• Projet humanisation Extrait important de l’article LA NOUVELLE RACE écrit par Geneviève Vanquelef.

     

    Revue SENTINEL UFO NEWS n°30 - juillet - août - septembre 2005.
    « Un projet intitulé : “Projet humanisation”a vu le jour au début des années 70. Il est l’aboutissement d’un travail systématique, implacablement mené par ces parfaits généticiens, que sont les “gris” »
    Il ne faut jamais perdre de vue que les « humains modifiés » sont PROGRAMMÉS en vue d’une mission spécifique. Il arrive donc qu’ils soient parfois sauvés par les aliens (en cas de blessure ou de pseudo mort, par exemple) mais qu’ensuite, si la mission est impossible ou terminée, ils soient laissés à leur triste condition de terriens déracinés (se rappeler par exemple l’histoire des deux enfants de Michaël Wolf : Saen et Danny, au destin tragique. Livre : « Peuple du ciel. Portes des Étoiles ». Je ne reprendrai pas dans cet article le cas de Valérie Mansone, une « humaine modifiée »
     
     1)  Les deux types d’enfants du Cosmos, les humains modifiés, et les hybrides réels, répondent à des objectifs bien distincts, mais je pense de plus en plus qu’ils ne servent pas à améliorer la race humaine, pour son propre bien être, mais à répondre aux buts de ces races étrangères.
     2)  Ces deux types connaissent peut-être un tas de variantes suivant les manipulations réalisées. Les sacs fœtaux placés dans des humaines, les implantations d’embryons tardives, qui ont été signalés, épisodiquement, mais n’ont pas encore fait l’objet d’études sérieuses font craindre que bien des choses nous échappent encore. En particulier, un projet intitulé : « projet humanisation » a vu le jour au début des années 70. Il est l’aboutissement d’un travail systématique, implacablement mené par ces parfaits généticiens, que sont les « gris ». En effet ceux-ci ont non seulement créé des « humains modifiés » mais des « vrais hybrides » : 50 % terriens - 50 % comme je le disais tout à l’heure. On en trouve de nombreux exemples dans mes livres précédents. Ils ont un aspect assez proche des humains, mais avec des caractéristiques très spécifiques. Ils sont nés en laboratoire, et vivent dans les OVNI ou les bases. Ils sont toutefois, bien adaptés aux conditions physiques et climatiques de la planète (nourriture spéciale). Mais surtout ils ont conservé les  qualités psychiques de leurs géniteurs aliens (capacité spsi, QI très élevé, aptitude à transcender le temps). Le cas le plus complet connu à ce jour est celui de Rachel, raconté entièrement dans les deux tomes du livre d’Helen Littrell, une américaine : « Eyes’s Rachel ». Cette histoire parfaitement authentique s’est passée en 1972, mais le livre n’a été édité qu’en 2002, lorsque toutes les vérifications ont été réalisées. Ce qui est important c’est que, depuis l’an 2000 environ, ce livre a reçu l’autorisation de paraître, par le service technique de l’armée de l’air américaine. Il apparaît qu’une partie du fameux groupe secret, responsable de toutes les enquêtes sur les OVNI et les E.T., désire mettre progressivement la population terrienne au courant des relations existant entre la Terre et le monde extraterrestre. En particulier, le projet « humanisation » créé au début des années 1970, tentait d’intégrer des « vrais hybrides» dans la société terrienne. C’est ainsi que Rachel, l’une de ces jeunes hybrides, fut adoptée par un colonel des services secrets d’une des bases du Nevada et inscrite dans un collège supérieur de Californie. Elle a partagé la chambre d’une jeune fille aveugle, Marisa, et c’est la mère de Marisa, Helen, toujours vivante actuellement, qui a écrit : « Les yeux de Rachel ».
     
     
     Dans mon livre : « Les enfants du Cosmos », vous trouverez la traduction presque intégrale de cet ouvrage. Je ne voudrai pas ici dévoiler ce passionnant récit, mais j’aimerai évoquer quelques aspects de ce projet « humanisation », QUI CONTINUE AUJOURD’HUI.
    On ne sait pas exactement si ce programme a été projeté et mis au point par les militaires ou les aliens, mais je soupçonne que les Terriens ont très peu de marge de manoeuvre. De quelle manière a-t-il été poursuivi ? L’aspect de Rachel était encore très spécial pour tout observateur « normal », mais des progrès outils été réalisés, depuis, vers une apparence beaucoup plus proche de la nôtre ? Je le crois, et ainsi pourraient s’expliquer les nombreuses anomalies détectées dans l’étude réalisée, intitulée « les Ambassadeurs ». Mais la grande question reste : DANS QUEL BUT, les aliens désirent-ils une cohabitation de nos deux races sur Terre ?
     
    Je remarque d’abord, que cette cohabitation, si elle est réalisée ou sur le point de l’être, n’apporte pas le bonheur à la population actuelle de la Terre ! C’est vrai que le monde est en pleine mutation technologique, apparemment favorisée par ces contacts avec les E.T., mais aussi que le paradis, que nous promettaient les présumés : « Maîtres de sagesse », n’existe pas. Les catastrophes écologiques se succèdent, les épidémies les plus cruelles menacent les hommes, la barbarie et la sauvagerie se perpétue et se répand.  Non, la mutation de l’espèce humaine ne semble pas bénéfique et les lendemains qui chantent ne sont pas au rendez-vous ! Je sais que l’on a souvent envisagé que des civilisations extraterrestres bienveillantes puissent aussi nous visiter et nous aider. Mais le temps passant, elles se manifestent de moins en moins, semble-t-il, et plus les informations s’accumulent, plus il me semble que toutes ces civilisations font partie d’une même Confédération, dans laquelle, il n’y a pas de bons ni de méchants mais que chacune a sa spécification et sa mission. Ce n’est sans doute pas la persistance et « l’ascension » de l’humanité actuelle qui les préoccupe. C’est peut être tout simplement l’avenir de certains d’entre eux, des « gris » par exemple, qui occuperont seuls notre planète, sous la forme des hybrides avec l’aide des « humains améliorés ». Après notre disparition, cette race rétablira l’intégrité de la faune et de la flore, la richesse et la diversité de notre monde, et stabilisera son équilibre physique. Les « gris » et bien d’autres humanités pourront alors s’incarner (si tous ne le font pas déjà, depuis un bon moment) dans ces « nouveaux terriens », plus responsables et plus instruits. Vous êtes désolés ? Il ne le faut pas ! Le changement se fait en douceur, sans que personne ou presque ne s'en aperçoive (avec la complicité des grands de ce monde, et l’aveuglement programmé de la presque majorité de la population). Mais surtout, qui vous empêche de vous réincarner vous aussi, dans ces « hybrides » si vous ne voulez pas quitter notre bonne vieille Terre ? 
     
     
      – Exposé dans le livre « Les enfants du Cosmos » de Geneviève Vanquelef
    Certains enlevés racontaient que leurs enfants avaient subi des manipulations génétiques ou que des aliens leur avaient présenté des "hybrides" : mi-aliens, mi-humains, nés de leurs ovules ou spermatozoïdes. Un livre récent : "Les yeux de Rachel," nous apporte un témoignage ahurissant, mené par les militaires US et les gris, sur le projet HUMANISATION.
    - Cela a l’air d’une boutade, mais ce n’en est pas une ! La Terre, d’après les déclarations de beaucoup d’E.T., est une des plus belles planètes créée pour expérimenter et y déposer les meilleurs spécimens de la race humaine.
     
     
     Complément d’information :
     
    Vous trouverez un article intitulé « Les enfants des étoiles » dans un article paru dans la revue SUN n° 21, page 41. Avec une virulente réponse à cet article dans « Le courrier des lecteurs » de la revue n° 22, page 46.
     

    1 commentaire
  •  

     

    L’invasion silencieuse, selon Geneviève Vanquelef.

    Il n’existerait pas moins de 70 civilisations E.T qui visiteraient la Terre actuellement. Toutes auraient une technologie plus "avancée" que la notre et prétendraient dépasser la vitesse de la lumière. Viendraient-ils du futur ? Ces informations ont été établies par des communications radio à partir d’un appareil donné par les E.T. Ces contacts sont réguliers depuis 1962 et se font à partir des soucoupes.
    La confédération des 12 planètes alliées, leur symbôle serait l’étoile à 6 branches. Elle appartiendrait à un de nos univers jumeaux. Chaque planète de notre système solaire aurait donc son homologue dans l’univers jumeau. Celle de Venus (Venco Salamia) serait une planète montagneuse, nuageuse et très habitée. Il existerait sur cette planète un village suisse récupéré en 1945 et leurs habitants y auraient vécus un an avant de demander à repartir sur Terre. Les habitants de l’homologue de Venus seraient de type nordique blonds aux yeux bleus et minces.
    Grandor, la planète mère et Koldar, homologue de la Terre sont aussi peuplés. Les koldasiens seraient forts et bruns. Ils feraient des stages de deux ans sur Terre. Ils auraient eu cinq bases permanentes en accord avec les gouvernements (Nevada, France, Honk Kong, Japon, Afrique du Sud). Vers 1975, les militaires américains et français auraient lancé un ultimatum aux E.T afin qu’ils partent d’où rupture provisoire des relations diplomatiques.
    Face à la menace nucléaire, les E.T auraient aménagé une planète de notre galaxie qui ressemble à la terre : Epico (sympa, non !). En 1988, les U.S.A. auraient essayé de reprendre contact avec les douze planètes (plan de paix, destruction d’engins nucléaires, pas d’essai nucléaire sur Venus). Venus doit être préservée si l’on ne veut pas détruire sa planète jumelle.
    Ces êtres seraient venus au temps de l’Atlantide puis de l’Egypte ancienne et ensuite repartis. Ils nous auraient "apporté" nos religions. A partir de 1927, le contact fût permanent. Ils observeraient notre technologie mais appliqueraient le principe de non-intervention. Ces civilisations auraient des bases sur la Lune (Mer de Tranquillité) et sur Vénus.
    Il existerait d’autres civilisations qui viendraient sur Terre depuis longtemps. Certains seraient hostiles (mondes extérieurs). Ils utiliseraient des clones, des robots et d’autres E.T comme esclaves pour des missions sur Terre. Ces clones ou esclaves pourraient être les "petits gris" (fabriqués par des "grands gris"). Ils seraient très organisés et présents surtout en Amérique de Sud (Q.G.). Très renseignés, ils surveilleraient les terriens et les koldasiens. Sur Phobos, des bases leurs appartiendraient aussi. Ils voudraient la mort de notre planète (guerre biologique, bactériologique).
    Il existerait aussi un troisième univers. Ses habitants seraient plus intelligents, télépathes et en contact avec les grandosiens. Ils seraient souvent difformes, de petite taille (0.7 à 1 mètre) avec un fort système pileux. On pourrait les comparer aux trolls ou aux lutins. D’autres civilisations encore vivraient dans l’espace. En revanche ils souhaiteraient arrêter les essais nucléaires sur Terre. Leur symbole serait l’arbre et le serpent.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique