•  

      

    Dans mon Edito je me suis engagé à mettre dans ce blog des témoignages d'enlèvements inconnus sur Internet. Depuis plusieurs jours j'ai mis en ligne plusieurs de ces témoignages inédits. Vous les trouverez au fond de la colonne des Rubriques ici dans " Voyage Intemporel "

     

    ENLEVEMENT ET CHANGEMENT D'ORGANISME;

     

     

    Les personnes enlevées par les extraterrestres affirment des choses paraissant improbables, mais est-on bien sûr que ces expériences ne se soient réalisées. Notre éducation nous a limité a une vision étriquée de notre réalité et on s'en contente, l'inconnu fait peur et on préfère l'ignorer.
    Les scientifiques nous ont toujours affirmé que notre réalité est la seule et unique dimension, rien n'existerai en dehors d'elle.

     
    Cependant depuis quelques années ces mêmes scientifiques reconnaissent enfin, l'existence de 8 ou peut-être 9 dimensions en plus de la nôtre.

     

    Ces dernières ne s'organisent certainement pas comme le monde dans lequel nous vivons, alors est-il insensé de penser que les Ufonautes venant nous visiter dans leurs "soucoupes volantes" aient en leur possession des technologies ou des capacités dépassant notre entendement et puissent réaliser des prodiges impensables pour nous, comme dans l'exemple suivant :

      


    Linda Porter une Californienne de Santa Barbara, qui a subit de nombreux enlèvements, raconte : "Ils manipulent le temps. Il leur suffit d'un être humain, quelqu'un de ce cadre temporel qui est le nôtre, puis de le garder aussi longtemps que ça leur plait, avant de le ramener à son point de départ, de sorte que l'individu en question ne s'aperçoit même pas qu'il a été enlevé".

     

    Elle continue par une histoire absolument stupéfiante. hantée par des images de "sauterelles" gigantesques, qui s'agitent à l'intérieur d'un rayon de lumière, elle s'adresse à un magnétiseur. Ce qui ressort des séances d'hypnose est tellement horrible qu'elle y met vite un terme. Qu'à cela ne tienne, la mémoire lui revient peu à peu sans qu'elle le demande. Elle se voit ainsi dans un vaisseau spatial, en train de longer un couloir gris en compagnie d'une "mante religieuse" mesurant environ deux mètres cinquante de haut (elle avait alors quinze ans).

     

    Une autre fois, elle se rappelle avoir été conduite dans une base sous-marine, au large de Santa Barbara, où des inscriptions, rédigées dans un alphabet inconnu, étaient apposées sur des portes peintes dans des couleurs vives (de nombreuses personnes qui ont été enlevées font la même remarque). Et puis, elle se rappelle qu'une nuit (elle a alors dix-sept ans), des petits bonhommes gris sont entrés dans sa chambre par un trou percé au milieu du parquet. Que s'est-il passé ensuite ? Mystère. Elle sait seulement que prise dans une sorte de faisceau lumineux, elle a plongé vers le sol à une vitesse vertigineuse, avant d'atterrir en douceur...

     


    Mais le plus incroyable est encore, le fait qu'elle ait "changé d'organisme". A l'âge de douze ans, elle tombe gravement malade, et on la croit perdue. Comme beaucoup de gens à qui il arrive ce genre de choses, elle vit alors une expérience au-delà les limites du corps. Cependant, n'ayant pas confiance en la médecine, ses parents la laissent guérir toute seule, sans lui administrer de traitement. Or elle se rappelle avoir vu, à l'intérieur d'une soucoupe volante, un homme à l'article de la mort, que son âme quitte pour aller se loger dans un autre organisme, qui reprend vie. Ses hôtes lui expliquèrent qu'ils se débarrasseraient très vite de la dépouille mortelle, car ce n'est plus qu'une "coquille vide" (ils trouvent très bizarre ce cérémonial qui, chez nous, accompagne les funérailles). Linda suit l'exemple de ce monsieur : "son esprit" déménage et va s'installer dans un autre corps. On lui montre ensuite celui qu'elle vient de quitter ravagé par la maladie, et notamment son (ancien) coeur, que l'on a extrait à l'aide d'une sorte de tube argenté équipé d'une lampe bleue, capable de trancher les chairs sans endommager les cellules.

     

    Elle a toutefois l'impression que les extraterrestres ont effectué cette opération en catimini, sans en référer à leurs supérieurs, qui s'opposent aussi bien à ce genre de manipulations qu'à toute intervention dans le cours de l'histoire humaine. Infiniment plus développés que leurs subordonnés, ces "chefs" superviseraient une multitude mondes.

     


    Les extraterrestres, poursuit Linda, s'exprime de façon concise, dans un langage beaucoup plus ramassé que le nôtre, car il repose sur des symboles que parlent directement à notre sensibilité, et qui se traduit concrètement sous formes d'hologrammes, c'est-à-dire d'images en trois dimensions, ou sculptures virtuelles . Quand à l'univers, il fonctionne sur un mode "acoustique" , ce qui explique pourquoi tant de mondes et/ou de dimensions peuvent coexister, en toute ignorance, car ils/elles occupent chacun(e) une fréquence déterminée ( Linda Porter se fait ici l'écho des idées de gurdjieff et de Tom Lethbridge).

     

    Elle n'accorde, aux déclarations des extraterrestes, qu'un crédit limité. "J'ai l'impression qu'il se passe quelque chose de louche observe-t-elle, et qu'ils ne veulent pas qu'on le sache". De même est-elle persuadée, sans pouvoir expliquer pourquoi, que les cercles tracés dans les champs ne sont, au fond que des messages subliminaux.

     


    D'après elle, c'est pour les aider à surmonter leur peur et à "mûrir sur le plan émotionnel que l'on enlève les gens. "Lorsqu'on ne supporte plus de vivre dans la crainte, on s'en affranchit", conclut-elle, en ajoutant que ceux qui ont passé l'examen avec succès sont prêt affronter les "grands bouleversements" qui nous attendent. Cela dit, elle se demande si les personnes qui se retrouvent un jour kidnappées par des créatures venues en soucoupe volante des confins de l'univers ne sont pas, elles aussi des extraterrestres. "Comme des étudiants qui participent à un programme d'échange, nous sommes destinés à venir ici, sur Terre, et à y mener une existence humaine, avec toutes les limites que cela suppose." Elle rejoint ainsi les thèses défendues par John Mack, à la fin de Dossiers extraterrestres.

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique