en place par la Grande Communauté pour nous maintenir sous surveillance fonctionne-t-il ? Les ovnis décrits par "nos amis" des repas ufologiques, c’est-à-dire ceux que l’on peut habituellement voir et filmer ou photographier, sont des prototypes capables de se matérialiser et de fonctionner dans les troisième et quatrième dimensions.

    Les vaisseaux-mères dont ils dépendent sont de tailles différentes, selon leurs missions, et en principe, ils ne se matérialisent pas. S’ils le faisaient, certains pourraient largement dépasser les mille kilomètres de long. Les appareils que nous pouvons apercevoir depuis la Terre, et qui ressemblent généralement à des soucoupes, font partie du soutien logistique de ces vaisseaux plus importants dont certains sont aujourd’hui stationnés dans la stratosphère terrestre.

    Ces vaisseaux géants ressemblent à de grandes villes, mais pas à celles de notre monde. Ils comportent des zones de travail mais aussi de vastes espaces récréatifs avec des lacs, et même une faune et une flore extraordinaires de beauté et de diversité, aux espèces inconnues de notre humanité.

    005

    Ci-dessus : espace de relaxation à bord d’un vaisseau.
    Ci-dessous : visite "guidée" d’une exoplanète de la Lyre.

    006

    006b

    Il règne en réalité dans le proche banlieue de notre système solaire une énorme activité extraterrestre que nous ne pouvons même pas imaginer.

    007

    Une cité biolumineuse de la Grande Communauté.

    Mais si nous voulons en savoir plus, si nous voulons vraiment échanger avec les équipages de la Grande Communauté, il nous faut changer définitivement notre fusil d’épaule et nous orienter entièrement vers l’amour spirituel et l’idéal de fraternité. Pour que l’alchimie divine puisse fonctionner et nous extraire du semi-sommeil de la zone d’exclusion où nous sommes maintenus, nous devons impérativement cesser de nous comporter comme si nous acceptions que la survie des plus forts continue à être systématiquement basée sur l’exploitation des plus faibles.

    Cela demande une connaissance et une culture spirituelle que les êtres du Cosmos essaient de nous transmettre en élevant considérablement notre champ d’accès à des fréquences beaucoup plus élevées où nous pourrons les retrouver et bénéficier de leur avance technique et spirituelle. Car tout n’est qu’une question de fréquences. Nous sommes artificiellement maintenus dans un champ de basses fréquences. La plus haute et la plus basse de ces fréquences marquent les limites de notre zone d’assignation à quarantaine, exactement de la même manière que l’infra-rouge et l’ultra-violet déterminent et limitent la vision spectrale accessible à l’œil humain de troisième dimension.

    008

    Les survols de la Terre sont l’occasion pour nos frères d’outre-espace d’intervenir sur les portails et de nous ouvrir l’accès à des fréquences plus élevées.

    009

    Dans un passé récent, notre nature humaine primitive nous a conduits, au nom de la civilisation, à massacrer tous ceux qui avaient accès à d’autres plans de la conscience. Le génocide du peuple indien et l’extermination systématique des chefs spirituels des nations Oglalas, Dakotas et Lakotas en est la triste illustration.


     

    Au jour d’aujourd’hui, nous demeurons semblables à des diamants recouverts de couches d’ego discordantes qui nous voilent la véritable nature de la réalité. Nous continuons de nous agripper à l’aspect extérieur et matériel des choses.

    Nous ne nous respectons pas nous-mêmes, nous refusons de collaborer ensemble pour le bien de tous, et, de toute évidence, nous manquons totalement d’amour et de compassion les uns envers les autres.

    Le pouvoir de l’alchimie intérieure est pourtant en chacun de nous. Chacun a la possibilité de s’élever, et, en s’éveillant, d’élever les autres. L’avenir de notre humanité en dépend. L’avènement de l’Ère Nouvelle en dépend. La réalisation de l’Âge d’Or en dépend.

    La balle est dans notre camp, MAINTENANT !

    Olivier de Rouvroy

    Juin 2011

     

     Source : http://www.erenouvelle.fr

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :