• La France en danger de mort au centre d'une Europe à l'agonie

    Aux lecteurs de cet article ne comprenant pas le mal qui ronge la France, l'Europe et le reste du monde,

    à ces pauvres gens mentalement incurables,

    je leur conseille vivement de retourner sans tarder à leur petite vie étriquée et satisfaite, d'esclaves...

    Lilith 168

     

     

     

     La France que tous les étrangers nous envient, la France que tous les étrangers viennent chercher, la France que tous les étrangers s’attendent à trouver dès qu’ils foulent notre sol, ses artistes, sa liberté de parole, ses polémistes, ses pamphlétaires, ses chanteurs populaires d’un très haut niveau artistique aujourd’hui laminé, la France… celle que les étrangers emportent tous avec eux dans leur bagage et qu’ils n’oublieront pas de si tôt… artistes, auteurs, réfugiés, étudiants, touristes, travailleurs… la France telle que l’on peut vous la raconter dans tous les pays du monde quand, Français, c’est vous qui cette fois-ci, vous y rendez….

     

    Cette France au coeur de l'étranger, et l'étranger en son coeur, pris en tenaille entre la menace de l’accord de libre échange avec les Etats-Unis (le rouleau compresseur américain économique, militaire et culturel sur une France et une Europe du Sud déjà à l’agonie), et le matraquage à propos du devoir de mémoire du génocide juif – devoir de mémoire, de responsabilité et de culpabilité françaises (1) avec bannissement médiatique et social à l’endroit de quiconque refuse d’y souscrire, de s’y plier et de baisser la tête à son sujet -, sans oublier les crimes de la colonisation en général et ceux de colonisation algérienne en particulier (2... entreprises destinées à nous neutraliser avant de nous paralyser...

     

    Cette France-là piégée de l’intérieur et de l’extérieur… au centre d’une Europe vouée à une mondialisation sans justice et sans honneur… une Europe paillasson d’une alliance occidentalo-israélo-sunnite mortifère aux calculs sordides...

     

    Oui ! Cette France-là est très sérieusement en danger de mort.

     

     Mais alors… devra-t-on de l’étranger et avec les étrangers les mieux à même de nous rappeler qui nous sommes et quel a été longtemps notre projet et notre force… oui ! devra-t-on lancer un appel à une prise de conscience et à une révolte, chacun selon ses moyens et sa détermination… au seul cri d’un… « Assez ! C’est assez ! » Avant de retrouver une autonomie de décision capable de penser un nouveau projet qui remettra la France et tous ceux qui, à l’étranger, et de l’étranger… souhaitent l’accompagner, au centre d’un nouveau projet qui n’acceptera plus les diktats d’une mondialisation stratégique, à la fois économique et politique, injuste et liberticide qui fait de la France et de l’Europe non pas des alliées ou des partenaires mais… les complices d’une entreprise criminelle et qui fait que, jour après jour, c’est toute notre civilisation humaniste qui s’effondre.

     

     Alors oui ! Assez ! C’est assez !

     

     

     

     Certes, d’aucuns préfèreront les modèles allemand et scandinave, les fameux bons élèves européens – les premiers de la classe, toujours ! Fayots et cafteurs ! 

     

     

     

    Parlons-en de ces modèles ! Nations sans projet ni ambition qui n’enfante plus ! Nations qui n’ont rien d’autre à vendre que ce qui s’achète - quoi de plus laid alors ! Nations qui n’accouche plus et qui n’ont finalement jamais rien eu à proposer sinon une efficacité économique exemplaire, toujours à la tâche - amour du travail bien fait et des ordres reçus et exécutés sans broncher -, avec ses prix Nobel sans nombre et ses philosophes écrasants et assommants d’avant guerre, et ses trains, en convois, qui arrivent toujours à l’heure… modèle compétitif s’il en est, culminant à hauteur de 50 millions de morts, tel un ultime orgasme, au sommet d’un 7e ciel qui n’en aura jamais fini avec le meurtre et la domination…

     

    Ou bien cet autre modèle avec sa société en ordre de marche - pas une voix plus haute que l’autre -, société écologique avec ses trottoirs proprets – pas un papier à terre ! -, et son eugénisme de bon aloi et pour la bonne cause ; celle qui veut que rien ne dépasse, ni un bras - surtout s’il en manque un ! -, ni un cheveu ? Société pacifiée sous des hectolitres d’alcool…

     

     Mais au fait… dites-nous, juste comme ça un peu pour voir :

     

    C’était quand vos dernières vacances en Allemagne et en Suède ou au Danemark ? C’était quand votre dernier coup de fil à l’un de ces pays ? C’était quand votre dernier repas suédois ou allemand ? C’était quand la dernière intervention armée d’une de ces nations destinée à porter secours à un Peuple, une région, une population en danger ? C’était quand votre dernier film d'un de ces trois pays ?

     

    Vous dites ? Comment ? Ca s’est pas fait ? C’est ça ?

     

     Normal ! On ne peut pas être au four et au moulin, telle une meule à grain, à écraser la moindre idée de projet civilisationnel digne de ce nom pour les cent prochaines années quand l'efficience économique et guerrière importe seule. 

     

    ___________________________

     

    1 - Pour votre info : le génocide juif sur France culture, c'est toutes les deux heures, 18 heures par jour (merci de rajouter les rediffusions de la nuit), 7 jours sur 7, même et surtout lorsque le sujet d’une émission quelle qu’elle soit, ne s’y prête pas a priori ; et dans les émissions culinaires aussi à la plus grande surprise des auditeurs de cette radio (la tradition culinaire des camps de la mort, vous connaissez ?

     

    Vraiment, un tour de force ce matraquage !

     

    Pour prolonger cliquez : L'Industrie de l'Holocauste - money and guilt

     

    2Benjamin Stora chef de file... pour nous rappeler tous ces crimes, colloque après colloque, publication après publication, entre deux voyages en Algérie aux fins de cirer les bottes d’un FLN pourtant totalement discrédité auprès d’un Peuple algérien autant humilié par la colonisation que par l’échec de son indépendance ! Là encore, tout ce matraquage a sans doute pour but de faire en sorte que les Français issus du Maghreb aient davantage envie de l’être et de le rester… français ! Il est vrai que l’on y réussit tellement mieux dans un pays que l’on déteste, et pour cause !

     

    Serge ULESKI


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :