• BLACK MAGIK
    A la recherche du soldat Jedi

     

     

     


     
    Le Pentagone, la CIA et certaines unités spéciales se sont-ils intéressés au paranormal ? Jusqu’où ont été ces institutions pour comprendre le fonctionnement de la conscience ? A première vue, l’armée américaine ou l’agence de Langley n’ont pas hésité à repousser quelques limites rationnelles ou éthiques pour mener à bien certaines recherches alors que la guerre froide rendait Américains et Soviétiques frénétiques. D’une certaine façon, la CIA et le Pentagone pensaient pouvoir faire de certains soldats d’élite, des Dark Vador capables de tuer à distance par la seule force de l’esprit, de convaincre l’ennemi de désarmer par l’usage de techniques de manipulation psychologique ou encore de se projeter mentalement dans des bases secrètes hostiles situées aux confins de la Sibérie.
    La possibilité de créer un super soldat et ou un super agent était, à une certaine époque, la quête du Graal Sacré pour la CIA et l’histoire de l’agence de Langley est riche en expériences portant sur le contrôle du comportement. Les tristement célèbres 149 sous programmes qui ont fait partie de MK-Ultra et qui ont généré un grand nombre de victimes en sont un exemple. Depuis la deuxième guerre mondiale, l’OSS puis la CIA se sont livrés avec un succès mitigé à un nombre impressionnant de recherches souvent totalement dénuées d’éthique pour comprendre le fonctionnement du cerveau et essayer de découvrir si certains pouvoirs surhumains, une sorte de supra intelligence, ne se cachaient pas au tréfonds de notre boîte crânienne. La CIA ne s’est donc pas uniquement contentée de chercher à faire de l’homme un vulgaire robot à la mémoire effaçable, un manchurian candidate qui pouvait tuer un homme suite à l’induction d’un état hypnotique actionné grâce à un mot code. D’où le nom d’opération Spellbinder.
    Pour des raisons dont le sens profond nous échappe encore, l’agence s’est adonnée à des expériences et des simulacres d’expériences sur le paranormal, l’ésotérisme, les pratiques rituelles, religieuses et la magie noire. Quelques informations ont transpiré de documents déclassifiés ou de témoignages d’anciens membres de l’agence ou de militaires à la retraite.
    Nous allons tenter de vous raconter quelques aspects de cette histoire apparemment incongrue où le Pentagone, la CIA ainsi que des corps d’élite de l’armée américaine ont flirté avec le paranormal.

    Opération Often
    Remontons à la fin des années 60. MK-Ultra et ses expériences sur le contrôle mental ne se révèlent pas aussi prometteuses que ce que l’on en attendait. Du moins ce que le Dr Gottlieb ainsi qu’Allen Dulles et ses successeurs, à savoir les autres directeur de l’agence en espéraient. Il faut travailler sur un nouvel axe de recherches, différent de l’emploi du traumatisme, des électrochocs, de l’hypnose et des drogues pour fabriquer des sérums de vérité, des super soldats et des espions indétectables, c'est-à-dire des espions qui s’ignorent. Il faut mettre en place de nouvelles armes, de nouvelles stratégies, un nouveau genre de soldat!
    De ce fait, à partir de 1969, le Dr. Stanley Gottlieb, du haut de son bureau directorial de l’ORD, l’Office of Research and Development, lance l’opération Often. Celle-ci vise à élargir le spectre des recherches sur les mystères de la conscience humaine, raison pour laquelle l’ORD se lance dans des spéculations sur le surnaturel, le paranormal, la magie noire et la démonologie. Often innove aussi dans un autre secteur, celui de l’influence du fonctionnement du cerveau par le biais des ondes et de l’électricité. Raison pour laquelle Gottlieb déterre les recherches du Dr. Delgado, scientifique espagnol ayant entretenu  de bonnes relations avec le pouvoir de Franco et de groupes d’extrêmes droite. L’intéressé avait mis au point au début des années 50 le Stimoceiver, le premier implant cérébral avec télécommande. Il s’agissait de perfectionner la technologie. Ce n’est pas cette histoire là qui nous intéresse.
    Pourquoi ce nom d’opération Often, traduisez par Souvent? Parce que «souvent», l’agence a été à deux doigts de trouver la solution grâce aux expériences de MK Ultra. Souvent, ils ont cru percer les mystères de la volonté, souvent, ils ont cru qu’ils allaient pouvoir faire de l’homme un robot, une marionnette obéissant au doigt et à l’œil.

    Des agents et des sorciers
    Avant toute chose, Gottlieb voulait que le personnel de l’agence appelé à travailler pour le programme Often soit familiarisé avec le monde de la magie noire et des forces de l’obscur. Par conséquent, l’agence entrera en contact avec les milliers de sorciers et de sorcières de la Wicca, la plus importante association de sorcellerie et de rituels magiques. Elle comptabilisera qu’il existait sur le sol américain «400 assemblées de sorcières animées par 5000 sorcières ou sorciers initiés… un marché florissant et des usines qui produisaient un éventail de plus en plus varié d’articles et d’objets antichrétiens. Satan n’était pas seulement en vie mais florissait dans le pays» ironise le journaliste Gordon Thomas (op cit : Les armes secrètes de la CIA, Nouveau Monde Editions, 2006). L’agence s’aperçoit en outre que la grande majorité des satanistes sont d’anciens dévots du christianisme, principalement du catholicisme parce que la religion chrétienne vaticane ne leur apportait rien. On commença alors à voir au siège de la CIA en Virginie, des agents en complet veston gris s’entretenir avec des mages barbus, des druides ressemblant à Gandalf le Gris, des diseurs de bonne aventure, des magiciens vaudous et des satanistes invocateurs de démons. De même, la CIA convoqua tous les médiums qui servaient les riches et les puissants, les astrologues des industriels, des sénateurs et des membres de la Maison Blanche. L’idée était d’explorer les forces noires et «la magie du chaos» et de voir s’il n’y avait pas moyen de tuer un ennemi par l’emploi de forces occultes. «Gottlieb finança même secrètement une chaire de sorcellerie à l’université de Caroline-du-Sud» rapporte Gordon Thomas. Cette période étonnante où l’on faisait tourner les tables et l’on apprenait les diverses pratiques rituelles dura au moins jusqu’en 1972.
    Est-ce de cette période que datent les relations entre les opérations de contrôle mental et les abus rituels et sataniques ? Cela semble logique mais les faits révèlent une autre réalité : les victimes d’abus rituels qui ont été en même temps embarquées dans des expériences de mind control évoquent des faits qui sont antérieurs à cette période, qui remontent à l’immédiate après-guerre. Qu’est-ce à dire ? Qu’un groupe occulte formé par des membres de diverses agences de renseignement, dont la CIA, était déjà en contact avec des réseaux d’abuseurs rituels bien avant Often et que les abus étaient instrumentalisés comme des sortes de mises en scène traumatisantes? Et que ce n’est qu’à partir de 1969 que l’agence chercha à comprendre plus scientifiquement le surnaturel? C’est une hypothèse qui se tient.
    La CIA ou l’armée américaine a exploré d’autres voies, tout aussi étonnantes, que celle des abus rituels et donc de l’opération Monarch : des voies qui conduiraient à l’édification d’un super guerrier et à des techniques destinées à confondre et dérouter l’ennemi. Tout cela nous amène alors à nous poser d’autres questions essentielles.

    Le Pentagone et le surnaturel
    Le gouvernement américain, l’armée ou la CIA prennent-ils vraiment au sérieux l’hypothèse de l’existence des phénomènes surnaturels ? Ou bien feignent-ils de le faire ? Ont-ils recours à des techniques paranormales en plus des techniques «classiques» (stratégie militaire, diplomatie etc.) pour remplir certaines missions et donc parvenir à certains buts? Les réponses à ces questions sont très déroutantes car à côté des opérations dites classiques, l’armée américaine ou le gouvernement ont démontré à plusieurs reprises qu’ils ont mené des actions que l’on pourrait qualifier de «paranormales». Incroyable ?
    Prenez les biographies quelque peu romancées de tous ces hommes, tantôt des militaires retraités, tantôt des consultants civils qui ont travaillé pour la CIA ou pour les services de renseignements de l’armée en qualité que psychic ou médium. De Ed Dames à Josef McMoneagle ou de Uri Geller à Ingo Swann, tous revendiquent être les rois du remote viewing, c’est à dire l’espionnage à distance. Dans leurs biographies, vous y lirez que l’armée ne plaisante pas avec la parapsychologie et qu’elle vise des résultats exploitables. Comme, par exemple, le fait de pouvoir localiser un prisonnier, des missiles, un sous-marin ou de visualiser à distance les installations d’une base secrète soviétique.

    Qu’entend-on au juste par espionnage ou «vision à distance»? La faculté de pouvoir se projeter vers une cible et de la visualiser, aussi incroyable que cela puisse paraître. Ne confondez pas la vision à distance avec les sorties hors du corps qui sont une autre technique. Le remote viewing est avant tout une technique de relaxation et de visualisation dans laquelle le remote viewer reçoit des coordonnés chiffrées d’une cible dont il ne connaît pas la nature à l’avance. On lui donne juste les équivalences des latitudes et longitudes sur une carte. Il doit décrire alors ce qu’il voit, souvent des ambiances, des couleurs, des formes qui se précisent graduellement en parties de paysages, parfois des personnages, etc. Bref des flashs qui tendent avec le temps à devenir plus précis. Est-ce fiable? A en croire les remote viewers, oui! Les militaires les ont-ils pris au sérieux? Selon ces médiums d’un genre particulier une unité spéciale aurait été créée avec ces psychics.
    Là où l’affaire devient nébuleuse, c’est lorsque l’on confronte les versions des protagonistes de cette affaire : les remote viewers ne doutent aucunement de leurs visions même si elles se révèlent parfois incohérentes, voire fausses en ce qui concerne certaines de leurs affirmations. Surtout lorsque certains viewers se sont projetés dans le futur pour prédire des catastrophes majeures qui n’ont jamais eu lieu.
    Chose encore plus étrange : la haute hiérarchie militaire a laissé s’exprimer sans entrave apparente ces explorateurs par l’esprit dans les médias. Le journaliste britannique d’investigation, Jon Ronson, qui a rédigé un livre portant entre autres sur ce sujet (The Men who Stare at Goats, Picador Editions 2006) a rencontré plusieurs de ces acteurs. Il est revenu avec des histoires édifiantes qui pourraient prêter à rire, surtout lorsqu’elles sont racontées comme le fait Ronson, avec un certain humour, sauf que l’on parle ici de choses très sérieuses.

    Le flop de l’affaire Noriega
    Lors de l’affaire du Panama, alors que la Maison Blanche voulait absolument mettre le général et dictateur Manuel Noriega en prison parce ce qu’il était impliqué au trafic de cocaïne mais que surtout, il n’était plus un partenaire fiable pour la CIA, une unité de remote viewers tente de visualiser sa cachette pour essayer de deviner ses intentions. On envoie un commando pour dissimuler des micros dans son refuge afin d’écouter ses paroles et vérifier si les informations captées par les remote viewers, à l’abri dans une base aux Etats-Unis, sont fondées et correspondent aux écoutes. L’affaire s’avère être un grand flop, non à cause des remote viewer mais parce que le commando chargé de planquer les micros est découvert. Les soldats espions sont coursés par les chiens de garde du général Noriega et parviennent à s’enfuir de justesse. Les micros et les caméras n’ont pas pu être correctement planqués. De son côté, Noriega, se fait aider par une sorte d’occultiste, adepte de magie noire qui le protège à l’aide d’incantations, de talismans, de grigris et autres crucifix retournés. Il croit, à juste titre, dans son délire paranoïaque, que la CIA et les Américains comme tous ses ennemis font appel à des magiciens noirs ou des sorciers vaudous. Noriega était très superstitieux et croyant. Cette anecdote incroyable mais vraie montre qu’effectivement, des armées en conflit peuvent avoir recours au paranormal. En ce compris des groupes terroristes.

    Une unité parapsy d’Al Qaeda ?
    Eté 2001. Des rapports de surveillance du FBI montrent qu’une branche d’Al Qaeda a tenté de mettre sur pied une unité de tueurs et d’espions «psys», adeptes d’arts martiaux magiques. La CIA a bien essayé de leur tendre un piège. Comment le sait-on ? Au moins deux membres du commando du 11 septembre qui étaient basés en Floride ont approché l’un des maîtres en arts martiaux qui aurait enseigné aux forces spéciales américaines quelques techniques «magiques» de combat mais qui n’ont rien à voir avec le remote viewing. Ce sont plutôt d’étranges techniques d’assassinat très efficaces, basées sur l’usage de points de pression et de points sensibles du corps. Les lecteurs qui ont vu certains films d’arts martiaux comme le baiser mortel du dragon, comprendront de quoi il s’agit. 
    La légende –en est-ce une ?- veut que certains maîtres sont capables d’arrêter le cœur d’un ennemi à distance par la volonté. Nous en reparlerons. Quoi qu’il en soit, même les islamistes se sont un temps intéressés aux spécialistes martiaux qui avaient enseigné aux forces spéciales de même qu’aux membres de l’unité des psychics. En fin de compte, les membres de ce groupe d’Al Qaeda n’ont pas poursuivi leur idée d’entraînements aux techniques spéciales de combat, préférant se concentrer sur l’école de pilotage.

    Les gouvernements, le paranormal et les rituels
    Reagan ne pouvait prendre une décision sans consulter une médium spécialiste des horoscopes et d’astrologie. On dit la même chose de François Mitterrand mais les «mauvaises langues» affirment que cet amateur de femmes était peut être plus attiré par la plastique de son astrologue que par la qualité de ses prédictions. Mitterrand et Reagan sont loin d’être les seuls dans ce cas. Les dictateurs également. De Hitler à Staline, de nombreux dictateurs faisaient appel aux ficelles du paranormal.
    La parapsychologie et l’ésotérisme auraient servi à d’autres fins dans certains cercles du pouvoir. D’étranges rituels sadiques à fortes connotations sexuelles seraient des sortes de mise en scène, d’armes de terreur psychologique dans le but de traumatiser des victimes. Le but était de générer ce que l’on appelle le syndrome de personnalité multiple, clé de voûte de l’opération Monarch. Les rituels sadiques, l’invocation de démons, l’usage de déguisements par des psychiatres et des militaires dans le cadre d’expériences qui tenaient plus de la cérémonie satanique avaient pour effet de créer des espèces de robots, qui une fois entrés en transe, accomplissaient les missions qui leur étaient assignées. Cette opération Monarch, fort polémique et complexe, pour être correctement comprise, mérite qu’on y consacre un dossier, ce que Karmapolis a fait. Mais ce qui retient notre attention ici, c’est que l’on a employé le paranormal ou des mises en scène dans des buts de manipulation du comportement. D’autre part, le réseau «Monarch», car en fin de compte, on peut bien parler de réseaux, a vraisemblablement surgi de la rencontre de deux milieux spécifiques : les services de renseignement, les militaires d’une part, les membres de réseaux d’abus rituels pédophiles et sataniques d’autre part. Cette rencontre peut sembler étrange, incongrue en apparence mais en réalité, ces deux «cultures» ne sont pas si étrangères l’une à l’autre. Aux Etats-Unis, certains membres des services de renseignements ainsi que d’unités militaires dépravés par l’usage du pouvoir appartiennent par essence à une culture étrange, violente, faite de rituels mondains secrets basés sur une sexualité transgressive et l’abus de drogues, de clubs occultes d’officiers et d’hommes d’affaire. C’est du moins ce qui ressort des témoignages des victimes d’abus rituels. L’élite, la «haute société», bien qu’elle s’en défende, a toujours fait bon ménage avec l’ésotérisme. L’histoire abonde en exemples.
    Toutes les nations ont été guidées par leurs croyances magiques de tout temps. Le dernier exemple connu est celui de l’Allemagne nazie et son Reich de 1000 ans.
    L’historien français, Patrice d’Almeida, a consacré un ouvrage sur «la vie mondaine sous le nazisme». L’homme a longuement étudié le lien pouvant exister entre pouvoir, rituels mondains et violences. Dans un échange de courriers, l’auteur nous adressait cette conclusion : «je reste persuadé qu'il existe un lien obscur entre les façons de faire la fête et les formes de violences que l'on exerce contre les autres». Et dans l’introduction de son ouvrage, l’auteur y précise encore mieux sa pensée :
    «Etudier la vie mondaine, c’est donc aussi penser le crime sous son autre face, celle de l’assassin. Cet exercice est indispensable pour prendre la mesure de son acte et comprendre comment son indifférence à la souffrance d’autrui a été possible. Le lien étrange entre banquet et sacrifice, banquet et massacre explique en partie cette attitude. Une telle croyance animait les hommes des années 30. Ils baignaient dans une mythologie composite exaltée par les dirigeants nationaux-socialistes. Les divinités nordiques par exemple conviaient les guerriers défunts à un vaste banquet sous la présidence d’Odin. Le nazisme ne prétendait-il pas amener le ciel sur la terre ? Enfin, les sacrifices des Spartiates face aux Perses ou des Carthaginois face aux Romains n’étaient-ils pas des exemples enseignés dans les lycées depuis la fin du 19ième siècle…. Banquet, massacre des autres et consomption de soi ressortissaient à une conception eschatologique du monde qui supposait de prendre son plaisir par la victoire et la destruction de l’adversaire, et sinon de périr à son tour pour maintenir vivant un principe».
    Et par extension, pour paraphraser et poursuivre la pensée de Patrice d’Almeida, nous pourrions dire que les fêtes et les banquets sont des sortes de rituels où l’on peut légitimer le plaisir que l’on a à infliger de la souffrance à autrui ou encore des moyens de s’insensibiliser et se tourner vers la satisfaction et la protection des plaisirs de sa propre caste. Cela peut aller loin. Combien de fêtes, de concerts grandioses, de parties fines ont été données alors qu’une  guerre éclatait, que les ennemis frappaient aux portes d’une ville ? Lors de la chute de Berlin, de Saigon, et j’en passe, les fidèles d’un pouvoir en train de s’effondrer se livraient avec frénésie aux derniers rituels festifs.
    Ce qui nous amène à examiner sous un autre regard les assertions des victimes d’abus pédophiles et de pratiques sadomasochistes ultra violentes dans le cadre de «cercles mondains», groupements occultes de notables qui ont été dénoncés dans le cadre d’un certain nombre de scandales judiciaires comme l’affaire Dutroux ou l’affaire Allègre/Roche Mais la chose devient étrange dans le contexte de haute technologie qui caractérise les armées modernes. Serait-ce une survivance d’une violence et d’un pouvoir plus archaïque ? 

    Les recherches sur la parapsychologie ne font pas l’unanimité
    Les phénomènes paranormaux n’ont pas fait l’unanimité parmi les hauts gradés de l’armée US qui avaient été consultés pour donner leur avis sur ces recherches, le plus souvent pour des arguments d’ordre…religieux ! L’un des généraux chargé dans les années 80 de diriger les services de renseignement de l’armée –le Général Whicam- était fortement opposé aux unités de psychics parce qu’il était un fervent croyant. Selon l’intéressé, la Bible souligne avec insistance qu’il est extrêmement grave et contraire aux commandements divins de s’adonner à de la magie, de la sorcellerie. Pour Whicam, la torsion de cuillère à distance ou la médiumnité étaient des actes de sorcellerie et donc hautement condamnable.
    Un autre général, le général Stubbelbine III, patrons des forces spéciales au début des années 80, avait tenté, sans succès de persuader le général Whicam qu’il pouvait former une troupe d’élite d’hommes qui seraient capables de plier des cuillères à distance comme le faisait le célèbre Uri Geller, voire même de passer à travers les murs –le rêve inaccessible de Stubbelbine-, d’espionner aussi à distance des ennemis en devinant leurs intentions. Il lui fit même une démonstration de torsion de cuillère lors d’un cocktail mondain, ce qui horrifia Whicam et mena le général Stubbelbine à une retraite anticipée. La petite histoire raconte que ce pauvre Stubbelbine a passé des heures interminables à méditer devant un mur pour essayer de passer au travers.

    Des bulles d’irrationalité dans l’armée
    L’armée, la CIA et le paranormal sont emplis d’histoires de cette trempe, pleines de contradictions et difficilement déchiffrables. Plus on se penche sur les récits des hommes qui ont participé à ce type de guerre,  entre autres les biographies des remotes viewers ou encore les livres et articles de certains journalistes comme Jon Ronson, au moins on y comprend quelque chose.  Ronson, dans son enquête sur les recherches sur les phénomènes paranormaux au sein de l’armée, a été vraiment motivé par le fait que cette société à part qu’est la chose militaire n’a aucune raison de rester imperméable à l’irrationnel. Il a affirmé sur Internet à une collègue, Marian Wilkinson la chose suivante: “Je vois de l’irrationalité dans ma propre rue et dans ma propre vie et j’ai pensé la chose suivante: est ce que ce ne serait pas fascinant de voir que ces bulles d’irrationalité soient en fait partout. J’ai parié qu’on les trouverait aussi bien chez les politiciens que chez les militaires».(op cit: www.smh.com). Ronson ne croyait pas si bien dire ! L’irrationnel est une question de foi. Il s’épanouit là où le terreau des croyances fertilise la réalité. Le fin du fin est de savoir si les croyances ne changent pas de nature du réel, si d’une certaine manière, les croyances de certaines personnes prennent corps. Un peu comme l’effet placebo, ce faux médicament que l’on donne à des personnes qui se mettent à guérir ou à être soulagés de leurs souffrances. En fin de compte, le laboratoire de Princenton sur les anomalies (le PEAR ou Princenton Engineering Anomalies Research) étudie également ce que l’on désigne arbitrairement par le terme d’irrationnel, les liens entre la matière et l’esprit, sous cet angle. Ou encore, est-ce que par exemple, un esprit peut influencer à distance un ordinateur qui génère des nombres aléatoires ? La structure même de l’ADN peut-elle être modifiée par des influences «spirituelles» ? Des laboratoires de recherche émettent cette hypothèse avec le plus grand sérieux.
    Notre alternative est cruellement simple : face à l’irrationnel, à la pensée «magique», le tout est d’y croire ou de rester sceptique. Pourquoi l’armée et certains politiques sont-ils à ce point croyants ou bien feignent-ils de l’être pour que nous leur emboîtions le pas est la question à un million d’euros ? La manipulation de notre perception du réel n’est vraiment pas loin.

    Pourquoi le «paranormal» ?
    La CIA et l’armée américaine, toujours obsédées par des méthodes les plus en pointes d’espionnage, de combat et de formation psychologique de leurs personnels, ne se sont donc pas arrêtés, dans leur exploration de l’âme humaine à l’emploi de drogues psychotropes ou à l’usage de certaines longueurs d’ondes dans le cadre des armes psychotroniques. Aussi curieux que cela puisse paraître pour un groupe social apparemment très traditionaliste et conservateur, l’armée et les services de renseignement, ont discrètement enquêté sur le monde des hypnotiseurs, des maîtres zens, des pratiquants d’arts martiaux, des théoriciens des cakras, etc.
    Outre la vision à distance, l’armée américaine ainsi que les forces spéciales, traumatisées par la guerre du Vietnam permettront donc à d’anciens membres de ces commandos d’élite d’explorer tout ce que les Etats-Unis avaient pondu comme techniques «new age», de la méditation transcendantale au voyage astral en passant par le Feng Shui, la guérison psychique et la musique subliminale pour voir ce qu’il y avait à en tirer. Certains militaires, et pas des moindres, étaient en quête du soldat «Jedi» celui de Georges Lucas et du film Star Wars, sorte de moine guerrier irradiant d’énergie pacifique pour convertir l’ennemi par la douceur mais apte à devenir en un clin d’œil un combattant hyper efficace et prêt à faire usage de la force et de techniques d’assassinat hors norme. Certains hauts gradés ont rêvé de donner naissance à un bataillon d’hommes capables de passer à travers les murs, de devenir invisible, ou d’arrêter par la seule force de la volonté le cœur d’un ennemi. Cela ressemble à un vaste canular et pourtant l’armée ainsi que la CIA ont pris ces affaires très au sérieux. Qui sait si le monde du paranormal ne cachait pas quelques secrets qui pouvaient devenir à terme des armes très efficaces ?

    Opération Stargate et Grillflame
    Comme la rumeur courrait que les Soviétiques avaient recours à des médiums à des fins d’espionnage et d’interrogatoire (comme le fait de «lire» dans les pensées d’un prisonnier), le Pentagone et la CIA se résolurent donc à faire de même en dépit des convictions religieuses très traditionalistes de certains hauts gradés qui percevaient dans ces pratiques des odeurs de souffres ou bien encore, qui estimaient que tout cela n’était qu’escroquerie, perte de temps et donc d’argent. Mais il ne faut pas voir le haut commandement ou les pontes de la CIA comme une entité monomaniaque car certaines personnalités étaient ouvertes à bien des choses en apparence excentriques pour un esprit cartésien et comme le montre l’opération MK Ultra, bon nombre de «Docteurs Folamour» très imaginatifs avaient réussi à transformer cette opération en un cauchemar impitoyable.
    La CIA fit donc appel à des médiums aux talents reconnus comme Uri Geller, Ingo Swann, Andrija Puharich ou Josef McMoneagle. Mais surtout, elle accordera  à deux célèbres laboratoires des budgets considérables pour conférer à ces recherches un cadre et un protocole scientifique. Retenons d’abord les recherches entreprises au célèbre laboratoire des anomalies, le PEAR ou Princenton Engineering Anomalies Research mais aussi le tout aussi célèbre SRI, le Standford Research Institute dont les travaux sur le Remote Viewing, la vision à distance, seront pris en main par le mystérieux et insaisissable Dr. Harold Puthoff que l’on retrouve aussi bien dans l’univers des services secrets que celui de l’archéologie égyptienne ou encore dans l’entourage de James Hurtak et son «Conseil des neuf», sorte de concile de «supérieurs invisibles». Puthof est en réalité cornaqué dans cette opération par Sidney Gottlieb qui financera dès 1972 les recherches préliminaires sur la «vision à distance». Les recherches portant sur le Remote Viewing ou la télépathie prendra le nom d’opération Stargate ou «porte des étoiles».

    Révélations sur le Art Bell Show
    Il faudra attendre 1995, soit plus de 20 ans, pour que très étrangement et l’on ne sait au juste pour quelle raison, la CIA laisse diffuser des informations «secrets défense» sur l’opération Stargate et l’emploi de «psychics» dans des activités d’espionnage et sans doute de Mind Control. Peut-être est-ce parce qu’Ed Dames, l’un des membres de l’unité Stargate raconta son histoire, ses prédictions et l’étendue de ses supposés talents sur le show d’Art Bell, le plus célèbre show radio américain en matière de théories du complot, de paranormal et d’Ovnis. Ed Dames est sans doute le plus médiatique des Remote Viewers mais aussi le plus contesté, tant les révélations qu’il a faites lors des émissions dont il était un invité régulier étaient farfelues et ne se furent pas vérifiées : la prédiction de la mort supposée de millions d’enfants américains à la fin des années 90 à cause d’une étrange épidémie, le fait que les chiens sont à l’origine du Sida ; «que des champignons volants dans des containers extraterrestres détruiront toutes les récoltes aux Etats-Unis». Il a prédit des ouragans continus avec des vents de 450km/h obligeant les gens à vivre dans des bunkers souterrains, «que des Martiens allaient surgir des entrailles de la terre pour dérober des produits fertilisants à des compagnies américaines», des apocalypses sans fins et même des révélations sur des lieux où se trouvaient enterrés des trésors anciens, de l’or dont on a jamais vu la couleur en dépit de ses promesses réitérées.

    Le suicide de Heaven’s Gate
    Le plus étonnant est que Dames n’a jamais été discrédité ou puni par l’armée, son ancien employeur et qu’il a même été décoré. Tout cela a fait penser au fait que Dames était peut être un agent désinformant chargé de ridiculiser le sujet du remote viewing militaire. Car en fin de compte, ces prédictions remontent à 1995 et rien ne s’est encore réalisé. Il n’est pas le seul à s’attarder sur des événements similaires. Le Dr. Courtney Brown, un professeur d’université réputé, a pris des leçons auprès de Dames et s’est lancé dans le business du remote viewing avec succès. Son sujet de prédilection est le thème des extraterrestres, plus particulièrement celui des short grays, les «petits gris», l’alien typique des histoires d’abductions et des films hollywoodiens. Il a écrit un livre à succès sur le sujet -«Cosmic Voyage»-, un ouvrage très imaginatif, assez explicite sur la technique mais encore une fois totalement invérifiable. Brown se montre discret depuis quelques années, depuis qu’il s’est retrouvé mêlé indirectement à une sale histoire qui aurait abouti au suicide des adeptes de la secte Heaven’s Gate. Brown, interrogé sur le show radio conspirationniste de Art Bell avait expliqué aux auditeurs que la comète Hale Bopp était accompagnée d’un immense objet lumineux, aux proportions bien plus importantes que la terre, une sphère intelligente d’origine extraterrestre, une sorte d’énorme vaisseau spatial. Grâce au remote viewing, Brown avait exploré l’objet et il pressentait que cette sphère pouvait changer le cours de l’histoire de notre planète. A l’appui de ses dires, il y avait un photo de l’objet qu’un astronome amateur avait prise mais qui se révéla être un faux, ce que Brown ignorait. Par contre, les membres de la secte Heaven’s Gate n’avait pas perdu une miette de l’émission d’Art Bell, y puisant les dernières justifications de leurs «transferts» vers la porte des étoiles, bref de leur suicide. Dans les mois qui suivirent cet événement, l’école de remote viewing de Brown perdit tous ses membres. Mais apparemment, toutes ces mésaventures ne troublèrent pas les militaires qui ne se manifestèrent à aucun moment pour désavouer Brown et les auteurs qui donnaient des interviews ou écrivaient des livres sur le sujet de l’espionnage psychique et impliquaient directement l’armée, la CIA et le Pentagone.

    Unité fantaisiste ?
    Cette unité spéciale de remote viewers était tellement mal dotée financièrement qu’elle n’avait même pas de budget pour acheter du café. Elle résidait dans un immeuble délabré, apparemment désaffecté à Fort Meade en Floride. L’un des participants à cette unité de psychics, Lyn Buchanan, se confessant devant le journaliste britannique Jon Ronson, admit devant lui, s’être posé la question de savoir si cette unité n’était pas une unité «écran» de bras cassés, des fantaisistes, destinée à cacher au grand public l’existence de la vraie unité au cas où, un jour, une fuite ou un journaliste un peu plus fouineur aurait appris qu’un groupe de remote viewers travaillait pour les services de renseignement militaire ou la CIA.  «J’en suis venu à penser que nous étions là pour la seule raison d’être repéré… Si le National Enquirer avait un jour eu vent de tout cela, l’armée aurait pu répondre : oui, nous avons une unité secrète psychique, là voilà.» D’autant plus, se souvient Buchanan, que dans ce camp, à proximité de l’immeuble des psychics, il y avait un autre bâtiment, top secret cette fois, dont personne ne pouvait s’approcher.
    Cela tient d’autant plus la route à mon sens que l’armée a fait ce coming out sur le sujet en 1995 et que personne ne s’est opposé à ce que plusieurs remote viewers publient leurs confessions. Etranges confessions en vérité qui met sur le même plan l’espionnage de bases de sous-marins soviétiques que des voyages dans l’avenir,  sur des planètes lointaines comme Mars ou dans des communautés d’extraterrestres comme les «Petits Gris». A cet égard, le livre Courtney Brown – Cosmic Voyage- est tout simplement édifiant.

    Des scénarii de «X-Files» pour la guerre psychologique ?
    Avec toutes les personnalités qui s’illustrent dans ce tableau, apparaissent tous les ingrédients des épisodes de la série X Files sauf qu’ici, il ne s’agit pas de fiction mais bien de la réalité ou à tout le moins la réalité dans laquelle ces personnes croient et s’investissent : extraterrestres, ovnis, supérieurs inconnus et autres entités de l’invisible, entraînements des «enfants de l’espace» (de Uri Geller), télékinésie, mystères des pyramides de Mars et de Gizeh,  hypnose et contrôle mental. Pourquoi la CIA a-t-elle ouvert les portes de ce monde pour le moins déconcertant ? Par soucis de désinformation, éléments d’une guerre psychologique ? Une façon de captiver et en même temps d’influencer le milieu des ufologues qui ont l’art de s’intéresser de trop près aux projets aéronautiques secrets de l’Air Force ?
    La plupart des participants à ces opérations ont rédigé chacun leur autobiographie dans laquelle ils décrivent parfois par le détail le menu de leurs exploits paranormaux. Pourtant, toute une structure hiérarchique typique des «black programs» sera mise en place pour conserver le secret de ces activités : la création d’une unité «black» dont le nom de code est détachement «G» pour Grill Flame qui n’apparaît sur aucun organigramme officiel de l’armée ou de l’agence. Les rapports n’étaient remis qu’à un nombre très restreint des plus hauts gradés de l’appareil des renseignements et de l’armée.

     

    Le Moine, le Jedi et la Chèvre
    La création d’un moine soldat, sorte de super guerrier capable d’arrêter net le cœur d’un ennemi à distance par la simple volonté a également fait partie des fantasmes de l’armée américaine. Cela faisait-il partie de l’opération Stargate? Sans doute car l’on retrouve comme toujours derrière toutes ces opérations un personnage bien connu, le Colonel John Alexander. Il a été envoyé en Afghanistan ces derniers temps, parait-il, mais a refusé d’en dire plus à Jon Ronson, le journaliste qui a tenté d’y voir plus clair sur ses activités. Mais en tout état de cause, Ronson a réussi à retracer l’incroyable histoire de ces expériences et a révélé les noms de plusieurs personnalités, véritables soldats d’élite, anciens de Vietnam qui ont chacun à leur manière été marqué par ce conflit :  Michael Echanis, béret vert membre des forces spéciales, véritable moine soldat et héros de la guerre du Vietnam et sa contrepartie plus «zen», Jim Channon, également vétéran du Nam, également héros de guerre mais au tempérament totalement inverse d’Echanis.

    Echanis est devenu une sorte de figure culte des mercenaires, des fans de la revue Soldiers of Fortune dont il était l’un des rédacteurs en chef. Il s’est battu dans toutes les zones de guerre après le Nam car il ne pouvait pas décrocher de l’adrénaline des combats comme beaucoup de vétérans. Il est devenu instructeur en arts martiaux pour les forces spéciales et l’on disait qu’il était capable de mettre un homme KO à distance par la simple force de son «Chi» ; cette énergie qui, selon les conceptions des arts martiaux, est une composante fondamentale de la force vitale de l’univers et des êtres vivants. Echanis était un vrai dur à cuir et il serait mort au Nicaragua dans le cadre d’une opération antisandiniste à bord d’un hélicoptère piégé. Une autre version de son décès laisse entendre qu’il se serait laissé rouler volontairement dessus avec un 4-4 pour prouver la résistance de son corps. Le hic, c’est que le chauffeur lui a roulé dessus à pleine vitesse alors que ce petit tour ne fonctionne que si l’on roule au ralenti.

    Ronson a découvert dans le cadre de son enquête de terrain que les forces spéciales basées à Arlington en Virginie se sont livrées à toute une série d’expériences très exotiques pour découvrir comment tuer un homme à distance par la pensée ou bien comment devenir invisible aux yeux d’un ennemi. Dans un coin discret de cette base, il y avait un bâtiment en apparence désaffecté qui abritait une centaine de chèvres, les pattes entravées et dont on avait coupé les cordes vocales (pour qu’elles n’attirent pas l’attention) et qui ont été plutôt malmenées pour les besoins de la science. But de l’opération : vérifier si des soldats ne pouvaient pas arrêter le cœur d’une chèvre à distance rien qu’en la regardant. Ronson a tenté de tirer les vers du nez de plusieurs anciens des forces spéciales mais ceux-ci se sont montrés très réticents à répondre en détail aux questions. Certes, ce programme a bel et bien existé, le nom de Michael Echanis est revenu à plusieurs reprises dans le cadre de cette affaire mais l’on ne sait au juste si cela a marché. Un des témoins affirment qu’une des chèvres est morte mais que le soldat qui est parvenu à ses fins à failli mourir lui-même par une sorte de choc en retour, obéissant à la loi du «on récolte ce que l’on a semé». Est-ce un canular, une histoire vraie ? Dès que l’on explore cette zone des blacks  projects paranormaux de l’armée, on tombe dans un monde où l’information est aussi filante qu’une anguille.



    Le «First Earth Battalion»
    Jim Channon, également vétéran du Vietnam, une fois de retour du front, a convaincu le haut commandement des forces spéciales que les pertes étaient trop élevées parce que les soldats n’étaient pas assez rusés, pas assez finauds. Il fallait à tout prix trouver des techniques qui pourraient affiner leur sens, leurs perceptions et leur système cognitif. Mais également, créer un nouveau concept de soldats : des hommes qui irradient d’ondes bienveillantes mais qui sont capables de recourir à la force létale si besoin était. C’est ainsi que Channon en est arrivé à vouloir créer «the First Earth Battalion», à savoir «le premier bataillon terrestre». Une sorte d’unité composée de supermen de la paix, hybridation entre un moine zen et un chevalier Jedi. Le projet n’a pas plu au Pentagone mais les élucubrations de Channon ont été suivies de près par le Colonel Alexander. Channon a fait le tour de tout ce que la Californie a compté comme gourous, instituts de recherches New Age, etc. pour faire son rapport et se rendre compte de la situation. Tout n’était pas à jeter. L’utilisation de la musique par exemple. Channon a été rendre une petite visite à Steven Halpern, compositeur renommé, inventeur d’un concept de musique New Age chargée d’ondes et de bruits subliminaux qui modifient le comportement. Halpern explique que certains évangélistes très malins font appel à cette technologie lors de la quête dominicale car ils se sont aperçus qu’ils pouvaient tripler les montants récoltés grâce à cette technique subliminale.
    Se souvenant de diverses situations de combat en zone de guérilla, Channon a tenté d’en tirer les leçons pour éviter les morts inutiles. Il a voulu mettre au point une nouvelle génération d’armes. Il a par exemple inventé le concept de mousse ou de gel immobilisant qui sèche instantanément et que l’on peut projeter à distance grâce à une sorte de canon portable, immobilisant totalement l’adversaire. Ceux qui ont vu la dernière version cinématographique de l’incroyable Hulk comprendront. Channon avait imaginé ce genre d’armes pour équiper son «First Earth Battalion». Le Colonel Alexander s’empara également de cette idée excentrique qui fait aujourd’hui partie de l’arsenal de certaines forces spéciales. Cette mousse aurait été employée sans grand succès en Somalie lors de la tragique intervention de l’armée américaine ordonnée par Bill Clinton. On en aurait fait également usage en Irak ces dernières années mais aussi pour mater des révoltes dans des prisons. En fait, le rapport dressé par Jim Channon à la suite de ses recherches sur le concept de «First Earth Battalion» aurait inspiré Alexander dans la mise au point de certaines armes non mortelles qui, nous le savons, est son cheval de bataille.

    L’homme qui tuait ses hamsters
    Dans le cadre de l’entretien que Ronson eut avec Alexander, ce dernier finit par lui révéler l’identité de l’homme qui avait vraiment tué une chèvre dans le fameux «Goat Lab», le laboratoire clandestin abritant les chèvres. Il s’agirait d’un civil, Guy Savelli, un spécialiste en arts martiaux et en Kun Tao. L’homme réside aujourd’hui dans la banlieue de Cleveland en Ohio. C’est un père de famille nombreuse déjà d’un certain âge, toujours en pleine forme et entouré par ses adeptes qui ont l’air de lui porter un certain respect. Savelli, très méfiant de voir un journaliste débarqué brusquement dans sa vie à l’initiative d’Alexander, s’est montré d’abord relativement rétif à répondre aux questions de Ronson sur cette période mystérieuse et secrète de sa vie. Mais il finit par admettre avec une certaine gêne avoir participé à l’opération «Goat Lab» et être celui qui était parvenu à tuer une chèvre par le simple regard. Mais attention, cela ne se passe pas en un clin d’œil. A en croire Savelli, il faut regarder la chèvre pendant des heures et des heures pour arriver à ce résultat. Réalité, mensonge, mythomanie ? En tout état de cause, rien que la conversation téléphonique que Ronson eut avec Savelli vaut son pesant d’or. Ronson lui demande la chose suivante :
    «Je suppose que vous ne pratiquez plus cette technique aujourd’hui ?»
    «Non, je le fais encore» répond Savelli qui poursuit, la voix «pleine de tristesse et de regret» : «La semaine dernière, j’ai tué mon hamster».
    «Juste en le fixant des yeux ?»
    «Oui» confirme Savelli.  
    L’intéressé croit bon de préciser qu’il n’avait rien contre son hamster ou les hamsters en général mais souligne que ce jour là, le hamster le rendait dingue. «Il tournait en rond et en rond et en rond sans s’arrêter. Je voulais juste qu’il arrête de tourner en rond sans fin. J’ai pensé que j’allais le rendre malade de façon à ce qu’il se terre dans sa litière ou quelque chose du genre» Mais à la place, Savelli a tué le hamster. Ses enfants ont même enregistré l’épisode sur cassette car c’est apparemment dans l’habitude de la famille de mettre sur cassette tous les épisodes d’interactions étranges que Savelli a, à distance, avec des animaux. Savelli, de son propre aveu, a passé près de trois jours à fixer le hamster avant d’arriver à ce résultat. L’épouse de l’intéressé va alors chercher une cassette affirme à Ronson qu’il s’agit des 30 dernières minutes de la vie du hamster. Mais en réalité, on lui montre une autre cassette, tout aussi étonnante où le hamster ne meurt pas mais tombe les 4 pattes en l’air dans une sorte de coma après s’être comporté de manière vraiment bizarre. L’animal montrait des signes de stress évidents.
    L’histoire prête à rire comme nombre d’anecdotes rassemblées par Ronson mais elle jette un malaise dans la mesure où cette enquête, au-delà du côté burlesque et anecdotique montre que des gens prennent cette affaire très au sérieux et ont effectivement passé du temps à fixer des animaux pour les tuer par des procédés ésotériques que la science n’explique pas mais qui ont passionné le Pentagone. Reste à savoir ce que l’équipe d’Alexander a réussi à tirer de toutes ces affaires. Et cela, nous ne le serons sans doute jamais. Sauf qu’Alexander s’est intéressé de près à la musique et à la méditation, d’autres idées de Jim Channon.

    La machine à méditer
    Le Colonel Alexander s’est penché à la fin des années 70 sur les travaux du Dr Jim Hardt qui s’était installé dans une usine désaffectée d’une zone industrielle qui allait devenir célèbre dans le monde entier : la Silicon Valley. Le Dr Hardt travaillait  pour sa part sur une machine qui augmentait l’activité cérébrale des ondes alpha, bref une sorte de machine à atteindre artificiellement l’état méditatif d’un maître zen expérimenté et cela, sans effort. De plus, en reliant deux individus à cette machine, on arrive à obtenir d’étranges phénomènes de télépathie. Alexander s’est montré à la fois fasciné et hostile aux travaux de Hardt qui, lui, cherchait à faire connaître au grand public les propriétés de sa machine dans le cadre de séminaires relativement onéreux. Alexander devait sans doute savoir que dans l’un ou l’autre des laboratoires secrets de l’armée, des chercheurs tâtonnaient dans la même direction.
    Néanmoins, le Dr Hardt fut désigné par Alexander pour organiser un séminaire de méditation pour les officiers des forces spéciales. Cette «retraite», mot tabou pour l’armée, fut baptisée «campement méditatif» et fut un échec fracassant. Les hommes des forces spéciales s’ennuyèrent à en mourir, s’effondrant les uns contre les autres et tombant dans le sommeil. Les hommes des forces spéciales de Fort Bragg  se montrèrent de ce fait très hostile envers ce pauvre Dr.Hardt pour ces mois «de non sens et cette énorme perte de temps». Jusqu’à ce que le Dr.Hardt relie l’un de ces officiers à sa machine à entrer en transe et avec lui-même. Hardt se mit à pleurer, comme s’il était entré en communication avec une immense tristesse, celle de l’officier des forces spéciales. L’officier passa aux aveux et se mit à raconter sa vie et les raisons de sa dépression. . Un autre eut des visions, celle de son maître d’art martial qui n’apparut qu’à ses yeux. A la fin de ce séminaire, Hardt quitta Fort Bragg sans savoir ce que les militaires firent des drôles de résultats de cette expérience. Tout le monde sortit ébranlé de cette ultime session.

    La torture musicale
    On se souvient de cette scène épique du film Apocalypse Now de Francis Ford Coppola dans laquelle une unité de troupes héliportée attaque un village tenu par les Viet Cong aux lances roquettes, planches de surf arrimées sur les côtés des machines aux rythmes des Walkyries de Wagner diffusées sur d’énormes haut-parleurs installés sur les hélicos. Cette scène n’est pas tirée de l’imaginaire de Coppola mais se base sur des faits authentiques. Michael Herr, qui servit de conseiller et de co-scénariste sur le film, en tant qu’ancien journaliste de guerre avait assisté à de pareilles attaques des unités des «Psy Ops», des unités de guerre psychologique. Mais l’usage de la musique comme outil de torture est bien plus neuve.
    Dans au moins deux cas, la presse a fait écho de l’emploi de sons discordants et de musiques dans le cadre d’opérations militaires et policières : la capture du Général Noriega qui s’était réfugié dans la résidence du représentant du Vatican à Panama et le siège de la secte des Davidiens et de David Koresh à Wacco. A Wacco, on leur passait d’étranges sonorités, une terrible cacophonie
    Jon Ronson estime pour sa part que l’emploi de la musique comme «arme» non mortelle, ou arme psychologique de torture a été inspirée par les fameux travaux de Jim Channon et son manuel sur le «1st Earth Battalion». Mais lorsque l’on examine la personnalité de Channon, le but de l’intéressé était beaucoup moins guerrier et plus «zen» puisqu’il voulait diffuser des messages, de la musique et des sons qui incitaient à la paix et au dialogue pour désarmer l’ennemi. Le côté coercitif était employé en dernier recours. Et le but recherché était de constamment désorienté et désarçonné l’ennemi par la nouveauté des méthodes. Channon aurait même contacté le gourou de la musique new age, Steven Halpern en 1978, auteur de «Music For Inner Space». Les sons employés par Halpern sont utilisés à dessein parce qu’ils se rangent dans des gammes de fréquences qui ont un effet apaisant, bénéfique, bref qui influence le comportement de l’auditeur. La musique de Halpern a par ailleurs été employée dans le cadre de méthodes d’apprentissage linguistique.
    L’héritage de Channon a été perpétué et transformé pour en tirer dans le cas présent une arme de torture, ce qui cadre parfaitement avec les résultats de certaines expériences de lavages de cerveaux effectués dans le cadre de l’opération MK Ultra.

    Tortures en Irak
    Un journaliste novice de NBC accompagna en pleine opération une unité de guerre psychologique lors de l’attaque américaine sur Bagdad. Là, il tomba par hasard sur une scène quasi surréaliste : des prisonniers américains étaient enfermés dans des containers dans lesquels on diffusait à plein volume une chanson de Metallica, un autre morceau fétiche des tankistes américains «Burn Motherfucker ! Burn !» et enfin, le pire sans doute, l’un des thème de l’émission enfantine «Rue Sésame» : «Barney the Purple Dinausor». (source : BBC News et Jon Ronson) Selon un journaliste de l’hebdomadaire Newsweek, Adam Piore, les morceaux qui sont diffusés aux prisonniers ne le sont pas par hasard mais sont sélectionnés au quartier général des PsyOps, des opération psychologiques de l’US Army à Fort Bragg, justement la base sur laquelle se trouve ou se trouvait installée l’unité spéciale qui s’occupe de tuer les chèvres à distance, le fameux «Goat Lab». Divers CD y sont gravés pour diverses missions, de la musique à des bruits distordant en passant par des moteurs de chars d’assaut pour faire croire à un ennemi qu’une unité de tanks arrive d’une certaine direction ainsi que d’autres effets spéciaux sur lesquels il est plus que certain que l’armée préfère garder le secret. N’oublions pas que les «armes soniques» sont très efficaces et font partie de l’arsenal très développé des armes non létales. Officiellement, le but de ces opérations psychologiques est louable : «ils s’agit d’écourter les conflits ou de sauver des vies… Ces techniques d’interrogatoires sont plutôt neuves et sont utilisées au même titre que la privation de sommeil» affirmait à la BBC Rick Hoffman, un vétéran des PsyOps. Pourquoi avoir sélectionné «Rue Sésame» ou Metallica ? A cela, Hoffman répond que ces musiques sont totalement étranges et étrangères pour l’oreille des Irakiens qui doivent se sentir très désorientés par l’écoute répétée de ces thèmes musicaux.

    Tortures : la face sombre et la face claire de la doctrine «Channon»
    Internet, la face claire
    L’enquête de Jon Ronson a mis en évidence des éléments très étranges et assez déroutants. D’abord, le manuel du parfait guerrier «zen», du moine soldat façon Jedi du «1st Earth Batallion» n’a pas été rangé dans une armoire poussiéreuse des archives des forces spéciales mais a inspiré nombre d’officiers de ce corps d’élite. Selon Ronson, l’équipe Bush aurait demandé à Channon et à certains membres des forces spéciales qui ont été formés par lui de «rempiler», de continuer à donner des conseils aux troupes combattantes afin que la guerre contre la terreur puisse être menée avec imagination et avec des moyens déconcertants pour l’ennemi. Ce manuel et l’esprit «Jedi» qui y est attaché aurait servi de catalyseur au développement des armes non létales, les fameuses «non lethal weapons» si précieuses au Colonel John Alexander et qui fait partie aussi bien de l’arsenal militaire que policier. Ronson a ainsi rencontré un ponte de la police de Los Angeles, véritable disciple d’Alexander et qui a dédié sa vie à développer ou imaginer un arsenal le plus large possible d’armes non mortelles, que cela aille de la mousse paralysante aux armes soniques en passant par des pistolets paralysants à décharges, des cylindres et des grenades contenant des gaz et des odeurs insoutenables (odeur de pourriture, d’excréments etc.). Faites une visite si vous en avez l’occasion dans les salons et foires commerciales de matériels de sécurité et de police et vous verrez que l’armement non létal proposé à la vente n’est plus l’apanage des militaires et est passé dans l’arsenal standard des unités de police anti-émeute. Autre conséquence du travail de Channon et son manuel : le réseau Internet. Au départ, Internet était une application d’une technologie américaine 100% militaire. Mais d’où proviendrait-elle exactement ? Lorsque Jim Channon a atterri à la fin des années 70 au cœur de l’élite des forces spéciales, les Forces Delta, un réseau de communication informatique aurait été mis au point par et pour ces membres de la  Task Force Delta à Fort Leavenwoth: le Meta Network. Ce serait le Colonel Frank Burns, un des meilleurs amis de Channon qui aurait lancé cette technologie, ayant en lui l’état d’esprit du manuel de Channon. Burns aurait même rédigé un poème sur le Meta Network, l’envisageant comme l’outil du futur, celui qui rapprocherait les hommes de cultures différentes pour le meilleur. «Si l’on ne tient pas compte du fait que les gens emploieraient surtout Internet pour avoir accès à de la pornographique ou à leur propre nom sur le moteur de recherche Google, les talents visionnaires de Burns sont admirables» ironise Jonson à ce sujet. Le manuel de Channon n’est donc pas une curiosité d’archiviste ou une anomalie de l’armée mais bien un état d’esprit qui, même sous une forme déformée, influence encore les décisions et le mental des gens des forces spéciales et des membres des unités PsyOps.

    En conclusion
    Les liens entre le Pentagone et le paranormal sont indubitables et il aurait été stupide de la part de l’Armée américaine de ne pas explorer cet univers pleins de promesses mais aussi de mirages. Certains de ces mirages peuvent également servir d’écran de fumée, d’outil de désinformation apte à désorienter la presse qui voudrait en savoir trop mais aussi les milieux ufologiques qui ont toujours été fascinés par toutes les rumeurs d’opérations exotiques de l’armée ou des services de renseignement. Pendant la guerre froide, les Américains ont été d’autant plus enclins à s’engager dans ces recherches qu’ils recevaient des informations inquiétantes selon lesquelles les soviétiques avaient fait des percées étonnantes, par exemple dans le domaine de la télépathie. J’ai reçu il y a peu une information selon laquelle les soviétiques avaient même tenté de faire des expériences de NDE, à savoir de provoquer des états de mort cliniques sur des prisonniers puis de les ranimer pour voir s’ils étaient capables de passer à travers les murs avec leur corps astral. Ces expérimentateurs russes ont eu le même rêve que le général Stubbelbine en employant des méthodes plus radicales que la méditation.

    Pas une fois, le gouvernement américain n’a rappelé à l’ordre les divers protagonistes de ces unités hors norme. Le secret n’était alors pas si important. Mieux encore : la médiatisation de l’affaire a servi de toute évidence les intérêts de gens comme Alexander. Ces milieux sont experts dans le domaine de la guerre psychologique et donc, de l’emploi des médias et de leurs effets sur le grand public. L’hypothèse la plus intéressante distillée par l’un des participants de «Stargate» est que ces expériences ont pu cacher les budgets et l’existence d’autres programmes bien moins avouables, plus stratégiques, moins éthiques.
    Le comble du côté «Magie noire» ou «Black Magik» n’est sans doute pas dissimulé dans les rêves de Channon, ni même dans les cauchemars qu’Alexander a voulu en tirer. Il se cache dans les liens existant entre certains personnages et réseaux de l’armée, des services secrets et le milieu des groupes pratiquant des abus rituel et sataniques.

    KarmaOne


    (Cet article est inspiré d’extraits du livre de Karma One en préparation : «Contrôle Total»
    Sous titre : L’histoire du contrôle de l’esprit et de ses réseaux. De Bluebird aux Mind Wars. Entre sociétés secrètes, sectes, rituels sataniques et théories de la conspiration).

     

    Source : http://www.karmapolis.

     


    votre commentaire
  •  

     

    LES TOURS GWEN permettent de produire des modifications comportementales dans la population

     

     

     

     

     

    Dans les années 1980, vers l'époque où la Guerre Froide se réduisait graduellement, les tours du Ground Wave Emergency Network (GWEN -- réseau d'urgence d'ondes terrestres) ont été construites à travers les États-Unis. De près de 100 mètres de haut avec de longs fils de cuivre tombant sur le sol en structure radiale, elles transmettent des rafales d'ondes à très basse fréquence (VLF) de 150 à 175 KHertz, sur un cercle de 480 Km de diamètre. Les messages sont transmis à intervalles de 20 minutes, ou si une autre source est utilisée, à ses propres intervalles. Elles sont étrangement réparties à travers les USA. Elles émettent aussi des ondes UHF de 225 à 400 MHertz. Leur but n'est pas complètement clair. Officiellement elles sont pour le programme de Continuité du Gouvernement (COG) dans le cadre de la Federal Emergency Management Agency (FEMA -- agence fédérale de gestion d'urgence) (illégalement commencée par le colonel Oliver North comme la Federal Emergency Military Agency), mais ce peut être une couverture. Le colonel Paul Hanson, directeur du programme GWEN pour l'Air Force, a déclaré :

     

    Les tours ne contribueront pas à mener une guerre nucléaire, car elles seraient détruites dans tout affrontement prolongé.

    Comme le système GWEN est basé sur des transistor, les tours sont particulièrement vulnérables à l'EMP des frappes nucléaires. Leur emplacement est bien connu, ce qui les laisse exposées aux attaques. Le docteur en médecine Robert Becker estime qu'elles ont un autre but :

    Le GWEN est un excellent système, combiné à la résonance cyclotron, pour produire des modifications comportementales dans la population civile. La moyenne de l'intensité du champ géomagnétique continu varie d'un endroit à l'autre à travers les États-Unis. Par conséquent, si l'on veut une résonance ionique spécifique dans le vivant d'une localité, on aura besoin d'une fréquence spécifique pour ce lieu. L'espacement de 322 Km entre émetteurs GWEN à travers les États-Unis permettrait d'accorder les fréquences spécifiques à la force du champ géomagnétique dans chaque domaine GWEN. (Robert O. Becker, docteur en médecine, dans Contre-courant : Le péril de la pollution électrique.)

    En 1975, la revue International soviétique Life déclarait dans une discussion sur le contrôle électronique de l'esprit que d'importants groupes de gens pouvaient ressentir une disparition de l'activité mentale à cause de l'électricité atmosphérique. Le journal poursuivait en disant qu'un générateur sonore, accordé sur des infrasons dont la fréquence est sous le seuil d'audition pouvait créer des sentiments de dépression, de peur, de panique, de terreur, et de désespoir.

    Depuis la création de la Homeland Security avec un financement presque illimité après la catastrophe du WTC le 11 septembre 2001, des signes indiquent que le réseau GWEN sera étendu. Parce que la Homeland Security, le Northern Command (une administration militaire intérieure illégale créée après le 9-11), la FEMA, le ministère de la justice, et l'application de la loi, ont maintenant un fonctionnement imbriqué, l'expansion du réseau GWEN a manifestement un objectif de mauvaise augure.

    Deux des plus grands partisans des armes non létales (ANL) psychotroniques sont le colonel retraité de l'US Army John Alexander, en charge du programme ANL au Los Alamos National Laboratory (LANL), depuis qu'il a pris sa retraite de l'armée en 1988, et Janet Morris. Alexander est membre de l'AVIARY, un groupe d'officiers et de scientifiques du ministère de la défense mandaté pour discréditer toute recherche sérieuse sur les OVNI. Chaque membre a un nom d'oiseau et Alexander est connu sous le nom de Pingouin, et ils sont « profondément CIA. »

    Morris est directrice de recherche de l'US Global Strategy Council (USGSC), qui a des liens avec la CIA et le gouvernement fédéral, présidé par le Dr Ray Cline, ancien directeur adjoint de la CIA. Morris « joue un rôle de liaison entre les russes et les fonctionnaires US. » Elle a organisé les démonstrations de psychotronique des experts russes pour les responsables US, et a signalé que les russes sont intéressés par la conversion de leurs équipements militaires en ANL à usage US. Pour cacher au public étasunien l'utilisation secrète des équipements psychotroniques du KGB, une série d'articles de désinformation sont parus dans la presse sur le « non létal » tel que « les filets, les mousses, les matériaux collants à accrocher sur l'attaquant, les combinés du genre matraque, et les substances visqueuses collantes de haute technologie tirées sur les criminels qui s'enfuient. »

    L'US Army n'ayant pas le droit de développer certains types d'armes, la recherche et le développement doivent se faire à l'extérieur, le plus souvent au ministère de l'énergie. Le colonel Alexander et Janet Morris, focalisés sur le développement et l'utilisation des armes psychotroniques, représentent les intérêts de l'armée, de la CIA, et des dirigeants. Les laboratoires d'armements nucléaires de Los Alamos et de Livermore ont fait venir des scientifiques russes et des agents du KGB pour collaborer dans les laboratoires et dans d'autres agences US. La collaboration impliquait non seulement le développement d'armes, dans ce cas-ci essentiellement psychotroniques, mais aussi les méthodes de contrôle politique après le 9-11. Des généraux du KGB étaient conseillers à la Homeland Security pour le développement du contrôle interne et les passeports à l'intérieur des USA. Ce qui se profile à l'horizon pour le peuple étasunien est clair... Et ce n'est pas la démocratie.

    En permettant à l'URSS de cibler dans un but inconnu des étasuniens (Signal de Moscou), le gouvernement US a été en mesure de conduire le projet Woodpecker à travers un autre État, contournant ainsi la loi US. Les États-Unis ont fait de même pour la Russie. Echelon, le système de surveillance par satellite de la NSA, a servi aux mêmes fins. Les pays membres ont été capables d'espionner leurs propres citoyens en recevant les informations de seconde main, en provenance d'autres pays membres.

    Dans le milieu des années 80, plus de deux douzaines de scientifiques travaillant chez Marconi Corporation en Grande-Bretagne, sont morts mystérieusement de « suicides et d'accidents. » Ils étaient sous contrat pour du travail classé confidentiel pour la marine britannique et étasunienne. Les chercheurs ont signalé que certains des ingénieurs informaticiens des projets écrivaient des logiciels liés à la visée de points sur le corps, similaires aux points d'acupuncture, avec des armes à énergie dirigée. Quel que soit ce qu'ils faisaient, les militaires US et britanniques et les gouvernements collaboraient manifestement à des projets classés hautement confidentiels. En fait, depuis le 9-11, plus de 50 microbiologistes de renommée mondiale ont été assassinés ou sont morts mystérieusement, et presque tous l'ont été aux USA ou au Royaume-Uni. Nombre d'entre eux travaillaient sur des armes biologiques à spécificité ethnique.

    Du milieu à la fin des années 80, des systèmes psychotroniques ont été mis en place aux USA et en Grande-Bretagne. C'est parti avec l'installation des tours GWEN et de HAARP aux USA. Quand la Guerre Froide a pris fin en 1992, tout ce qu'ils avaient à faire, c'était de « les inaugurer. »

    Un conférence secrète parrainée par le laboratoire d'armements nucléaires de Los Alamos s'est tenue au Laboratoire de Physique Appliquée de l'Université Johns Hopkins en novembre 1993. Le colonel Alexander servait de président de conférence. La ministre de la justice, Janet Reno, de nombreux scientifiques, des experts en armement militaire, les services de renseignement et les services de la police locale, participaient à la réunion. Le principal objectif de la réunion était de préparer les responsables de l'application de la loi à l'utilisation des armes psychotroniques de contrôle de l'esprit. Certains des exposés donnés étaient :

    Dr George Baker de l'agence de la défense nucléaire : « Armes à radiofréquences : Une très séduisante option non létale. »

    Dr Clay Easterly du laboratoire national d'Oak Ridge : « Application des fréquences électromagnétiques extrêmement basses aux armes non létales. »

    « Armes à radiofréquences, technique des micro-ondes de haute puissance, technique acoustique. »

    Zbiegniew Brzezinski, une recrue de Rockefeller et fondateur de la Commission Trilatérale, a révélé beaucoup d'informations renvoyant aux années 70 sur des techniques maintenant divulguées. Il a écrit dans Entre deux âges :

    "Calculées avec précision, des attaques électroniques excitées artificiellement pourraient mener à une forme d'oscillations qui produit un niveau d'énergie relativement élevé sur certaines régions de la Terre ... On pourrait développer un système qui nuirait sérieusement aux performances du cerveau d'une très grande population dans des régions choisies pendant une période prolongée." (Zbiegniew Brzezinski, Between Two Ages, 1971).

    Quand un activiste contre l'électropollution a demandé à Motorola le but de la fréquence de 10 hertz, sur l'onde porteuse de son nouveau système radio pour la police, il n'a pas obtenu de réponse (communications personnelle avec Libby Kelley, président du Marin County Health Council, 2003). J'ai appris de mes propres enquêtes et de mes nombreux entretiens que, quand la Guerre Froide a pris fin, ce système a émis à travers les USA par l'intermédiaire du systèmes radio Motorola, de la police et des pylônes radio des interventions d'urgence, des tours de téléphonie cellulaire, des satellites, et d'un autre produit Motorola -- TETRA -- au Royaume-Uni :

    Coûtant 2,9 milliards de livres sterling, TETRA le nouveau système de communication de la police du Royaume-Uni a été décrit par un scientifique indépendant comme susceptible de provoquer « plus de victimes civiles que toutes les organisations terroristes du monde mises ensemble. » (Jay Griffiths, Une révolte populaire, The Ecologist, le 17 septembre 2004)

     

    Source : rustyjames.canalblog.com

     

     


    votre commentaire
  •  

    Préparations d'urgence pour le personnel de la NASA

     

     

    Traduction d'une vidéo destinée aux employés de la NASA concernant le mode de préparation face aux catastrophes
    Voici la traduction écrite des vidéos que l'on retrouve sur le site de la NASA, lesquelles ont été créées pour accompagner les employés de la NASA, et leur famille, à dresser un plan d'urgence dans l'éventualité d'une catastrophe. Ce qui est intéressant de remarquer, comparativement aux plans nationaux de préparation d'urgence destinés au grand public, ce sont les détails des mesures d'urgence qui ont été élaborés...

    Quartier général d'opérations d'urgence de la NASA


    Préparation Famille/Personnel


    Une importante initiative a été prise concernant la préparation famille/personnel pour tout le personnel de la NASA. Ce programme est conçu pour apporter une sensibilisation, des ressources et un équipement à la grande Famille de la NASA (fonctionnaires civils et contractuels) pour se préparer à une situation d'urgence. Les biens les plus importants d'une mission réussie de la NASA, ce sont nos employés et leurs familles. Nous prenons les mesures pour préparer nos effectifs, mais il vous appartient personnellement de vous préparer vous-mêmes ainsi que vos familles pour des urgences.


    Écoutez les réflexions de l'administrateur Bolden sur l'importance de bien connaître nos « trucs » et d'être préparés.
    Vidéo de l'administrateur Charles F. Bolden Jr.
    --------------------------------------------------
    Première vidéo


    En résumé, c'est une vidéo d'introduction à des cours de préparation à la gestion des catastrophes, qui dit que la NASA est une grande famille qui doit se préparer à toute sorte de situations d'urgences.
    Tout membre de la NASA aimerait aussi qu'à la maison, sa famille soit prête à faire face en toute circonstances. L'orateur encourage les membres de la NASA à se poser des questions (ainsi qu'à l'intérieur de leur propre famille)
    - Comment réagir , que faire.
    - Avoir un point de rassemblement .
    - Quelles affaires préparer etc..


    Deuxième vidéo.
    Une courte vidéo sur la préparation d'un plan de sauvetage familial en cas d'urgence locale ou nationale.
    Vous ferez n'importe quoi pour que vos proches soient en sécurité en tant que membre de la famille NASA, vous vous tournez vers eux pour préparer un plan sécuritaire utilisable en cas d'urgence locale ou nationale, que vous soyez à la NASA, à la maison, ou sur la route.


    I- Avant la fuite---Faites l'inventaire


    1-Pour quitter le bureau
    Avoir des barres de céréales, de l'eau, des médicaments, des chaussures de marche confortables et n'importe quelles affaires permettant de tenir un certain temps.


    2- A la maison.
    Un stock pour 7 jours


    Des bouteilles d'eau, de la nourriture facile à préparer et d'autres choses dont vous avez besoin en cas de rupture prolongée des services publics.
    Donnez une attention supplémentaire aux lampes de poches et aux piles, radio portatives, chauffage d'appoint et de quoi cuire la nourriture. Avoir des outils pour des réparations d'urgence.


    3-Votre voiture.
    Elle devrait avoir en permanence au minimum la moitié d'un plein de réservoir.- Assurez- vous que les niveau d'huile sont bons et les pneus bien gonflés.


    4- Une trousse d'urgence portable
    Elle devrait contenir des couvertures, des jeux pour les enfants et suffisamment d'eau en bouteille et des barres de céréales.
    Prévoyez comment contacter votre famille si vous êtes séparés.


    II-La mission---Développez vos plans.


    1- Ayez un contact en dehors de l'État dans lequel vous vivez, que vous pouvez joindre par téléphone, texto ou mail.
    Des infos à jour et fiables ne sont pas forcément disponibles, alors utilisez votre bon sens pour évaluer la situation et quand c'est possible, suivez les infos sur la TV, la radio et internet.


    2-S'il est nécessaire de s'abriter à la maison, soyez prêt à faire rentrer votre famille et vos animaux.
    - Fermez les portes , les fenêtres et les aérations.
    - Eteignez les ventilateurs, la climatisation et le chauffage.
    - Prenez votre sac d'urgence et allez dans une pièce fermée avec aussi peu de fenêtres que possible.


    3-Les circonstances peuvent vous amener à quitter votre domicile en urgence,alors planifiez comment vous allez partir avec votre famille et où vous voulez aller.
    - Choisissez plusieurs destinations possibles dans des directions différentes.
    - Mais d'abord, soyez prêts à vous retrouver à la maison ou ailleurs dans un endroit prédéterminé en dehors de votre voisinage immédiat.
    - Coupez l'eau et le gaz.
    - Ayez des routes d'évacuation alternatives, et surtout , si vous n'avez pas de voiture , renseignez-vous sur les autres modes de transport.
    - Prenez votre sac d'urgence, fermez la porte à clé derrière vous.
    - N'oubliez pas que votre réservoir doit être au moins à moitié plein.
    - Prenez vos animaux, mais rappelez-vous que dans les centres d'accueil, seuls les animaux de "service" sont acceptés.
    - Appelez ou envoyez un mail à votre contact hors de l'État, donnez-lui votre destination et votre trajet.


    Vous avez développé votre plan , c'est maintenatnt le moment de l'appliquer.


    III- Mission Assurance ---Préparez vous.


    Préparez vos listes pour vos équipements d'urgence.
    Vérifiez ce que vous avez et allez au magasin vous procurer ce qui vous manque.
    Quand c'est possible, prenez du supplément, comme des piles, car certains produits de première nécessité pourraient ne pas être à votre lieu de destination.
    N'attendez pas, faites vos courses aujourd'hui.
    La sécurité de votre famille peut en dépendre.
    Bien sûr, aucun plan ne fonctionnera si les gens ne connaissent pas leur rôle: où est- ce que je vais, qui je rencontre, etc.
    Assurez-vous que chacun sait ce qu'il doit faire dans chaque scénario.


    IV Le déclenchement ---Mettez votre plan en pratique.


    Comme les astronautes qui révisent et répètent plusieurs fois ce qu'ils doivent faire.
    Vous devez mettre en pratique et répéter votre plan familial jusqu'à ce qu'il devienne une seconde nature.


    Pour que tout le monde soit au point, faites des exercices tous les mois .
    Si l'imprévu arrive, tous le monde sera content que vous ayez pensé et planifié cela.


    ALORS RAPPELEZ VOUS


    I - Avant la fuite---Faites l'inventaire.


    II-La mission--Développez vos plans.


    III- Mission Assurance---Préparez-vous.


    IV Le déclenchement ---Mettez votre plan en pratique.


    Vous vous sentirez plus en sécurité, en sachant que vous avez fait ce que vous pouvez pour que vos proches et votre famille de la NASA soient en sécurité.

    source : http://www.nasa.gov/centers/hq/emergency/personalPreparedness/index.html





    votre commentaire
  •  
     
     
     
     
    Les 6 étapes de la manipulation de l'opinion publique

     


    Article de Cutting Edge Ministries
    Source : Extrait de http://www.cuttingedge.org/news/n1055.html



    Vous êtes-vous parfois demandé comment des attitudes et des pratiques longtemps tenues pour intolérables devenaient en peu de temps socialement acceptables, et même " recommandables " ? Les planificateurs du Nouvel Ordre Mondial ont une stratégie commune parfaitement cohérente et rodée, qu'ils mettent en œuvre consciemment, systématiquement, avec une parfaite persévérance. Cette stratégie-là a été appliquée en Allemagne dès 1920, pour faire accepter l'euthanasie et le meurtre ( par personnel médical interposé ) des éléments dits inférieurs, indésirables ou improductifs de la société. C'est un processus en six étapes, une sorte de viol organisé de l'opinion publique. Il devient suprêmement efficace dans toute société qui rejette le Dieu d'Israël et les Ecritures Saintes, toute civilisation qui méprise l'analyse critique au profit du subjectivisme, cessant de développer chez les jeunes générations la faculté de penser vigoureusement, analytiquement, et objectivement. Dans ce vide viennent s'engouffrer les " valeurs " du satanisme, c'est à dire : le culte du moi, la convoitise et l'orgueil ; la sensualité débridée, la colère, le désir de dominer sur autrui ou d'être soi-même dominé ; l'attachement immodéré aux biens de ce monde ; le mépris de la vie humaine, ce don de Dieu ; la crédulité à l'égard des hommes, et la religiosité idolâtre ; le culte de la violence, du meurtre, et de la mort.

    -------------


    Voici les six étapes de ce processus systématique :

    1 - Une pratique tenue pour inacceptable, au point qu'on ne peut même pas en parler publiquement, est préconisée par un expert respecté, dans le cadre d'un forum ou d'un congrès parfaitement respectable.

    2 - L'opinion publique réagit et commence par se montrer scandalisée, outrée.

    3 - Cependant, la plus grande partie de la population se met à discuter du fait même qu'un tel sujet puisse être discuté en public.

    4 - Ces discussions-là se prolongent et se généralisent, et ont pour effet d'atténuer peu à peu l'impact du sujet jadis tabou.

    5 - La population, dans son ensemble, finit par cesser de trouver le sujet choquant.

    6 - Désormais, on n'est plus outré : on n'estime plus qu'il y a " interdit " ; on essaie simplement de trouver le moyen de gérer le problème en limitant les excès les plus flagrants. Ou alors, on accepte le principe, tout en se promettant de veiller sur les moyens de sa mise en œuvre. (L'euthanasie en Allemagne dans les années 1920 était assortie de " garanties " bien plus strictes que celles dont elle est entourée par la législation néerlandaise ou américaine aujourd'hui. Cela ne l'a pas empêchée de prendre en peu d'années les proportions d'un raz-de-marée, préparant ainsi, spirituellement, le terrain pour la Shoah et le massacre de plus de six millions de Juifs.) Une fois la porte entrouverte, en très peu de temps elle est grande ouverte.

    -------------



    Cette stratégie en six étapes a été employée, notamment, pour promouvoir les pratiques suivantes :

    La légalisation des drogues ; l'homosexualité ; l'adultère et la fornication, ainsi que diverses perversions sexuelles ; la prostitution ; l'euthanasie ; l'avortement à la demande et l'infanticide ; le prélèvement d'organes sur des personnes vivantes, déclarées en état de " mort cérébrale " ; l'exploitation des tissus des fœtus avortés ; le cannibalisme ; le désarmement systématique de nations souveraines au profit de l'Organisation des Nations Unies ; l'abandon des libertés civiles individuelles ; l'acceptation de la violence effrénée dans les dessins animés pour enfants, les jeux vidéo, et les jeux de rôle ; la pratique ouverte de la sorcellerie et de nombre d'activités occultes, telles que la sophrologie ; l'acceptation de " visites d'extra-terrestres " ; le " droit " au suicide ; le massacre inutile de centaines de milliers de bêtes saines, notamment en Grande-Bretagne ; le dénigrement de la foi biblique véritable, et la destruction d'assemblées authentiquement chrétiennes.

    Est-il besoin de le souligner ? La télévision, l'ordinateur, la presse, le cinéma et les médias jouent un rôle capital dans la création des " nouveaux consensus ", ainsi que la " modernisation " des méthodes d'enseignement, de la maternelle à l'université…



    Source :
    http://www.latrompette.net/post/A005-manipulation-opinion-publique.htm

     

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Comète Elenin : 2 astronomes assassinés...

     

     

    (Source: WikiStrike)



    L'équipe de Wikistrike a conséquemment et longuement réfléchi avant de publier cette information de la plus haute importance. Cette information pourrait entraîner des conséquences médiatiques et humaines irréversibles. Selon nos sources, nous avons découvert la mort récente et suspecte de 2 astronomes, lesquels comptaient parmi les plus importants du monde. Ce que vous allez lire est exclusif et ces assassinats seraient comme la preuve irréfutable de ce qui nous attend tous.

    Brian Geoffrey Marsden est né le 5 aout 1937, il est mort le 18 novembre 2010. Il était un astronome américano-britannique ; il était depuis 1978 le directeur du Minor Planet Center du SAO situé à Cambridge dans le Massachusetts. Le Minor Planet Center, sous les auspices de l'Union Astronomique Internationale, il est l'organisme officiel chargé de la collecte des données d'observation pour les petites planètes (astéroïdes) et les comètes, le calcul de leur orbite et la publication de cette information via le Minor Planet Circulars...

    Allan Rex Sandage est né le 18 juin 1926 à Iowa city, Iowa ( Etats-Unis), et est mort à San Gabriel (Californie) le 13 novembre 2010 ; il comptait parmi les plus grands astronomes américains contemporains. Né dans une famille juive, il se convertit vers la fin de sa vie au christianisme. Sandage travaillait à l'observatoire du Mont Palomar. Cet observatoire appartient et est contrôlé par le California Institue of technology (Caltech). L'un des programmes importants attribué au mont Palomar est le programme de recherche des comètes et des astéroïdes géocroiseurs appelés Near Earth Asteroid Tracking (NEAT). les astéroïdes géocroiseurs sont des astéroïdes évoluant à proximité ou en direction de la Terre. Pour les nommer on utilise souvent l'abréviation ECA, de l'anglais Earth-Crossing Asteroids, astéroïdes dont l'orbite croise celle de la Terre. Certains de ces objets étant susceptibles de heurter la Terre, ils font l'objet d'une recherche et d'un suivi particulier...

    Les deux hommes sont morts d'une encéphalomyélite aiguë. L'encéphalomyélite aiguë disséminée ou encéphalite post-infectieuse ou encéphalite périveineuse est une maladie inflammatoire démyélinisante du système nerveux central. Elle est habituellement secondaire à une infection virale, bactérienne ou à une vaccination mais peut aussi apparaître spontanément. Elle consiste en une inflammation auto-immune aboutissant à la destruction des gaines de myéline dans la substance blanche, et présente à cet égard des similitudes (physiopathologiques, cliniques et paracliniques) avec les poussées de sclérose en plaques.C'est une maladie rare dont l'incidence vaut 0,8 cas/100 000 personnes/an et qui touche préférentiellement l'enfant et l'adolescent, la plupart des cas survenant entre 5 et 8 ans. Cette maladie fulgurante peut-être inoculée au moyen d'un aérosol, arme très souvent utilisé par la CIA.

    Les deux astronomes sont décédés à 5 jours d'intervalle de la même maladie, et qui plus est d'une maladie extrêmement rare. Ils étaient spécialisés dans l'observation et la recherche des comètes. Menacés de mort par le gouvernement américain de ne rien révéler sur leurs découvertes concernant la trajectoire et la taille réelle de la comète Elenin, ils ont persisté à vouloir révéler les faits au grand public mais en vain. Quelques semaines plus tard, la trajectoire qui est donnée officiellement au grand public par la NASA sera évidemment fausse. Les travaux de Marsden et Sandage démontraient une proximité beaucoup trop importante. Les conséquences en seraient un éclatement de la croûte terrestre sur la totalité du globe. Un véritable cataclysme. La moitié de l’humanité sera décimée.



    Rappelons ici que le physicien Michio Kaku, qui avait prédit les tremblements de terre au Japon, annonce un tremblement de terre mondial. Le scientifique de renom, Michi Kaku, physicien, met en garde les citoyens du monde d'un méga tremblement de terre potentiel. Michio Kaku s’est prononcé en ce sens lors d’une apparition à l’émission “Good Morning America”. Il expliqua qu’il y avait de très fortes probabilité pour que des séismes d’envergure touchent la planète Terre en plusieurs endroits…
    Il explique encore que la terre est sur le point de subir de fortes secousses, un peu partout, et affirme que les villes de par le monde ne sont pas prête à cette éventualité…
    D’autant plus que plusieurs villes ont été bâties en des endroits qu’il eut valu mieux réservées pour quelques bicoques de pêcheurs…
    Michio Kaku ne ménage pas ses mots : « Les gens devrait s’attendre à voir disparaître des villes aussi importantes que Los Angeles, San Francisco, Mexico City, Teheran, Tokyo. D’ailleurs, ce sont les grandes villes qui seront les plus propices de subir des dommages. »
    Kaku conclu en disant « Il faut se rappeler du tremblement de terre de magnitude 8.8 qui eut lieu au Chili en 2010! Il fut si considérable qu’il a fait littéralement dévier la planète de 8 centimètres (3 pouces); et depuis cette violente secousse nos journées n’ont plus vraiment exactement 24 heures!

    Il sait très bien que ce tremblement de terre mondial sera dû dans les mois qui viennent au passage de la comète Elenin, qui n'est pas une comète mais une naine brune, une planète 5 fois supérieur à Jupiter, qui passe dans notre système solaire tous les 3600 ans. Son orbite la fait aller et venir entre notre système et celui d'Orion.


    Cette planète porte beaucoup de nom : Nibiru, Marduk, Nemesis, Tyche, Elenin, planète X, Hercolubus, planète rouge.




    Nibiru (en sumérien) la planète mythique. Les babyloniens et les akkadiens l’ont nommé Mardouk, signifiant roi des cieux. Les égyptiens et les hébreux la représentaient sous la forme d’un disque ailé à cause de son immense orbite elliptique en forme d’ailes déployées. Les grecs la nommaient eux Némésis.

    L’apocalypse de Saint-Jean mentionne cet astre.



    Elenin est une naine brune, une étoile sombre. La plupart des naines brunes flottent seules dans l'espace, ce qui confirme qu'elles se forment comme des étoiles et non comme des planètes. Les naines brunes ne sont pas facilement observables, puisqu'elles n'émettent qu'un faible rayonnement dans l'infrarouge. Et c'est pourquoi, dans la mythologie grecque, Le géant Orion marche vers l'est aveuglé par le soleil... où il finira par recouvré la vue. Le mythe d'Orion montre bien que la planète Elenin, venant du système d'Orion, le grand chasseur, est aveuglée par le soleil, car effectivement les naines brunes sont presque invisibles car elles n'émettent qu'un faible rayonnement dans l'infrarouge. Si tous les mythes parlent du même astre lié au déluge, car Le chasseur Orion se vantait d'être le seul être capable de détruire toute vie sur terre, alors il y a beaucoup à craindre et dans les mois qui viennent, la fin du monde pourrait bien commencer.

    Il faut trouver refuge en montagne et loin des côtes. Faites des bunkers, des réserves de nourriture, de livres, il faudra préserver tout ce que vous pourrez pour ceux qui peuvent, pour ceux qui voudront. L'espérance de vie des êtres humains sur notre planète est d'environ 60 ans. C'est très peu, Wikistrike demande à tous ses lecteurs de se poser des questions fondamentales sur leur existence. La mort n'est pas une fin, alors déluge ou pas, cataclysme mondial sans précédent ou non, vivons chaque jour comme si c'était le dernier, soyons heureux, soyons constructifs et positifs, car de toute manière sombrer dans la panique générale ne nous sauvera aucunement, il n'y a aucune échappatoire.



    Bonne chance à tous.

    Marc Bildermann pour WikiStrike

     

     

     


    votre commentaire

  • L'ex-secrétaire à la Défense Cohen, qui a ouvertement mentionné HAARP en admettant l'existence de programmes capables d' « altérer le climat, de déclencher des tremblements de terre et des éruptions volcaniques.

     
     
    Etranges « juxtapositions »
     
     
    D'abord, les informations sur les armes climatiques et sismiques qui ont circulé cette semaine. La première était à propos de l'ex-secrétaire à la Défense Cohen, qui a ouvertement mentionné HAARP en admettant l'existence de programmes capables d' « altérer le climat, de déclencher des tremblements de terre et des éruptions volcaniques à distance via l'utilisation d'ondes électromagnétiques. » Cherchez sur le Net, vous trouverez une liste de sites de conspiration qui en parlent (non pas qu'ici, à SOTT, nous ne pensions pas que ça conspire à tout va).

    Admettre être en possession de programmes qui peuvent altérer le climat, déclencher des tremblements de terre, etc. est un peu ambitieux, et n'a vraiment rien à voir avec HAARP. L'objectif de HAARP est le contrôle mental.

    Toutefois, des tremblements de terre peuvent être déclenchés via des armes à impulsion électromagnétique depuis des satellites.

    M'est avis que ces clowns aimeraient beaucoup que la population pense qu'ils peuvent contrôler le climat - et peut-être le peuvent-il s'ils provoquent l'éruption d'un volcan. Mais ce qu'ils essaient de faire en réalité, c'est de poser un écran de fumée sur les VÉRITABLES changements terrestres ; des changements contre lesquels ils ne possèdent aucune arme. Et ces Changements terrestres sont ce qui, on peut le concevoir, pourrait détruire la quasi-totalité de la vie sur Terre.


    HAARP 

     

    © Unknown
     
    HAARP ou site du "High Frequency Active Auroral Research Program" en Alaska
    Ça me rend malade que les gens continuent leur cirque avec HAARP et ces absurdités sur les « chemtrails », et que personne ne pose de question sur toutes les missions spatiales secrètes des 10 dernières années et plus, ni n'active ses neurones pour réfléchir un peu sur le sujet.

    Ça fait maintenant DIX-SEPT ans que les C's donnent des explications sur tout ça et en parlent régulièrement ! En fait, ce sont les premiers à avoir parlé des armes à impulsion électromagnétique... Et des années plus tard, le Colonel Corso a fait quelques révélations à ce sujet dans son livre Day After Roswell (Le jour après Roswell). Quelque temps plus tard, on a eu droit à une admission plus ou moins officielle de leur existence, et encore plus tard, tout le monde s'est mis à en parler.

    Ensuite, on a eu droit aux remarques à la « Star Wars » de Ronnie...

    Récemment, on a vu ça : Réchauffement de l'atmosphère avant le séisme au Japon. Ce qui pousse à se demander si l'énergie focalisée provenant de l'espace - qu'elle soit d'origine cosmique ou induite par les satellites - ne joue pas un rôle-clé dans le déclenchement de séismes.

    Il y a plus, évidemment, mais ce sont les pistes à suivre ; nous les avons suivies et avons écrit des articles là-dessus, mais nous sommes noyés sous les âneries qui de nos jours passent pour de la recherche, sans compter l'énorme campagne de propagande « HAARP et chemtrails », financée par le Pentagone depuis maintenant des années. Franchement, la même clique qui a financé le premier livre sur HAARP a essayé de nous acheter en 1997. Nous avons dit « Non, merci. ».

    Encore heureux que j'aie les C's pour m'aider à me frayer un chemin à travers toutes ces foutaises.

    L'information suivante nous dit qu'un politicien russe menace le monde de destruction à l'aide d'une arme secrète appelée « Tsunami-WMD ».

    Vraiment ! Il n'y a qu'à voir Jirinovski en train de se prendre pour Nikita Khrouchtchev. Je veux dire, qu'est-ce qui se PASSE ici ? Le BUT est de donner lieu à toutes ces spéculations qui essaiment sur le Net à propos de HAARP et des « Armes climatiques ».

    Honnêtement, les gars, RÉFLÉCHISSEZ ! Il est évident qu'on a chargé Jirinovski de mettre en avant cette histoire de « Technologie d'armes climatiques » et de « Guerres climatiques » dans la tentative d'étouffer les VÉRITABLES CHANGEMENTS TERRESTRES qui se produisent EN CE MOMENT-MÊME sous nos yeux !

    Info suivante : évidemment, nous avons Ahmadinejad qui accuse l"Occident de manipuler le climat ! S'il y a jamais eu preuve qu'un Gouvernement Mondial est déjà en place et que les leaders de tous les pays de la planète sont de mèche dans cette farce orchestrée à l'intention de l'humanité, la voilà ! La Russie et l'Iran qui mettent en avant les objectifs de l'Occident afin de masquer les Changements terrestres avec de la propagande sur les Guerres climatiques ? Méditez un peu là-dessus.

    Il devient de plus en plus difficile de dissimuler et de détourner l'attention du fait que notre planète est en crise. Les gens commencent à le voir, et toutes ces âneries sur les armes climatiques ont pour but de faire croire aux gens que tout cela n'est qu'un « jeu ». Ceux qui ont le contrôle veulent que les gens pensent que tout est sous contrôle, parce que si les gens parvenaient à voir que ce que nous vivons sur terre EN CE MOMENT-MÊME est dû en réalité aux Changements terrestres prédits il y a longtemps déjà, ils se retourneraient contre les gouvernements et les dévoreraient. Car réaliser qu'il s'agit de Changements terrestres - et que personne ne peut contrôler ce qui se passe - enlève tout espoir. Et une population désespérée devient très dangereuse.

    Maintenant, je pense personnellement qu'il existe des armes sismiques dans l'espace, mais il faut qu'elle soient dans l'espace, car il est impossible de contrôler des ondes que l'on émet au-dessus ou à travers la planète depuis un lieu fixe tel que HAARP. Les C's ont expliqué cela, et il semblerait qu'ils aient eu fichtrement raison, une fois encore !

    La suite... L'info suivante qui a attiré mon attention est le fait que deux joueurs majeurs de la scène politique ont été mis hors-jeu la même semaine : Dominique Strauss-Kahn inculpé à New York pour tentative de viol et Encore une maîtresse pour Arnold Schwarzenegger !. Bon, je ne les ai jamais aimés, mais cette synchronicité est drôlement étrange. Après tout, les Pouvoirs en place prennent soin de leur « famille ». S'ils peuvent faire croire aux gens qu'ils ont eu Oussama ben Laden, alors ils peuvent faire sortir Schwarzy et DSK du jeu SI TELLE EST LEUR VOLONTÉ.

    Ensuite, nous avons les récentes chutes de météorite/bolides.

    D'abord : Les autorités US pensent qu'une météorite a impacté la pelouse de Basking Ridge. Plus de détails ici (photo ci-dessous).

    © AP/Bernards Police Dept.
     
    Cette photo fournie par la Police de Bernards Police montre un trou dans le jardin d’une maison du secteur de Basking Ridge
    Et puis : Croatie : L'histoire du jardinier et de la comète

    Et bien sûr, ceci : Virginia beach : Une probable météorite crée une forte explosion.

    Et puis des rencontres météorites-humains très rapprochées : Une météorite s'écrase en Pologne à Sołtmany (photo ci-dessous).

    © Michał Rzepka
    Je ne vais pas énumérer tous les événement similaires récents - visitez plutôt notre rubrique Feu dans ciel. J'essaie juste de donner un aperçu. Aucun de ces événements n'est particulièrement extraordinaire, nonobstant les circonstances de leur diffusion dans les médias, et le fait que les autorités ont admis qu'il s'agissaient probablement d'impacts de météorites. Mais cela m'a rappelé cet extrait de séance avec les C's, en 2001 :
    VB : Pouvez-vous montrer à Laura, pour qu'elle puisse nous la décrire, la situation catastrophique de notre futur, ou de notre futur proche ?

    Laura : C'est comme s'il y avait une progression. Comme une pluie qui commence à tomber, d'abord on a les grosses gouttes froides ; et puis une pause suivie de quelques autres gouttes ; et puis, l'averse.

    VB : Décris ce que tu vois ?

    Laura : Je vois des rochers - mais ils ne sont pas très gros. De la taille d'un poing. Juste quelques-uns. Et ils créent la sensation. Le tumulte. Les gens seront agités... vraiment bouleversés. On dirait qu'il y en a seulement deux - deux petits rocs. Et puis, plus rien ne se passe pendant un temps, et ils oublient. Ça s'évanouit. Et puis un troisième, un quatrième, un cinquième, et un sixième - peut-être même un septième... des événements isolés, du moins en apparence. Et puis, un gros. Tout cela se produira sur plusieurs mois.
    Maintenant, bien sûr, on a aussi tous ces Fundies [Conservateurs - NdT] qui geignent à propos du Ravissement qui est censé se produire demain, crénom de nom ! La dernière fois que les Fundies ont déblatéré sur la fin du monde, le Japon a subi un séisme de magnitude 8.9. Alors, soit ils captent quelque chose que les autres ne captent pas, soit quelqu'un lance des rumeurs et les attise.

    Et MAINTENANT, nous avons l'Iran qui est accusé d'être impliqué dans le 11-9 ? Les signes et prodiges ne finiront donc jamais ?!

    Comme je l'ai dit, il y a 17 ans, les C's ont prédit ce qui se déroule en ce moment-même, et ont décrit ce qui nous attendait... et il s'est avéré qu'ils ont eu raison de nombreuses fois. L'astronome Victor Clube, auteur de The Cosmic Serpent et de Hiver Cosmique, a écrit dans un rapport commandé par l'US Air Force :
    « Nous n'avons pas besoin de la menace céleste pour dissimuler les intentions de la Guerre froide ; nous avons plutôt besoin de la Guerre froide pour dissimuler les intentions célestes ! »
    Le monde ne prendra pas fin demain, et il n'y aura pas de « Ravissement », mais cela ne veut pas dire que les prochains jours ne seront pas sensibles en termes de Changements terrestres de telle ou telle nature. Mais pour la question du quand, où et comment, seul l'Univers le sait. Le futur EST ouvert, vous savez. D'un autre côté, quelqu'un « dans la confidence » sait peut être que Quelque chose de mauvais est en train d'approcher, et a au moins une estimation de date d'arrivée ? Peut-être que c'est la raison pour laquelle le niveau « Foutaises » a été augmenté au maximum ?

    Quoi qu'il en soit, c'est ce que je vois d'où je me trouve.
    Laura Knight-Jadczyk
    Sott.net
    Dav   "2012 un nouveau paradigme"
     
     
     
     
     

    votre commentaire
  •  

    Un câble Wikileaks révèle que les États-Unis ont conspiré pour exercer des représailles contre les pays européens s’ils résistaient aux OGM

    D'après le site http://infoguerilla.fr

     

    (NaturalNews) Wikileaks continue de secouer le monde politique en mettant en lumière les complots, la corruption, et les dissimulations. Le dernier lot de câbles diplomatiques publiés par Wikileaks révèle ce qui ne peut être caractérisé que comme une conspiration menée par les américains pour imposer les OGM aux pays européens, en faisant en sorte que ces pays paient un prix élevé en cas de résistance.

    Le câble révèle les mots de Craig Stapleton, l’ambassadeur américain en France, qui poussait les intérêts commerciaux de l’industrie des biotechnologies en tentant d’imposer les OGM en France. Dans ses propres mots (ci-dessous), il exprime sa frustration à l’idée que la France pourrait adopter des lois environnementales qui entravent l’expansion des OGM:

    « L’Europe recule et n’avance pas sur cette question, la France jouant un rôle de premier plan, avec l’Autriche, l’Italie, et même la Commission [européenne]… Le recours à des représailles rendra clair que la voie actuelle a un coût réel pour les intérêts européens, et pourrait aider à renforcer les voix européennes qui sont en faveur des biotechnologies. »

    Vous avez pigé jusqu’ici? Ses propres paroles: « représailles » comme un moyen de « rendre clair » que résister aux OGM aura un coût.


    Stapleton poursuit en déclarant une chose assez incroyable:

    « Country Team Paris recommande que nous dressions une liste de cibles susceptibles de représailles causant certains dommages dans l’UE, puisqu’il s’agit d’une responsabilité collective, mais qui se concentre également en partie sur les coupables les pires. La liste doit être mesurée plutôt que vicieuse et doit être durable sur le long terme, dans la mesure où nous ne devrions pas nous attendre à une victoire rapide… »

    Alors que vous relisez ces mots, rappelez-vous que ce sont là les paroles de l’ambassadeur américain en France qui suggère aux Etats-Unis de « calibrer une liste de cibles susceptibles de représailles » afin de « causer certains dommages dans l’Union européenne » qui doit être « durable sur le long terme. »

    Le complot mondial des OGM n’est plus une théorie

    Est-il nécessaire d’en dire de plus? Ce câble prouve, une fois pour toutes, qu’il y a un complot mondial des OGM, où les agents du gouvernement travaillent dans le secret afin de pousser l’agenda sur les OGM de Monsanto, tout en pénalisant les opposants aux OGM et en les ajoutant à une « liste de cibles susceptibles de représailles. »

    Ce câble prouve aussi que NaturalNews a eu raison depuis le début à propos de la conspiration des OGM, et que les adversaires des OGM tels que Jeffrey Smith sont engagés dans une conspiration diabolique pour contrôler l’approvisionnement alimentaire du monde. Cela prouve aussi que quand Alex Jones parle de la conspiration mondiale pour contrôler l’approvisionnement alimentaire mondial, il ne s’agit pas seulement de rodomontades. Il avertit sur la réalité du monde dans lequel nous vivons aujourd’hui.

    Comme Jeffrey Smith l’a déclaré aujourd’hui dans une interview sur Democracy Now:

    « Nous disons depuis des années que le gouvernement des États-Unis est allié avec Monsanto, et impose les OGM dans le cadre de l’agenda de Monsanto au reste du monde. Ceci met à nu la mécanique de cet effort. Nous avons Craig Stapleton, l’ancien ambassadeur de France, demandant spécifiquement au gouvernement américain d’exercer des représailles et de causer des dommages dans toute l’Union européenne. »

    Termes militaires

    Avez-vous remarqué quelque chose à propos de ces mots employés par l’ambassadeur américain en France? « Calibrer une liste de cibles susceptibles de représailles« , ça sonne étrangement familier, n’est-ce pas? C’est le genre de langage que vous entendrez dans un exercice de guerre de bombardement militaire.

    Ce n’est pas un hasard: Ces agents du gouvernement se considèrent comme littéralement en guerre avec le reste du monde, et ils ont l’intention de conquérir le monde avec leurs poisons génétiquement modifiés. Ils feront tout, semble t-il, pour gaver le public avec leurs cultures mortelles.





    Huit leçons importantes à tirer de ces fuites

    Ce câble Wikileaks soulève toute sortes de questions dont chacune mériterait un article distinct, mais voici les faits saillants de ce qui me vient à l’esprit sur cette question:

    Leçon #1) Wikileaks est utile pour exposer les mensonges du gouvernement dans notre monde. Sans Wikileaks, nous n’aurions jamais eu connaissance de ces câbles qui prouvent l’existence de ce complot des OGM.

    Leçon #2) Les représentants diplomatiques du gouvernement des États-Unis travaillent pour les grandes sociétés! C’est exactement ce que nous avons décrit ici sur NaturalNews à de nombreuses reprises – Le big gouvernement est vraiment juste une extension des sociétés les plus malfaisantes et les puissantes qui dominent aujourd’hui notre planète: Les compagnies pharmaceutiques, les fabricants d’armes, les géants de l’agriculture, et ainsi de suite. Voici ce que Jeffrey Smith avait à dire sur les gouvernements qui conspirent avec Monsanto:

    « En 2009, nous avons un câble de l’ambassadeur en Espagne des États-Unis demandant une intervention ici, et au gouvernement d’aider à formuler une stratégie biotechnologique et un appui du gouvernement – des membres du gouvernement en Espagne qui souhaitent promouvoir les OGM, aussi. Et ici, ils indiquent spécifiquement qu’ils siègent avec le directeur de Monsanto pour la région et ont été informé par lui au sujet de la politique de la région et ont créé avec lui des stratégies pour promouvoir l’ordre du jour des OGM. »

    Leçon #3) Les États-Unis ont l’intention d’exercer des représailles contre les pays européens s’ils essaient de bloquer les OGM. Ceci nous amène à la question: Pourquoi les États-Unis sont t-ils si désireux d’imposer les OGM à l’Europe? Manifestement, il y a un autre programme derrière tout cela (peut-être que nous en apprendrons plus dans des publications futures de Wikileaks).

    Leçon #4) Pas étonnant que le gouvernement américain ait déclaré la guerre à Wikileaks, parce que ces sombres secrets et « notes de complot » ne sont jamais rendus publics par les moyens normaux. Ceci nécessite un dénonciateur pour exposer la corruption véritable du gouvernement dans notre monde d’aujourd’hui.

    Leçon #5) Le complot des OGM atteint au plus haut niveau du contrôle global. Cet ambassadeur des États-Unis Stapleton n’était pas un quelconque quidam. Il était, en fait, le co-propriétaire des Rangers du Texas avec l’ancien président George W. Bush! Sa femme, soit dit en passant, est la cousine de George Bush. Il s’agit d’un complot impliquant le rang le plus élevé des fonctionnaires dans plusieurs pays qui poussent un programme OGM qui empoisonne les peuples sur toute la planète.

    Leçon #6) Les gouvernements essayent littéralement de tuer leur propre peuple. Il est largement connu dans les cercles intérieurs du pouvoir que les OGM sont mortels, mais les gouvernements continuent à les pousser quand même. Comme Jeffrey Smith l’explique dans son entretien avec Democracy Now:

    « …La personne qui était en charge de la politique de la FDA en 1992, l’ancien avocat de Monsanto, Michael Taylor, a autorisé la mise sur le marché des OGM sans études sanitaires et sans étiquetage, et la politique a fait valoir que l’agence n’était pas au courant d’une quelconque information montrant que les OGM sont significativement différents. Sept ans plus tard, en raison d’une action en justice, 44.000 notes secrètes internes de la FDA ont révélé que cette politique était un mensonge. Non seulement les scientifiques de la FDA savaient que les OGM sont différents, mais ils avaient averti à plusieurs reprises qu’ils pourraient provoquer des allergies, la production de toxines, de nouvelles maladies, et des problèmes nutritionnels. Mais ils ont été ignorés, et leurs mises en garde ont même été niées, et la politique s’est poursuivie permettant le déploiement d’OGM dans l’alimentation pratiquement sans études sanitaires. »

    Leçon #7) La conspiration des OGM est toujours requalifiée en « science ». À un moment donné dans les câbles fuités, Stapleton avertit qu’en s’opposant aux OGM, la France allait « faire reculer la prise de décision établie fondée sur la science. » La conspiration des OGM, vous devez vous rappeler, est toujours dissimulée derrière le terme « science » de sorte que quiconque s’oppose aux OGM peut être caractérisé comme étant en quelque sorte contre « la pensée scientifique. »

    Tout ceci donne à la science une mauvaise réputation, bien sûr, mais je suppose que, puisque l’histoire des sciences est remplie de scientifiques arrogants empoisonnant les peuples au nom de la science (le mercure, les vaccins, les radiations, les matières plastiques, médicaments, etc), on ne devrait pas être si surpris.

    Leçon #8) L’Espagne a été un co-conspirateur clé pour pousser l’agenda des OGM des États-Unis. Une grande partie de la conspiration se déroulant au sein de l’UE a été menée par l’Espagne, dont les fonctionnaires ont personnellement rencontré le président de Monsanto pour planifier leur imposition des OGM en Europe.

    Tout d’un coup l’histoire Blackwater prend tout son sens

    Tout cela me rappelle un article publié il y a quelques mois par The Nation dans lequel Jeremy Scahill a révélé un lien entre Monsanto et l’entrepreneur militaire connu sous le nom de Blackwater. Son article faisait valoir que Monsanto avait engagé des espions de Blackwater pour « infiltrer les groupes d’activistes qui s’organisent pour lutter contre la firme multinationale de biotechnologie. »

    Monsanto a nié avec véhémence les allégations. J’ai cherché à couvrir cette histoire à l’époque mais n’ai pas pu étayer les accusations de façon satisfaisante. Toutefois, étant donné les nouvelles informations recueillies grâce à ces câbles diplomatiques fuités – qui déclarent ouvertement que les conspirateurs OGM projettent de « calibrer une liste de cibles susceptibles de représailles » – tout d’un coup l’histoire Blackwater prend tout son sens.

    Il s’agit du verbiage d’un style de campagne de représailles militaires, et c’est exactement l’activité de Blackwater. Rappelez-vous comment Stapleton a dit que les Etats-Unis se devaient de « causer des dommages? » C’est la carte d’appel de Blackwater!

    Bien que ces câbles ne prouvent pas un lien entre Monsanto et Blackwater, ils rendent crédible l’idée qu’un tel lien n’est pas seulement possible, mais peut-être même probable. Tout ceci mérite clairement un complément d’enquête.

    Indépendamment de la question de la preuve d’un lien Blackwater/Monsanto, ce qui est clair dans tout cela, c’est que la conspiration mondiale des OGM est bien réelle et que les conspirateurs OGM ont planifié des mesures de rétorsion contre toute nation qui refuse d’autoriser les OGM dans son pays.

    Le tout est ensuite déguisé en « science », de sorte que quiconque s’oppose à elle peut être qualifié de « non-scientifique. » Il s’agit de la méthode tordue grâce à laquelle les vaccins sont poussés, également: On les appelle « scientifiques », même quand ils sont entièrement fondé sur une fraude scientifique (comme le sont les OGM).





    Comment les gouvernements opèrent t-ils réellement

    Par-dessus tout, ce que ces câbles Wikileaks révèlent vraiment, c’est que les conspirations du gouvernement sont, bien entendu, non seulement réelles, mais qu’elles se déroulent en ce moment même. Les diplomates et les ambassadeurs sont, en effet, des voyous gouvernementaux qui se livrent à des actions des plus contraires à l’éthique, pleines de menaces et de représailles, afin de servir les intérêts financiers de leurs maîtres corporatistes.

    Voilà comment le monde fonctionne vraiment, en dépit de l’image à la Walt Disney dépeinte par les grands médias. Dans les coulisses, le gouvernement américain complote littéralement avec Monsanto pour prendre le contrôle de l’approvisionnement alimentaire mondial. Il ne s’agit pas d’une exagération. Il ne s’agit pas d’une conjecture. C’est une constatation de fait fondée sur les mots des propres agents du gouvernement (qui ne savaient évidemment pas que leurs paroles seraient un jour rendues publiques).

    Grâce à Wikileaks, nous avons eu un aperçu de la vérité derrière la Grande Muraille de mensonges du gouvernement. Et cette vérité, il s’avère, est bien plus laide que ce que la plupart des gens auraient pu imaginer. (Ce n’est pas une surprise pour moi, car j’ai vu des choses que la plupart des gens ordinaires ont jamais vu. Mais pour un Joe Blow accomplissant son travail et regardant les nouvelles du soir, la vérité crue sur le monde est un peu trop difficile à avaler…)

    Personnellement, j’ai hâte de voir quels autres sombres secrets sont enterrés dans ces câbles Wikileaks. Et ceci m’amène à souhaiter que nous obtenions une Wikileaks pour la FDA, également. Pouvez-vous imaginer tous les sales petits secrets qui sortiraient des bureaux de la FDA si l’on pouvait lire leurs e-mails? Il nous faut un délateur de la FDA.

    L’autre pensée qui me vient à l’esprit est combien je n’aimerais pas être Julian Assange en ce moment. Sa tête est maintenant l’aimant à balles le plus puissant du monde… en particulier quand les fusils du gouvernement sont dans les environs. Si le gouvernement américain peuvent conspirer pour créer une « liste de nations cibles résistant aux OGM susceptible de représailles », pouvez-vous imaginer ce qu’ils vont faire si jamais ils mettent la main sur Assange?

    Lire le câble fuité ici: http://wikileaks.ch/cable/2007/12/07PARIS4723.html

    (Note: Ce lien pourrait ne pas être actif pendant très longtemps, les gouvernements du monde essayant évidemment de fermer tous les sites Web qui postent cette information. La vérité, semble t-il, est tout simplement trop dangereuse pour qu’on lui permettre d’être rendue publique…)




    Comment faire pour renverser la vapeur:

    Ne vous laissez pas abattre par ceci. Vous pouvez prendre des mesures pour aider à renverser la vapeur!

    Action N°1) Ne pas acheter des aliments OGM! Recherchez le label non-OGM « Project Verified » sur les aliments.

    Action N°2) demandez instamment aux législateurs de s’opposer aux OGM ou d’exiger un étiquetage OGM honnête des aliments.

    Action N°3) Aidez l’Institute for Responsible Technology et d’autres organismes à but non-lucratif travaillant pour s’opposer aux OGM.

    Action N°4) Restez informé! Lire NaturalNews et notre page Facebook OGM Dangers pour rester informé sur cette question. Le IRT (ci-dessus) vous tiendra informé de manière encore plus approfondie sur les OGM.

    Action N°5) Partagez ce que vous savez! Partagez des vidéos, des bandes dessinées, des articles et sites Web avec vos amis et les membres de la famille qui se soucient aussi de protéger leur santé contre les OGM.

    Action N°6) Ne pas faire confiance au gouvernement! Ils poussent un complot OGM. Ils ne veulent pas que vous ayez d’aliments naturels, et la FDA est maintenant envoyée en vertu du nouveau projet de loi de salubrité des aliments pour détruire les petits agriculteurs qui ont tendance à utiliser des cultures sans OGM. Luttez contre les empiètements du gouvernement sur notre droit naturel à cultiver de la nourriture honnête. Soutenez la liberté alimentaire!



     
     

    Source Naturalnews

     

     


    votre commentaire

  • Le monde esclave de huit familles !

     

     
     



    Oui vous avez bien lu le titre et non ce n’est pas une affabulation c’est une réalité. Une réalité savamment et patiemment décortiquée par un vrai travail journaliste d’investigation dont le travail est rendu >>>ICI<<<


    Cet article complet, détaillé et argumenté nous apprend, nous confirme pour tous ceux qui sont dans la mouvance contre l’ordre mondial fasciste, que seulement quelques personnes dominent le monde. Mais comment est-ce possible? Tout simplement en contrôlant la puissance financière qui permet de racheter les industries de pointe et innovantes, les industries clés et d’avenir, et donc de les garder sous contrôle. Existe-t-il de meilleur gardien du temple que le principal actionnaire? Qui va oser aller contre son intérêt et prendre le risque de perdre son financement? Personne dans ce monde capitaliste soumis à la puissance financière.
    Partant de ce constat on comprend mieux qu’il n’y a pas besoin d’être des millions pour contrôler le monde, il suffit d’être tout en haut de la pyramide. Celui qui de par son argent va imposer à ceux qui sont en dessous de travailler pour lui.

     





    Et ceux qui sont en dessous ce sont d’abord les gouvernements. Comment feraient-ils sans argent sachant de plus que dorénavant toute politique doit être financée sur le marché privé bancaire? Un marché privé bancaire contrôlé par ces huit familles. On les a peu à peu dépossédés de leur droit régalien pour les remettre entre les mains de quelques familles. Cela ne nous étonne même plus de savoir que 1% de la population mondiale en détienne quasi 40%! C’est pourtant énorme! La totalité de la richesse mondiale est d’environ 200.000 Milliards de dollars. 40% cela représente 80.000 Milliards!!! La France produit chaque année 2.000 Milliards de richesse!!!!!!! Imaginez la puissance de feu détenu par ce petit 1%, qui en fait sont encore bien moins nombreux que cela puisqu’il ne représente que huit famillies! Huit…
    Huit familles alliées aux familles royales d’Europe dont est issue toute l’aristocratie qui domine les pays. Une aristocratie qui ne se mélange pas avec la plèbe, qui se marie entre eux, et lorsqu’ils acceptent une roturière comme Kate Middleton c’est parce qu’elle fait partie d’une branche descendante des huit familles.
    Qui sont les >huit familles régnantes sur le monde< ? Les voici:

    Ce sont les familles Goldman Sachs, Rockefeller, Lehmans et Kuh Loebs de New York, les Rothschild de Paris et de Londres, les Warburg de Hambourg, les Lazards de Paris et les Israël Moses Seifs de Rome.


    Vous avez devant vos yeux les huit familles qui vous demandent chaque jour de travailler plus pour les enrichir encore plus. C’est leur philosophie, celle qu’ils appliquent au monde dont ils détiennent les cordons de la bourse et le nerf de la guerre. Rendez-vous bien compte de leur incommensurable puissance. Les USA, et donc par ricochet la Chine, la Russie et le monde entier sont entre leurs mains. Il leur suffit d’agiter le spectre d’un effondrement financier global pour que nos gouvernements viennent ramper devant eux pour accepter de les renflouer à coup de milliards. C’est simple à comprendre non?
    Je vous demande donc de bien lire l’article cité au début de ce billet car ils vous démontrera les mécanisme financiers qui expliquent cette domination mondiale. De bien comprendre aussi qu’il en va de notre survie de nous lever contre leur domination sinon on y passera tous tellement nos élites sont veules, cupides, lâches et soumises à leur pouvoir. D’ailleurs elles ont été formées dans les écoles financées par ces huit familles, ils vont étudier dans les fondations des huit familles, ils se réunissent dans des think tanks contrôlés par ces huit familles…Vous commencez à voir plus clair dans le monde maintenant? Vous comprenez pourquoi on ne peut plus accepter de subir cette soumission implacable et que cela dépend de nous, pas de notre oligarchie.

    http://www.neotrouve.com/?p=1325

     

     


    votre commentaire
  • VOYAGEUR DU TEMPS EN PLEINE ACTION

    La presse britannique semble être impliquée dans la Résistance – et pousser à la Révélation. J'imagine que des éléments forts de la presse britannique coopèrent ouvertement avec l'alliance des BRICS (1) et à leurs objectifs.

     (1) -(BRICS (anciennement le BRIC) est un acronyme anglais qui désigne le groupe de pays formé par le Brésil, la Russie, l'Inde, la Chine et l'Afrique du Sud.)-

    J'ai été étonné de voir un possible cas de voyage temporel – suggérant qu’une personne de notre propre temps a voyagé dans la Chine antique et laissé accidentellement son antique montre suisse digitale derrière elle.

    Il n'y a évidemment aucun moyen de savoir ce qui s’est passé, ou même si c’est vrai. L'article a été à l'origine publié en 2008 mais a soudainement commencé à faire à nouveau des vagues en mars 2011.

    Il est possible que ça a été laissé par une femme ayant voyagé dans le passé – pour éventuellement  empêcher la Chine de devenir l'adversaire formidable qu’elle est maintenant. C’est peut être pour cela que l'objet a été trouvé dans une tombe de la famille royale.

    Il est possible qu'un assassinat ait été commis et que la montre soit tombée à ce moment. Peut-être a-t-on espéré que la lignée royale chinoise pouvait être renversée par cet acte – et que de futurs événements pourraient être modifiés.

    Évidemment, si c'était le plan cela n'a pas fonctionné.

     

    Une montre suisse vieille d’un siècle découverte dans une tombe scellée depuis 400 ans.
    http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-1096959/Mystery-century-old-Swiss-watch-discovered-ancient-tomb-sealed-400-years.html

    Des archéologues ont été stupéfaits d’avoir trouvé une montre suisse de 100 ans dans une tombe antique qui a été scellée il y a plus de 400 ans.

    Ils croyaient être les premiers à visiter la tombe de la dynastie Ming à Shangsi, en Chine du sud, depuis l'enterrement de son occupant.

    Mais ils ont découvert à l’intérieur une montre miniature en forme d’anneau marquée « Suisse » que l’on pense dater de seulement un siècle.

    La mystérieuse montre était incrustée de boue et de cailloux et s'était arrêtée à 10h06 du matin.

    Il n’y avait pas de montres au temps de la dynastie Ming et la Suisse n’existait même pas en tant que pays, a précisé un expert.

    Les archéologues filmaient un documentaire avec deux journalistes quand ils ont fait l’incompréhensible découverte.

    « Quand nous avons essayé de retirer la terre entourant le cercueil, un morceau de roche est tombé brutalement et a frappé la terre avec un bruit métallique » a dit Jiang Yanyu, ancien conservateur du musée de Guangxi.

    « Nous avons pris l'objet et découvert que c’était un anneau.

    « Après avoir enlevé la terre qui le couvrait et l'avoir examiné plus attentivement, nous avons été choqués de voir que c'était une montre » a-t-il ajouté.

    La Dynastie Ming – ou Empire du Grand Ming – était la dynastie qui a dirigé la Chine de 1368 à 1644.

    Presse galactique

     



     


    votre commentaire
  •  

    Le 12ième mensonge de Zachari Sitchin : Le Mythe Annunaki

     

    l_37efeb01f0ac4573895fb8d7be755c9b

     

     

    Les annunaki, tirent toutes leurs sources des livres de Zecharia Sitchin. M. Sitchin semble lui-même s'être librement inspiré des idées d'Immanuel Velikovsky, ainsi que des conjectures de certains astronomes qui croyaient qu'une autre planète se trouvait dans le système solaire. Je ne suis pas astronome, je ne commenterai donc pas ces conjectures d'astronomes, mais plutôt ce qui suit : Ce M. Sitchin est l'auteur d'un livre intitulé La douxième planète, un livre que j'ai lu et qui est truffé d'informations fausses sur la signification de certains mots en hébreu dans la Bible. Ça, je l'ai vérifié par moi-même puisque l'hébreu est une langue que je connais bien, que je lis, que j'ai étudiée pendant plusieurs années et que j’ai approfondie pendant une année de façon intensive lors d'un séjour d'étude à l'Université Lyon 3 Jean-Moulin (en 2004-2005). Ce que M. Sitchin dit de certains mots hébreux, notamment «Nephilim», «Giborim», «Elohim» et «Shem» et quelques autres est faux. Ses élucubrations lui permettent ainsi de parler d'un vaisseau spatial dans l'épisode de la tour de Babel et des Nephilim qui descendent du ciel (qu'il confond avec les Fils d'Élohim - un autre contresens) dans le chapitre six du livre de la Genèse.

    À propos d’«Elohim» (pour me limiter à ce seul mot, afin de ne pas faire de longueurs), il faut le dire une bonne fois pour toute que ce mot, même s’il a une forme plurielle, est accordé au singulier. Sa syntaxe montre qu’il est un singulier dans le livre de la Genèse. En Genèse 1, 1, il ne faut pas dire «Les Elohim créèrent», mais «Elohim créa» (le verbe est au singulier.) Des formes plurielles accordées au singulier, il y en a plusieurs dans les langues sémitiques – et même en grec. Le nom de la ville d’Athènes est un pluriel dans sa forme, mais son accord se fait au singulier. C’est quelque chose de très commun, mais je conçois bien qu’un étudiant de première année ne comprenne pas ce phénomène linguistique (mais il devrait alors s’abstenir d’écrire de$ livre$...) Il n'y a donc pas que M. Sitchin qui parle à travers son chapeau (et la masse des ufologues, dont certains sont probablement honnêtes, bien que mal informés), il y a aussi Raël qui n'a qu'à bien se tenir, et ses disciples devraient au moins se donner la peine de s'informer un peu avant d'investir leur argent et leurs émotions dans les fantasmes de cet hurluberlu. Qu'il se lise donc dans 10 000 livres à prétention ésotérique et sur des centaines de sites web qu'il y aurait des élohim dans le premier chapitre de la Genèse et que ce serait eux qui auraient créé le monde et Adam (dans un laboratoire, je suppose...), et que le Vatican et les universitaires conspireraient pour le cacher au public, ne change rien au fait que je viens d'expliquer. Si c'est vrai qu'il y a une conspiration autour de l'interprétation de la Bible, je n'ai jamais été dérangé par les prétendus conspirateurs, moi qui travaille dans ces milieux. En tout cas, personne encore n'est venu me dire de ne pas parler des élohim :-D

    "Pour dire vrai, je crois plutôt que ceux qui sont les véritables acteurs d'une campagne massive de désinformation sont justement ces conférenciers et auteurs de livres et de sites web qui prétendent dénoncer les conspirations autour de la Bible, des manuscrits de la Mer Morte, des évangiles apocryphes et des textes gnostiques. Moi qui ait un plein accès à ces textes, je vous assure que 99.9% de ce que j'en lis sur internet est faux !"Par Serge Cazelais

    On me dira - et on me l'a dit - qu'il y a des milliers de sites web et de chercheurs qui arrivent aux mêmes conclusions que M. Sitchin et qu'ainsi, ce n'est plus l'affaire d'un seul homme. Or, faites-les, justement, vos recherches et vous verrez que 100% de ceux qui parlent de la planète X du nom de Nibiru et ses habitants les annunaki tirent leurs informations ou bien directement des livres de M. Sitchin, ou bien indirectement par autres livres ou sites web interposés.
    06514740_8ce5_4bb0_aa03_9f15bef97a7f
    Qu'on cesse donc d'avoir peur de la venue de la planète Nibiru.

    On me dira encore que 2012 est confirmé à la fois par les maya et par les sumériens. Or, dans le cas des sumériens, c'est faux ! Ces derniers ne parlent de 2012 que dans l'imagination romanesque des conspirationistes.

    On me dira enfin que la NASA connaît l'existence de la Planète X (identifiée à Nibiru par les disciples de M. Sitchin). Or, avec la quantité d'astronomes amateurs qui scrutent le ciel, pensez-vous vraiment que l'existence d'une telle planète pourrait rester cachée ? Mensonges Cunéiformes
    Ainsi, les documents les plus anciens sous forme de livres, les Codex de Nag Hammadi découverts en Egypte en décembre 1945, contiennent un récit de l'intrusion archontique avec des indices descriptifs de la forme physique des envahisseurs. Mais qu'en est-il des écrits connus les plus anciens? Selon les archéologues, l'écriture cunéiforme fut inventée en Mésopotamie vers 3200 avant l'ère commune, bien avant que les livres n'apparussent. Les écrits cunéiformes, sur des tablettes d'argile, présentent un répertoire extensif de récits sur la préhistoire humaine. Les textes cunéiformes tels que “Atrahasis”, “Enuma Elish” et “Enki et l'Ordre du Monde”, décrivent une race non-humaine appelée les Annunaki, “ceux qui du ciel vinrent sur terre”, ainsi que Zecharia Sitchin traduit ce terme. Sitchin est réputé pour ses ouvrages très fouillés sur les Annunaki qu'il identifie avec les Nephilim de la Bible, les “Veilleurs” du livre d'Enoch. Ce sont des entités extra-terrestres qui “visitèrent les filles des hommes” ainsi que le narre la Genèse. En bref, ils s'hybridèrent avec la race humaine.
    nephilim_main_pic
    Supposées décrire des faits, les tablettes cunéiformes présentent un récit de l'intervention ET sur l'humanité par une race maîtresse venant d'un autre monde ou d'une autre dimension. C'est le scénario Annunaki, ainsi que je le nomme. Sitchin, et de nombreux autres, considèrent ce scénario comme un récit d'événements réels de la préhistoire. Les tablettes décrivent deux leaders Annunaki, Enki et sa demie-soeur Ninhursag, qui produisent une race hybride esclave en combinant leurs gènes divins avec les gènes inférieurs des Lu-Lu, les peuples Indigènes simiesques de la planète. Ainsi, un "programme d'hybridation" ET est au coeur de la narration Annunaki. C'est également un élément-clé du "programme reptilien". En fait, on peut le considérer comme le mythe de fondation de ce programme. Un mythe de fondation est une histoire qui légitime un complexe social ou culturel. Il est important de souligner que le scénario Annunaki est le mythe fondateur de la théocratie, la gouvernance par les dieux ou les descendants des dieux. Les anciens théocrates revendiquaient une descendance de la race ET reptilienne.

    C'est un fait indiscutable que cette histoire est contenue dans les écrits les plus anciens qui aient survécu mais l'histoire elle-même, est-elle réelle? Si l'intervention Annunaki n'était pas un fait, mais une fiction présentée comme un fait, qu'en saurions-nous? Comment pourrions-nous faire la différence? Quelles facultés critiques seraient requises pour un tel exercice de discernement?

    N'est-il pas étonnant que les plus anciens récits connus, de même que les ouvrages les plus antiques, racontent la même histoire? Les tablettes cunéiformes, ainsi que les Codex de Nag Hammadi, décrivent un scénario d'intervention ET. A ma connaissance, aucune attention n'a été accordée à cette coïncidence remarquable.
    EA_ET_NINHURSAG_CREENT_LA_RACE_HUMAINE
    Mais attention. Il existe une différence énorme dans la manière dont ces deux sources déclinent le mythe de fondation du programme reptilien. Les archives cunéiformes présentent l'intervention ET comme si c'était un fait indubitable, un événement qui se déroula réellement dans la préhistoire. En contraste, les récits Gnostiques, dans les Codex de Nag Hammadi, resituent l'histoire des Annunaki (qu'ils appellent les Archontes) dans la perspective cosmologique du mythe de la déesse déchue et ils l'analysent ensuite et la déconstruisent selon des termes très rigoureux. Les initiés très sophistiqués des Mystères avaient intensément focalisé leur attention sur les Archontes et avaient développé une vision de leurs origines et de leurs motivations ainsi qu'une approche critique de l'intervention. En bref, ils déconstruisirent la narration Sumérienne et dévoilèrent qu'une partie en était une fabrication, un mensonge.

    Les tablettes cunéiformes ne présentent, en elles-mêmes, qu'une histoire, sans commentaires critiques. L'origine de l'histoire n'est pas connue, ni son auteur. Au contraire, nous savons que les Codex de Nag Hammadi émanent des groupes Gnostiques des Mystères Pré-Chrétiens. Et bien que leurs auteurs restent presque tous anonymes, nous savons qu'ils furent impliqués dans cette tradition d'éducation spirituelle que furent les écoles des Mystères. Les initiés, en charge de ces organisations, eurent à coeur d'acquérir une vision panoramique de l'évolution humaine et ils accordèrent une attention particulière aux interférences émanant de vecteurs non-humains; cependant, ils ne mentionnèrent jamais que l'espèce humaine avait été génétiquement créée par des forces extra-terrestres. Divers passages des Codex de Nag Hammadi, il est vrai, décrivent le "programme d'hybridation ET" mais c'est toujours en termes de tentative échouée.

    “Les Archontes vinrent à la rencontre d'Adam. Lorsqu’ils virent Eve qui lui parlait, ils se dirent: ‘Quelle sorte de créature est cette femme lumineuse?... Allons-y, maintenant, saisissons-là et jetons notre semence en elle afin qu’elle en soit souillée et qu’elle ne puisse plus puiser à sa lumière intérieure. Alors, ceux qu’elle enfantera seront en notre pouvoir... Mais Eve, qui était un être libre, se moqua de leur décision. Elle projeta un brouillard dans leurs yeux (et s’échappa)”. Sur l’Origine du Monde. CNH II, 116.10.

    C'est l'un des quelques passages fascinants qui mettent en jeu Eve, la femme originelle, se jouant des Archontes. Un autre texte décrit comment Eve ne laisse que son image spectrale, que les Archontes profanent, sans, cependant, réussir à avoir prise sur son corps, à savoir la configuration génétique. Si les Gnostiques savaient de quoi ils parlaient, et s'ils ne fabulaient pas, il est clair que la race des Archontes/Annunaki tenta de s'hybrider avec l'humanité et qu'elle échoua.

    S'il en est ainsi, le récit cunéiforme est un mensonge, une fiction intentionnelle dans le but de tromper. C'est un cas avéré de désinformation mythologique.
    de plus Eve existaient avant cette supposé hybridation par les archontes alors qui aurait crée EVE .Ils se contredisent .pourquoi est dans quel but ?
    De plus les sumériens étaient des polythéiste comme les égyptiens  et les grecs et les dieux et demi dieux y étaient nombreux a ces epoques ou l'on sacrifiés les humains a des dieux serpents qui n'étaient  que le mal sous sa  forme originelle  alors prétendre que tous ces faits sont plus vrais que les récits de moise ou de jesus qui parle d'un Dieu unique créateur de l'univers  n'est qu'une simple conjecture sans aucun fondement  ..
    Pourquoi  on fait tant de propagande sur ces légendes païennes, et bien que les lignées qui DIRIGE CE MONDE Descendent DE SUMER ET OUI LE CON SUMER ISME LA VALLEE DE L'iNDUS  nous a donné l'industrialisation ne voyait vous pas tous les dragons et serpents sur les armoiries des rois  et blasons royaux reptiliens ils sont des descendant direct de ces cultures babylonienne ,alors effectivement ils ont appris des Génies la magie les sciences l'ecriture et les mathématiques ,ce qui explique leur énorme développement ,"et leur connaissance astronomique les génies connaissent l'univers "et ces enseignements ont été  gardé codés dans la kabbale et les grimoires de magie .croire aux an nunakis c'est croire le mensonge du reptile votre ennemi déclaré depuis les origines ,le seul but c'est de vous detourner et de vous faire douter  en vous noyant dans des mythes en mélangeant des vraies faits historique s avec des arrangements ,cela ne vous dérangent  pas que les traductions des tablettes sumériennes ont été faite par un des  seul spécialiste qui de surcroît est illuminati et c'est de lui que vous tenez l'histoire des annunakis  sitchin l'histoire est falsifiée la science corrompue et c'est encore a leur sornette que vous vous  accrochez ...ouvrez les yeux ce sont des mensonges les ovnis sont reels mais pas extraterrestres technologie de pointe la science est cachée  pour vous controller et preparer un scenarios pour la fin des temps plus vraie que nature souvenez vous Nibiru n'a jamais été décrit pas les Sumériens! Cette planète est sortie tout droit de l'imaginaire de l'écrivain Zacharias Sitchin pour sa thèse apocalyptique.. Il a interprété à sa guise le mythe Babylonien de la Création, l'Enûma Elish, en prenant le nom des Dieux et en les faisant passer pour des planètes. Dans aucun texte sumérien, n'est cité la planète Nibiru! De plus Marduk n'est pas une planète dans l'univers sumérien mais le titre d'un Dieu qui devait mettre en application le Marduku, cad un ensemble de lois qui régissait le quotidien des divinités Anunna et des bêtes humaines.ce sont juste des religions polytheistes  astrologiques leurs Dieux etaient des planetes d'ou venaient les génies .
    porte_des_etoiles_stargate1048984
    Quand à la dite planète évoquée par les anciens égyptiens, c'est Neb-Heru, soit Vénus..
    Z Sitchin est un membre du nouvel ordre mondial utilisé pour répandre délibérément la désinformation.
    Je veux juste vous expliquer comment tout ceci arrive..A la fin des années 90, dans les médias alternatifs, certains messages ont commencé à se répandre. Spécialement concernant ces êtres Annunaki ou appelés aussi Nefilim. Que sont ils vraiment? Ils ne veulent pas que vous sachiez ce qu'ils sont, ils veulent que vous sachiez l'idée qu'ils veulent répandre. Si vous saviez ce que sont vraiment ces créatures, vous ne resteriez pas là, vous partiriez de l'autre côté.

    C'est intéressant de voir comment les jésuites répandent la désinformation. Un jésuite contacte un journaliste italien spécialisé dans l'ufologie et répand un certain nombre de désinformations incluant que le SIV était toujours le plus grand centre de recherche du Vatican. Si vous étudiez qui a fondé le SIV, c'est un jésuite..c'est rempli de jésuites. Qui est en charge du programme spatial pour le Vatican? Un jésuite! La désinformation circule et vous vous retrouvez avec une photo de la planète X prise par un jésuite. Des conneries.
    Vous voulez en savoir plus sur ces entités...Sitchin a rencontré Corado Balducci. Balducci n'est pas seulement un simple ufologue. C'est le plus grand exorciste du Vatican, un démonologiste. Et là vous pouvez vous dire qu'il y a un lien entre la mythologie indienne et la démonologie occidentale. Cette désinformation remonte à l'époque où Aleister Crowley parlait de son entrée en contact avec des entités. Il disait qu'on les appelait des dieux, qu'eux les appelaient des anges puis qu'on les appelleraient autrement dans 50 ans. Il a montré une image de ces êtres qui sont la représentation parfaite d'un alien. Ce sont des Jiins. Les génies selon le monde arabe.
    : Parlons nous d'esprits? de démons? d'êtres qui ne sont pas connectés au monde matériel?
    : Il y a une confusion..laissez moi vous dire ce que sont exactement ces ufo. Les Objets volants non identifiés font soit partie d'un plan militaire qui ne peut pas être dévoilé ou ce sont des opération concernant l'invocation de Jiins venant d'autres dimensions; une porte inter dimensionnelle est donc créée. Ces portes sont créées à certains endroits. USA). Les natifs américains se battent contre les jésuites qui veulent construire un observatoire. Cette montagne représente une terre sacrée pour les indiens et une entité vit en haut de cette montagne. Ainsi, les jésuites, en même temps qu'ils accusent les indiens d'hérésie, s'approprient les terres propices à l'évocation de jiins.En effet cela nous ramènes aux entités de la goetie qui peuplent la terre et sont aux nombres de 64 et qui sont a des endroits precis sur la terre ils seraient interessant de voir ce qu'ils ont batis sur ces point de vortex. conspiracy_20theorists
    J'espère que le plus grand nombre d'entre vous sortiront de cette falsification ,parce que l'erreur ne devient pas vérité parce que le plus grand nombre y croient  vous croyez que tous les sites qui parlent des annunakis avaient entendu avant un seul site critiquer cette histoire ,vous savez pourquoi ,tout simplement toutes les infos qui circulent sont imposées par des leadeurs d'opinions à leur solde sitchin icke pour les plus connu facile de les reconnaitre dès qu'ils crachent sur les religions vous les reconnaitrez .......je fais abstractions des blogs qui ne font que repeter ce qu'ils ont lu ailleurs .....à un moment donner faut  reprendre son libre arbitre est siffler la fin de leur mensonge. la vérité ne se trouve pas sur internet elle est dans le coeur de celui qui croit  et qui accomplit de bonnes oeuvres sur terre la vie est juste un test ne l'oubliez pas ne perdez pas votre temps a avoir peur vivez et devenez des humains complets avec des actions qui pèseront dans l'eternité.

    Source : http://rustyjames.canalblog.com/archives/2011/04/29/21013673.html

     

     


    votre commentaire
  •  

    Nouvel Ordre Mondial : Projet Aurore Rouge

     




      Un article de Serge Monast


    => Titre du document des 6.6.6.: L’AURORE ROUGE.
    But du Projet Mondialiste: ETABLISSEMENT DE L’OCCULTE MONDIAL

    => Moyens de Financement du Projet: Contrôle du F.M.I., du G.A.T.T., de la Commission de Bruxelles, de l’OTAN, de l’O.N.U. et d’autres Organismes Internationaux.


    » Les dernières dix-huit années furent très profitables pour l’avancement de nos projets mondiaux. Je peux vous dire, Frères, que nous touchons maintenant presque au but.

    La chute des Etats-Nations n’est plus qu’une question de temps, assez court, dois-je vous avouer en toute confiance.
    Grâce à nos Agents d’infiltration et à nos moyens financiers colossaux, des progrès sans précédents ont maintenant été accomplis dans tous les domaines de la Science et de la Technologie dont nous contrôlons financièrement les plus grandes corporations.
    Depuis les réunions secrètes avec M. de Rotchild dans les années 56, et qui avaient pour but de mettre au point le développement, et l’implantation mondiale des « Ordinateurs »,

    il nous est maintenant possible d’entrevoir la mise en place d’un genre « d’Autoroute Internationale » où toutes ces machines seraient reliées entre elles.
    Car, comme vous le savez déjà, le contrôle direct et individuel des populations de la planète, serait à tout le moins totalement impossible sans l’usage des Ordinateurs, et leur rattachement électronique les uns par rapport aux autres en un vaste « Réseau Mondial ».

    Ces machines d’ailleurs ont l’avantage de pouvoir remplacer des millions d’individus. De plus, elles ne possèdent ni conscience, ni morale aucune; ce qui est indispensable pour la réussite d’un projet comme le nôtre....

     

    La suite sur mon forum Voyage Intemporel à cette adresse :

    http://voyage-intemporel.forumgratuit.fr/t55-nouvel-ordre-mondial-projet-aurore-rouge#94

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    La population mondiale, bientôt sous contrôle total… part 1



     




    La Suède possède aujourd’hui la plus puissante et redoutable arme au monde !

    Tout le monde l'a mais personne n'est capable de dire à quoi ça sert:

    Dans chaque maison est implantée une « Energybox » .
    Un compteur électrique numérique vient d'être installé dans toutes les maisons suédoises et finlandaises sous prétexte de rendre le calcul de la consommation électrique plus facile en le connectant directement à internet. Du moins c'est de cette manière que ce « meter box » est proposé aux Européens bien naïfs de ne pas chercher à questionner tout ça.

    La Suède, la Finlande et d'autres pays nordiques ont toujours été les lieux privilégiés des expérimentations du NWO avant son application effective à plus grande échelle.
    On vit avec sans s'en soucier, sans comprendre pourquoi c'est là.

    L'Energybox est un transmetteur dont les fréquences GSM et 3G internet sont combinées, ce qui le rend bien plus puissant que pour une simple transmission de comptage électrique. Cette Ebox propage des radiations 3G qui sont plus que néfastes et à l'origine utilisées uniquement à des fins militaires
    .......

     

    La suite ICI : http://voyage-intemporel.forumgratuit.fr/t15-la-population-mondiale-bientot-sous-controle-total-part-1

     


    votre commentaire
  •  

     

    Opération Blue Beam
     
      
     
     
     
     
    Le faux « retour du Christ » en holographique

    Auteur: Serge Monast

    Un jour prochain nous serons incités à croire que Dieu est descendu sur la terre pour sauver le monde. Et la plupart d’entre nous y croirons car on nous y prépare par toutes sortes de manipulations. Lorsqu’au cours d’une répétition de grande envergure, un milliard de soumis (muslim) se lèvent comme un seul homme pour une simple caricature de leur prophète, on peut imaginer ce qui arrivera lorsque chrétiens, bouddhistes, hindous, juifs et musulmans verront des anges dans le ciel pendant qu’une version de synthèse du Messie/Christ/Maitreya/Kalki/Maadi leur parlera à la télévision. Pour ceux qui n’en ont pas entendu parler, nous présentons le projet Rayon Bleu.
    Il existe trois sources qui confirment ce programme sous un angle différent :

    1 – Le programme politique pour réaliser la mise en scène d’un « retour du Christ » médiatique. Ce plan est développé dans les ouvrages d’Alice Bailey s’exprimant sous l’instigation de l’initié appelé le « Tibétain ». Il y exprime dans les détails son programme pour établir un gouvernement mondial avec une hiérarchie « d’initiés » à sa tête, dont le chef qu’on présentera comme le Christ avec le surnom de Maitreya - d’après le nom du Bodhisattva-rédempteur qui devrait se manifester dans 2 ou 3 millénaires (?).

    L’aspect messianique de ce plan fascine les sphères New Age qui espèrent un âge d’or. Le Tibétain envisage d’établir le royaume des cieux sur la Terre par la promesse d’un « communisme spirituel ». Cette imitation du christianisme séduit ceux qui ignorent qu’il ne peut pas y avoir de retour du Christ sur le plan physique, car cette opération a déjà à eu lieu. Le faux Retour est donc bien l’avènement de l’antéchrist prophétisé dans le Livre de l’Apocalypse.

    2 – La thèse ésotérique. Dans un ouvrage intitulé « Démasqué », Jan van Riyckenborg, dévoile les détails occultes du plan pour établir une religion mondiale, montrant comment le bluff du « retour du Christ » (ou Maitreya) est une question de survie pour les hiérarchies spirituelles terrestres. Cette étude (la seule du genre) va au fond de la conspiration et identifie les auteurs jusqu’au sphères des éons cosmiques – les hiérarchies lucifériennes qui enserrent le système solaire.

    3 – La thèse de l’imitation du retour du Christ sur le plan physique. Serge Monast décrit la manipulation sous l’angle d’un complot militaro-technologique – qu’il a nommé Blue Beam d’après le nom d’un projet secret de la NASA. Cette vision est toutefois réductrice puisque l’auteur, de confession évangélique, ne dispose pas des clés ésotériques des écritures. Sa structure mentale religieuse l’empêche d’aller au fond des secrets occultes. Toutefois, la thèse de Monast est de nature à être comprise facilement tandis que celle de Riyckenborg n’est abordable que par des chercheurs spirituels capables d’entrevoir les paramètres occultes derrière le réel.

    Si l’on a accès qu’à l’une de ces trois sources, on ne comprend l’affaire que partiellement – étant entendu que l’analyse ésotérique de Riyckenborg fournit la clé ultime de l’opération « antéchrist » en identifiant les mobiles des puissances occultes à qui profitent le crime – c’est-à-dire la hiérarchie qui dirige le monde.

    On pourra se référer également à l’ouvrage « De Jundi Shapur à Silicon Valley » écrit par Francis Paul Emberson qui exprime le point de vue anthroposophique (non officiel) sur la civilisation à venir, d’après les révélations fournies par Rudolf Steiner. Cette étude scientifique sur les forces occultes qui gèrent la technologie moderne permet d’anticiper l’après Blue Beam. Ces divers points de vue permettent d’acquérir une vue d’ensemble très précise.

    Sans une religion mondiale, le succès du nouvel ordre mondial est impossible. 

    Cette phrase doit être comprise sous l’angle politique mais également occulte. Or, rares sont ceux qui ont une capacité de synthèse permettant de comprendre la politique occulte, c’est à dire les inter-échanges entre le monde matériel et son arrière-plan invisible.

    La limite du scénario Blue Beam réside dans la difficulté pour un esprit conditionné par la religion de pénétrer les causes ésotériques des événements. Les êtres dotés d’un conditionnement religieux ne comprennent généralement pas ce qui relève de l’ésotérisme. Cela est également difficile pour un esprit rationaliste. Croyants et incroyants sont des proies faciles pour les manipulateurs. C’est pourquoi, le plan Antéchrist à toutes les chances d’aboutir. Il y a peu d’êtres capables de percer la manipulation et de réagir positivement dès à présent.

    Ceux qui ne seront pas préparés à cet événement planétaire titanesque seront engloutis par la vague d’enthousiasme qui déferlera comme un tsunami de ferveur sur tous, athées et croyants confondus. La Bible dit : « même les élus seront tentés ». En effet, les êtres ont été conditionnés pendant des siècles à attendre un sauveur.


    Le Texte: "Projet Blue Beam", par Serge Monast

    L’infâme projet Blue Beam de la NASA est composé de quatre étapes différentes afin de mettre en place la religion New Age ainsi que l’Antéchrist à sa tête. Nous devons nous rappeler que la religion New Age est la fondation même du nouveau gouvernement mondial, sans celle-ci, la dictature du nouvel ordre mondial est complètement impossible. Je répète : sans une croyance universelle dans la religion New Age, le succès du nouvel ordre mondial sera impossible ! C’est pour cela que le projet Blue Beam est si important pour eux, mais a été si bien caché jusqu’à présent.

    La première étape concerne le renversement de toutes les connaissances archéologiques. Elle traite de la mise en place de tremblements de terre provoqués artificiellement à certains points précis de la planète, où des découvertes censées démontrer à tous les peuples l’erreur des doctrines religieuses fondamentales sont faites.

    La falsification de cette information servira à faire croire à toutes les nations que leurs doctrines religieuses ont été incomprises pendant des siècles et mal interprétées. Une préparation psychologique a déjà été réalisée avec le film  « 2001, Odyssée de l’espace » ; les séries « Star Trek », et « La guerre des étoiles » qui parlent d’invasions venant de l’espace et du rassemblement des nations pour repousser les envahisseurs.

    La seconde étape implique un « space show » (spectacle spatial) gigantesque avec des sons et des hologrammes optiques en trois dimensions, des projections laser d’images holographiques multiples dans différents endroits du monde, chacun recevant une image différente en accord avec la foi religieuse nationale dominante. Cette « voix de Dieu » parlera dans toutes les langues. Pour comprendre ceci, nous devons considérer diverses recherches secrètes effectuées ces 25 dernières années.

    Les Soviétiques ont perfectionné un ordinateur sophistiqué et l’ont programmé avec les données sur l’anatomie du corps humain et les propriétés électriques, chimiques et biologiques du cerveau.

    Ces ordinateurs furent également alimentés avec les langages de tous les peuples et leurs significations. Les dialectes de toutes les cultures ont été introduits dans ces ordinateurs depuis des transmissions satellites. Les Soviétiques ont alimenté les ordinateurs avec des programmes comme celui de la venue d’un nouveau messie. Il semble également qu’ils aient eu recours à des méthodes criminelles envers la société humaine en attribuant des longueurs d’ondes électroniques pour chaque personne, société et culture, afin d’induire des pensées suicidaires si la personne ne se conformait pas aux commandements du nouvel ordre mondial.

    Il y a deux aspects différents concernant la deuxième étape. Le premier est le « space show ». Les images holographiques seront utilisées dans une simulation du spectacle final pendant lequel il sera montré à toutes les nations des scènes qui sont l’accomplissement de ce qu’elles désirent en matière de prophéties. Celles-ci seront projetées à partir de satellites sur la couche de sodium dans l’atmosphère. Nous en voyons des essais de temps en temps, mais ils sont appelés OVNI ou « soucoupes volantes ». Le résultat de ces événements sera de montrer au monde le nouveau Christ Maitreya, pour la mise en place de la nouvelle religion mondiale. Une imitation sera imposée à un monde crédule pour le leurrer. « Même les plus informés seront trompés ». Le projet a perfectionné un dispositif qui permet de soulever l’enthousiasme d’une masse énorme de personnes, comme dans une extase.

    Le projet Blue Beam prétendra être l’accomplissement des prophéties, et il culminera en une imitation de l’événement qui se produisit il y a 2000 ans. En principe, on utilisera le ciel comme un écran de cinéma pendant que des satellites projetteront simultanément des images aux quatre coins de la planète dans toutes les langues et dialectes. (Note : l’auteur néglige le fait que la haute technologie occulte est capable d’utiliser de véritables entités « angélique » de la nature, impliquées de force dans la mystification.)

    Les images holographiques sont basées sur des signaux qui se combinent afin de produire une image s’appliquant également à des ondes acoustiques ELF, VLF et LF.

    Nul endroit au monde ne sera épargné. Avec des animations et des sons qui sembleront émaner des profondeurs de l’espace, les croyants des diverses religions croiront VOIR le retour de leur messie dans une convaincante imitation de la réalité. Ensuite, les projections de Jésus, Mohammed, Bouddha, Krishna, etc., se fonderont en une seule image, après que des explications à propos des mystères spirituels auront été divulguées.

    Ce dieu unique virtuel est l’antéchrist. Il enseignera que les écritures saintes ont été mal interprétées, et que les religions anciennes sont responsables des conflits entre les nations. Ainsi, les religions feront place à la religion du Nouvel Âge, représentant le dieu unique.

     
     


    Naturellement, de cette gigantesque falsification, il résultera un désordre social et religieux à grande échelle, chaque nation blâmant l’autre pour la supercherie, et libérant ses millions de fanatiques dans un état de possession démoniaque.

    De plus, cet événement se produira à une époque de profonde anarchie politique mondiale et de tumulte général créé par une catastrophe mondiale. Les Nations Unies prévoient « L’Hymne à la Joie » de Beethoven (déjà utilisé comme hymne européen), comme hymne international pour l’introduction de la religion mondiale du nouvel age. Si nous mettons en parallèle ce space-show avec « La Guerre des Etoiles », nous comprenons que la combinaison de radiations et de l’hypnose ont fait l’objet de recherches intensives. En 1974, par exemple, le chercheur Shapits disait d’un des projets de recherche : « Dans cette investigation, nous montrerons que les mots prononcés par l’hypnotiseur peuvent être convertis en énergie électromagnétique dans la partie subconsciente du cerveau humain sans employer de moyens mécaniques, et sans que la personne exposée à de telles influences puisse contrôler consciemment l’information. Notre comportement conscient sera perçu comme émanant de notre libre arbitre. »

    Quiconque  enquêtant sur les phénomènes de channelling devrait prendre en considération ce domaine de recherche.

    Il est notable que le nombre de ceux qui pensent être des channels (canaux) s’est intensifié depuis que ce type de recherches est en cours. Il est étonnant à quel point leurs messages sont similaires en dépit des entités différentes qu’ils prétendent être leur source de « guidance divine ». Cela suggère que n’importe quelle personne qui capte des informations par chanelling devrait être assez perspicace pour évaluer d’une manière critique d’où vient le message qu’elle reçoit, et si le message est favorable au nouvel ordre mondial (Et il l’est généralement à 100 % dans l’optique de l’avènement d’un âge d’or sur la Terre).

    Le journal « Sydney Morning » publia un article le 21 mars 1983 annonçant que les soviétiques avaient développé une technologie permettant d’envahir l’esprit humain.

    Cet article concerne les savants Soviétiques qui ont créé le super-ordinateur dont nous parlions auparavant. Ce type d’ordinateur est commandé par satellite. Les ordinateurs furent alimentés par tous les langages et dialectes ainsi que leurs significations. A présent, ce sont les États-Unis, les sous-fifres du nouvel ordre mondial, qui alimentent le ordinateurs avec les informations nécessaires.

    « Je pense qu’il est possible que la personne ayant créé ce programme de méga-contrôle de l’esprit pourrait vendre le software à une organisation et ne pas être conscient que le client puisse utiliser ce programme pour réduire en esclavage toute l’humanité. » (Les programmateurs informatiques ignorent le but réel du travail qu’on leur commande. Les recherches sont cloisonnées et seuls les commanditaires en connaissent la finalité).

    Voyez à quel point ils ont avancé depuis que cet article fut publié ! Les progrès techniques nous amènent à la troisième étape du projet Blue Beam qui va de pair avec la communication télépathique et électronique à double sens, où les ondes ELF, VLF et LF atteindront chaque personne à l’intérieur de sa propre tête, convaincant chacune que son dieu lui parle depuis les profondeurs de son âme.

    De tels rayons venant de satellites sont alimentés par la mémoire des ordinateurs qui ont stocké les données à propos de chaque type humain et son langage particulier. Les rayons vont ensuite s’entrelacer avec la pensée naturelle pour former ce que l’on appelle la pensée diffuse artificielle. Ce type de technologie servit dans les recherches des années 70, 80 et 90 au cours desquelles le cerveau humain fut comparé à un ordinateur. L’information est stockée, traitée, intégrée, et ensuite, une réponse adaptée est formulée.

    En janvier 1991, l’Université d’Arizona organisa une conférence intitulée : « Atelier de recherche perfectionnée de l’OTAN sur le phénomène émergeant et les systèmes biomoléculaires ». Durant cette conférence, il fut adressé une mise en garde effrayante aux scientifiques présents, à propos des abus potentiels de leurs recherches.

    Leurs conclusions disaient que les Etats-Unis ont développé des équipements de communication qui permettent aux aveugles de voir, aux sourds d’entendre et aux paralysés de marcher ! Il ne s’agit pas de science-fiction. Certains de ces équipements sont opérationnels à l’Agence d’Intelligence Centrale (CIA) et dans le Bureau Fédéral d’Investigation (FBI). Cela ne sera jamais utilisé pour redonner la vue aux aveugles, faire entendre les sourds et faire marcher les paralysés, parce que c’est une technologie essentielle pour le programme politique des marionnettistes du nouvel ordre mondial.

    Ces équipements de communication seront utilisés pour torturer et tuer des personnes qui correspondent aux profils d’une population donnée de dissidents.


    L’OBJECTIF DES MONDIALISTES

    Est-ce qu’un gouvernement promouvrait délibérément une telle manipulation aujourd’hui ? La réponse est évidemment : oui. Les organismes gouvernementaux et les sociétés qui travaillent avec le nouvel ordre mondial sont prêts à promouvoir n’importe quoi qui les aiderait à atteindre leur objectif de contrôle total. Si vous terrorisez le public, et lui faites craindre pour sa sécurité, les gens se laisseront imposer des lois draconiennes et accepteront que l’Etat détienne toutes les données les concernant. On aura juste à dire que c’est pour votre sécurité.

    On accélère la décadence de la forme démocratique des systèmes politiques actuels, et on amène les sociétés à chercher des méthodes alternatives d’idéologie politique. Bien sûr, l’alternative est déjà prévue. Elle s’appelle « nouvel ordre mondial », mais elle n’aura pas à cœur vos intérêts ou votre sécurité. Comme George Bush l’a dit : « lisez sur mes lèvres ». La peur a toujours été utilisée par les élites pour contrôler et subjuguer les masses. La vieille maxime « diviser pour régner » est utilisée pour s’assurer que tout le monde craint pour sa sécurité personnelle et que chacun se méfie des autres.

    Pour aller plus avant dans la nouvelle technologie du projet Blue Beam de la NASA, nous devons considérer l’affirmation du psychologue James McConnell : « Nous pouvons combiner la privation sensorielle et la manipulation de la punition/récompense pour gagner un contrôle quasi absolu sur le comportement de l’individu. Il devrait être possible de réaliser un type de lavage de cerveau positif qui nous permettrait d’opérer des changements définitifs dans le comportement d’une personne. »

    Nous avons parlé auparavant de ce type de communication télépathique et électronique, de ces rayons qui viennent d’ordinateurs chargés de données sur les caractères humains, leurs langages et dialectes, et nous disions que les gens seront touchés de l’intérieur, chacun croyant que son propre dieu lui parle directement depuis son âme. Nous nous référions alors à ce type de technologie dont le psychologue parle. Ceci étant, nous sommes conditionnés depuis notre naissance à faire ce que la société veut que nous fassions, plutôt que ce que nous voulons faire nous-mêmes. Comme ils ont la technologie pour nous y contraindre, personne ne devra être autorisé à disposer librement de sa propre personnalité.

    Cette affirmation est importantes parce que la politique des Nations Unies via l’éducation prônée par l’Unesco, c’est que l’individualité autonome s’efface. Ce psychologue prétend que personne ne choisit le type de personnalité qu’il acquiert, et qu’il n’y a donc pas de raison de croire qu’on a le droit de refuser d’acquérir une nouvelle personnalité si l’ancienne est considérée « antisociale ». L’ancienne façon de penser et de se comporter sera considérée comme « politiquement incorrectes ».

    Le projet Blue Beam est l’axe principal du nouvel ordre mondial pour le contrôle absolu des populations de la Terre.


    LE CONTROLE ABSOLU DE LA PENSEE

    Je vous suggère d’approfondir cette information avant de l’évacuer comme de la paranoïa. Si nous allons plus avant dans les faits que nous avons présentés, nous découvrons que la technologie et les opérations de contrôle de la pensée incluent un transmetteur qui émet à la même fréquence que le système nerveux. Ce transmetteur est fabriqué par Loral Electro-optical-System en Californie.

    Ce système utilise des radiations électromagnétiques de fréquences gigahertz extrêmement basses (ELF). Il permet d’influencer et de torturer des gens mentalement à distance.
     
     


    Cette arme peut être utilisée pour induire une privation sensorielle totale en émettant des signaux dans le nerf auditif à une puissance si élevée qu’elle bloque la capacité de la personne à s’entendre penser ! Le procédé employé par de telles technologies ELF est décrit dans diverses publications du Ministère de la Défense des Etats-Unis comme « le Spectre Electromagnétique et le Conflit de Basse Intensité ». Un autre système d’impulsions micro-ondes peut émettre vers une personne des signaux audibles indétectables par d’autres. Cette technologie est très simple et peut être construite en utilisant un pistolet radar ordinaire. Le rayon micro-onde généré par ce système est modulé à des fréquences audio et peut émettre des messages directement dans le cerveau.

    C’est le cœur du projet Blue Beam. L’émission de communication et d’images subliminales à double sens depuis les profondeurs de l’espace correspond directement à ce type de technologie.

    Dans son livre « Le Corps Electrique », Robert Baker, nominé au Prix Nobel, décrit une série d’expériences réalisée au début des années 60 par Allen Frie dans laquelle ce phénomène fut démontré, ainsi que dans des expériences réalisées en 1973 à l’Institut de Recherche Walter de l’Armée Rouge, par Joseph Sharp qui subit des tests par lesquels il prouva qu’il pouvait comprendre des messages qui lui étaient transmis dans une chambre d’isolation sans échos via une impulsion micro analogue aux vibrations sonores ordinaires.

    Baker affirme : « Un tel système a des applications évidentes dans des opérations secrètes visant à rendre une personne folle grâce à des voix inconnues ou pour donner des instructions à un assassin programmé ». Maintenant, imaginez quand l’on pourra entendre la voix du nouveau messie de l’ordre mondial s’adressant depuis l’espace à tous les gens sains d’esprit, et qu’il pourra donner des instructions à des fanatiques religieux ! Nous observerons une hystérie et des troubles sociaux d’une ampleur jamais vue sur la Terre. Aucune force de police ne pourra contenir le désordre qui s’en suivra ! Un livre paru en 1978 intitulé « Les effets auditifs et les applications des micro ondes » par James Lynn, décrit comment des voix audible peuvent être émises directement dans le cerveau. Cette technologie pourrait permettre aux sourds d’entendre. Au lieu de cela, c’est une arme pour asservir le monde.

    Des résultats similaires ont été obtenus en utilisant des grenouilles vivantes, ce qui montre qu’il est techniquement possible de déclencher des crises cardiaques avec des rayons destinés à pénétrer la poitrine humaine. (Note: l’auteur de ce rapport et son collègue sont tout deux morts d’une crise cardiaque à quelques jours d’intervalle, l’un au Canada et l’autre en Irlande).

    Il est démontré que des rayons à ultra hautes fréquences (UHF) peuvent être utilisés pour produire une activité musculaire considérable ou au contraire de la léthargie. Des micro ondes peuvent être utilisées pour brûler la peau, augmenter les effets de drogues, ou affecter le fonctionnement du cerveau. Ces résultats furent communiqués par la CIA le 21 septembre 1977 devant le comité de Santé et de Recherches Scientifiques.

    Sidney Gottlieb qui dirigeait le programme MK-Ultra fut obligé d’admettre la réalité des recherches de la CIA visant à trouver des techniques de manipulation à distance du corps humain par des moyens électroniques. Tout ceci est aujourd’hui reconnu. Cela a été poussé à son plus haut degré et peut être utilisé à partir de l’espace pour atteindre n’importe qui, à n’importe quel endroit du monde.

    Si nous allons plus profondément dans les procédés de contrôle de l’esprit, nous découvrons que cette technologie a été utilisée pour influencer la politique d’une manière directe. Michael Dukakis qui se présentait contre Georges Bush, lors des élections de 1988 a été ciblé par de la technologie à micro ondes afin de troubler son discours public une fois que les sondages montraient qu’il présentait une menace pour l’élection de Bush. Il prétend également que cette technique fut utilisée contre Kitty Dukakis et la poussa au bord du suicide. Dans l’univers de Disneyland qui est celui de la politique aux USA, un candidat ayant de tels problèmes, perd la course à la Maison Blanche.

    Dans l’édition de décembre 1980 de la Revue Militaire, un article du Lieutenant Colonel Alexander intitulé « Le Nouveau Champs de Bataille Mental : Balance-moi des Rayons » nous apporte une compréhension plus profonde sur les capacités techniques qui sont à la disposition du contrôleur mental. Il écrit : « Plusieurs exemples montreront les zones dans lesquelles des progrès ont été faits. Le transfert d’énergie ; la capacité de guérir ou causer des maladies à distance, produisant une mauvaise santé ou la mort sans causes apparentes ; des modifications du comportement par télépathie, y compris la capacité d’induire des états hypnotiques jusqu’à 1 000 kilomètres de distance.

    L’utilisation d’hypnose télépathique a également un gros potentiel. Cela pourrait permettre à des espions d’agir sans avoir une connaissance consciente de leur programmation. Les terroristes suicidaires n’ont même plus besoin d’un coup de téléphone pour agir. 

    D’autres techniques impliquant l’action d’un esprit à l’autre sont envisagées. Si elle est perfectionnée, cette faculté permettrait la transmission de pensées d’une personne ou d’un groupe de personnes à une audience cible sélectionnée. Le receveur ne sera pas conscient que des pensées lui ont été implantées par une source extérieure. Il croira que les pensées sont de lui. »

    La troisième étape de Blue Beam est appelée « communication électronique à double sens ». S’il est possible d’alimenter des pensées artificielles dans le domaine multigénique via satellite, le contrôle de la pensée sur la planète entière est maintenant possible.

    La seule possibilité de résistance d’un individu serait de remettre en question la source de ses pensées et ne pas agir d’après des impulsions qui ne correspondent pas à ses valeurs morales. Il est donc indispensable de voir à quel point la télévision, la publicité, l’éducation moderne et les pressions sociales sont utilisées pour nous manipuler.

    Si les gens ne croient pas que ce type de technologie est utilisée ou que tout ceci est de la science fiction, ils prennent de grands risques, parce que le soir où des milliers d’étoiles brilleront de l’espace - cette nuit pendant laquelle le nouveau messie sera présenté au monde - ils ne seront pas préparés et n’auront pas le temps de se protéger contre ce type d’attaque.
     

     


    votre commentaire
  •  

    Document OVNI HAUTEMENT TOP SECRET -

     

     

     

    Nous vous présentons un des plus important document que nous avons eu la chance de nous nous procurer, un document énorme attestant l'existence de 3 planètes habitées autour de l'étoile Alpha du Centaure-A, Proxima du Centaure à environ 4,5 années lumières d'Urantia, notre planète Terre.
    Ce document montre aussi que ces gens ont deux races d'étres très intelligents qui visitent notre planète.

    Nous tenons à vous assurer que ce document est authentique, des sources certaines connaissant déjà ce qu'il en était de l'existence de ces ethnies, ne peuvent que confirmer ce document.

    A noter que ce document complète celui que vous nous avons déjà fourni le 19 avril 2007 donné par MNY (Jean Roy) parlant en fait déjà des baavi habitant l'une des 3 planètes de Proxima du Centaure

    Traduction française du document hautement secret et confidentiel:

     Document photographié des archives du Centre National d'Intelligence (CNI) de l'Espagne. Il manque la dernière feuille, l'agent n'a pas obtenu apparemment un instantané suffisamment clair. S'il vous plaît distribuer librement tout du mieux possible.

     

     GUIDE DE PROCEDURES DES SERVICES SECRETS ET DE L’ARMEE DE L’AIR RELATIVES AUX

     rencontres avec des formes de vie extra-terrestres (ECFVE) et rencontres avec des artéfacts de vie extra-terrestre (ECAFVE)

     

    HAUTEMENT SECRET – CONFIDENTIEL

     Juin 2003

     

     TABLE DES MATIERES

     

    1. Justificatifs……………………………………………………………………………………3

    2. Antécédents généraux du phénomène……………………………………………………3

    3. Information actuelle disponible……………………………………………………………..3

    4- Procédure de [???] complémentaires……………………………………………………..5

    1. JUSTIFICATIFS

    Depuis la fin du XIXème siècle on peu apercevoir des phénomènes inconnus qui viennent secrètement (<sur notre planète>), ils se sont manifestés pendant la 1ère guerre mondiale et plus encore pendant la seconde.

    Différentes études ont été faites depuis ces dernières décennies par différents autres états qui confirment que nous sommes visités par des peuples extraterrestres.

    Depuis le milieu des années 70 au XXème siècle, les états possèdent de plus en plus matière à étudier et des éclaircissements ont été fait sur la provenance de ces visiteurs.

    La présente directive interne complémente les antérieures et les actualise. Elle sera distribuée aux agents qui travaillent dans l’espace aérien extra-terrestre et aux agents de l’air classifiés comme I et II (<nous supposons I et II : le grade>). La documentation en relation se propose d’assumer ce rôle par la lecture de ceci.

    L’autorité à informer est le Ministre de la Défense et en cas d’une intervention de sa part, le Ministre du gouvernement.

     

    2. GENERALITES DANS LES ANTECEDENTS DU PHENOMENE

    L’historique du phénomène est décrit dans les points suivants.

    Ces informations proviennent de données possédées par divers gouvernements et états de notre planète.

    Fin du 18ème siècle (1866).Les observations rapportées pendant cette période furent consécutives à la présence d’une vie avancée extraterrestre dont la mission était essentiellement l’observation et l’étude de notre planète. Constituée de 10 vaisseaux de forme cylindrique et de 17 mètres de long et 3.5 mètres de diamètre et d’un vaisseau mère ou cargo dont les dimensions étaient approximativement de 600 mètres de long et de 35 mètres de diamètre. Les vaisseaux éclaireurs possédaient un équipage de 3 individus et ils étaient chargés de faire un repérage planétaire. Pendant les premières décennies ils passèrent inaperçus.. L’équipe d’explorateurs extraterrestres était constituée de 72 membres de 2 espèces génétiquement distinctes.

    1ère guerre mondiale : Les observations de cette époque sont le fait de la présence de 37 sondes autonomes d’exploration. Lors de cette période Il y eu peu d’observations réelles de vaisseaux qui s’étaient déplacés jusqu’à notre planète.

    Depuis la 2ème guerre mondiale : Les antécédents évènements dus à la guerre et le climat politique ont engendré une augmentation considérable de visites extraterrestres.

     

    3. INFORMATION ACTUELLE DISPONIBLE

    Des informations que possèdent les états on peut en tirer ceci :

    a)      Provenance et caractéristiques: Les deux races extraterrestres ont leur origines dans le système planétaire d'Alpha du Centaure A, situé à presque 4.3 années lumières de la Terre, c'est une étoile très similaire à notre soleil. Nous leurs connaissons une colonie à Tau Ceti à 11.5 années lumières. La première race est une espèce presque identique à l'être humain et elle habite dans trois des six planètes de son système. Leur niveau technologique leur a permis de placer les planètes de leur système sur une même orbite permettant ainsi leur colonisation grâce à des conditions optimales. Ils parlent une langue qui ressemble au turc par la prononciation. A certaines occasions ils n'ont pas hésités à attaquer des intercepteurs. C'est une forme évoluée d'animaux, ils possèdent un sexe (mâle et femelle) et ils se comportent comme des mammifères. Leur espérance de vie doit se compter en siècles et peut être même en milliers d'années, cela étant probablement dû à leur technologie évoluée. Cette civilisation est une démocratie ressemblant à celles de la Terre. Cependant les gouvernements ne sont pas individuels mais se présentent à un processus électif par [illisible]. Ils maintiennent une fédération composée par 3 clans gouvernant sur les 3 planètes qu'ils habitent. La seconde race est une forme végétale extrêmement intelligente, créé par ingénierie génétique par la première, mais malgré cette nature elle possède une apparence anthropomorphe. Sa hauteur est inférieure à 1.5 m et sa peau possède une pigmentation vert sombre. Sa morphologie est exactement celle des récits d'abductés qui lui ont donné la dénomination de "gris" dans l'argot ufologique. Ils se comportent d'une manière totalement grégaire avec respect de la première race. Ils sont utilisés comme main d'œuvre logistique et pour piloter les vaisseaux spaciaux.

    b)      Moyens matériels extraterrestres. Logistique. Actuellement, il est estimé à plus de 800 les [???] qui étudient notre planète. Logés dans 7 grands transporteurs avec une population totale estimée à plus de 1900 entités extraterrestres. Depuis 1927 ils disposeraient d'une base logistique entre la ceinture de Kuiper et le nuage de Oort. Sur la base de calculs actuellement acceptés, réalisés par des experts suisses qui prennent comme référence les vagues successives et l'augmentation logistique des visiteurs, nous arrivons à la conclusion qu'ils seraient situés à une distance entre 200 et 210 UA de notre soleil. Ils utilisent une source d’énergie basée sur l'antimatière et ils réalisent de longs voyages interstellaires, au moins jusqu'à un rayon de 60 années lumières de leur soleil. A propos de leurs armes, ils en ont seulement utilisés une qui provoque une température proche des 7000 degrés Celcius sur le métal des intercepteurs. Cependant nous savons qu'ils possèdent un type de bombe à anti-matière.

    c)      Objectifs. Les motivations des visiteurs extraterrestres semblent motivées par l'étude exclusive de notre planète. Cependant, à certaines occasions ils ont interférés directement dans le développement des évènements. En Russie et en Inde ils sont arrivés à désactiver des têtes nucléaires qui étaient destinés à des tests, ce qui a été interprété comme un message de mise en garde. En d'autres occasions ils ont fait dériver des intercepteurs après qu'ils aient survolés des espaces aériens qui furent fermés à cause de décisions militaires motivées par des évènements variés. Ces actes ont été qualifiés par les états comme des provocations directes. Cependant, le fait qu'ils possèdent un armement aussi puissant comme les bombes à antimatière, et de ne pas les avoir utilisés, appuis l'impression générale que leur mission est exclusivement scientifique.

    d)      Leaders et informations révélées. Comme interlocuteurs avec la Terre les visiteurs ont utilisés, depuis le premier contact en 1967 dans l'Ohio, un homme et deux femmes. Même s'ils se comportent comme des ambassadeurs, il semblerait qu'ils aient la capacité de prendre certaines décisions. Une étude actuelle a proposé que le trio pourrait représenter les trois clans gouvernants. En comparaison à des êtres humains ils donnent l'impression d'avoir 35 ans. Ils utilisent respectivement les noms de Adjuk, Mield et Solj. Au total il y a eu 7 contacts dans une période de 36 ans, ce qui semble prouver le manque d'intérêt de leur civilisation à maintenir un contact avec la nôtre. Même s'il a été question d'analyser les raisons et les causes de ces contacts, comme les explosions atomiques ou le début de conflits armés sur la Terre, nous ne sommes pas parvenus à trouver une raison satisfaisante qui pourrait expliquer ces contacts. Pendant la rencontre de 1972 avec les Etats-Unis, ils révélèrent certaines données sur leur civilisation et leur histoire, mais ils se sont montrés très réticents à clarifier quoi que ce soit sur leur technologie. Ils confirment seulement la possession des bombes déjà cités  à antimatière et l'existence d'une base logistique entre la ceinture de Kuiper et le nuage de Oort. En ce qui concerne la technologie qui leur permet voyager, en 1990 ils révélèrent aux Etats-Unis qu'ils voyageaient à des vitesses incroyables et que cela faisait longtemps qu'ils étaient arrivés à annuler les effets de la relativité et de la gravité dans les accélérations. Un voyage depuis leur étoile à la notre dure actuellement moins d'un jour terrestre. En ce qui concerne la base logistique qu'ils possèdent dans notre système, cela pourrait s'expliquer peut être par l'existence d'abondants minéraux en orbite qu'ils utiliseraient pour la construction de leurs vaisseaux. Le fait que leur rayon d'investigation, d'environ 60 années lumières, soit contradictoire avec une technologie tellement avancée laisse supposer l'existence d'autres civilisations extraterrestres au-delà de cette frontière, de nature peut être hostile.

    Nous avons des Frères cosmiques voisins de notre Humanité.

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Les terribles révélations d' Henry Deacon

     

     

    Depuis les années 1940, le Gouvernement Mondial a lancé de nombreux Projets de Recherche sur le territoire des Etats-Unis, avec l'aide d'alliés extraterrestres, qui ont permis de découvrir des nouvelles formes d'énergie et des nouvelles armes terrifiantes mais qui ont également et surtout ouvert toutes grandes les Portes de l'Espace et du Temps. Et comme pour la fameuse "Boîte de Pandore", l'ouverture de ces Portes spatio-temporelles est en train de répandre tous les maux sur la Terre ...!

      Le dialogue entre Bill Ryan et Kerry Cassidy du Projet Camelot (qui a pour vocation d'informer le public sur les grands enjeux exopolitiques actuels) et un physicien, haut fonctionnaire américain très impliqué dans la question des relations du gouvernement des Etats-Unis avec les extraterrestres qui a utilisé le pseudonyme d'Henry Deacon, nous montre à quel point la réalité dépasse la fiction !
                                                                 
                                                                                                                    Patrick DELSAUT



    Voici ce témoignage d'Henry Deacon
    qui date de Septembre 2006 :



     

    Responsables du Projet Camelot : Parlez-nous de vous-même, dans les limites de ce que vous pouvez dire.

    Henry Deacon
    : Je suis fonctionnaire au sein d'un organisme gouvernemental bien connu dont le sigle se compose de trois lettres ... (N.S.A., C.I.A., F.B.I. ... ?  Patrick DELSAUT) Il se peut que je prenne un certain risque à vous parler, encore que je n'ai pas l'intention de vous communiquer des informations que j'estime classées secrètes ou relevant de la sécurité nationale. J'ai été impliqué dans de nombreux projets, au sein de nombreuses agences différentes et durant plusieurs années.


    Pour commencer par l'essentiel, je pense être un "walk-in" (Lire : "Walk-In" d'Anne Givaudan - Ed. S.O.I.S. - http://www.alchymed.com/auteur/auteur.asp?ID_Auteur=450 - Patrick DELSAUT) c'est-à-dire une âme ayant remplacé au cours de son incarnation celle d'un collégien de quatrième. J'ai des souvenirs d'une autre planète qui se mélangent dans un certain désordre avec mes souvenirs d'enfance. Ce que je ressens est bizarre et difficile à expliquer. J'ai toujours eu, intuitivement, la capacité de pénétrer des informations scientifiques complexes et de comprendre des systèmes savants sans avoir reçu de formation préalable. Je travaille principalement sur ces systèmes. En toute modestie, je dois vous dire que je suis en possession d'une grande masse d'informations scientifiques avancées; mais je ne peux rien révéler à ce sujet pour le moment.


    P.C.: Pourriez-vous donner (via l'enregistrement) quelques indices quant à vos employeurs ?

    H.D.
    : Non, pas sur un enregistrement, je ne peux me le permettre.


    P.C.
    : Quelle information importante estimez-vous avoir à donner au monde ?


    H.D.
    : Il y en a tant, je ne sais par où commencer. Par exemple, concernant le 11 septembre, j'étais au courant deux ans avant, pas en détail, mais dans les grandes lignes. On en parlait, il fallait un événement susceptible de changer la donne. Je sais qu'une guerre est prévue pour 2008 entre les Etats-Unis et la Chine. C'est de la géopolitique et cela n'a rien à voir avec les opérations secrètes (black ops). Voilà deux sujets dont j'ai eu vent au passage, mais je n'ai pas d'information détaillée.


    P.C.
    : Vous voulez dire que les Etats-Unis et la Chine travaillent à un projet de guerre simulée ?


    H.D.
    : Le Pentagone s'y est mis dès 1998. Il vous faut savoir que les Etats-Unis et la Chine sont comme cul et chemise pour pratiquement tout; cette guerre est une opération conjointe entre eux. C'est d'ailleurs le cas de la plupart des guerres, et depuis longtemps
    (Toutes les guerres prévues ne se réalisent pas, fort heureusement ! Patrick DELSAUT) Voulez-vous autre chose d'aussi désagréable à entendre ? J'ai parlé à quelqu'un qui était en service dans une unité d'essais de missiles dans le Pacifique et en Extrême-Orient. Les missiles étaient acheminés vers le site d'essais dans des conteneurs très soigneusement et hermétiquement scellés. Après les essais, les conteneurs étaient renvoyés, toujours aussi bien scellés, mais vides, ou supposés vides. Un jour, mon interlocuteur s'est trouvé près d'un conteneur au moment où il a été ouvert; il n'était pas vide mais rempli de sacs de poudre blanche.

    P.C.
    : De la Cocaïne ?


    H.D.
    : Je vous laisse conclure, mais je ne pense pas que c'était du sucre. Je me contenterais d'émettre, à titre personnel, l'hypothèse que, s'agissant de ce genre d'opération, ce modus operandi serait parfaitement concevable au plan logistique : ce serait la façon la plus sûre de contourner toutes les sécurités, les douanes, les frontières, tous les contrôles portuaires, etc ... C'est parfait, de même que les armes et munitions ont toujours passé les frontières par courriers diplomatiques entre consulats. Cela se produit tout le temps.


    P.C.
    : Vous considérez-vous comme un physicien ?


    H.D.
    : Oui, tout en abordant aussi d'autres domaines, je suis spécialiste des systèmes. Je me sens bien à Livermore (Lawrence Livermore National Laboratory), tout le monde ici est très professionnel, on ne perd pas son temps avec des broutilles.


    P.C.
    : Qu'auriez-vous à dire de l'état de la Physique au sein du complexe militaro-industriel ?


    H.D.
    : Ils ont des décennies d'avance sur la Physique officielle publiée dans les revues spécialisées et accessibles au public. Certains programmes abordent des sujets qui dépassent ce qui est concevable pour des physiciens classiques ou compatible avec leur expérience et leur imagination..



    Déchirures du tissu Spatio-temporel

    P.C.: Par exemple ?

    H.D.: (Longue réflexion). Un projet en cours à Livermore, qui s'appelle "Shiva Nova", utilise des batteries de lasers géants. Ils sont vraiment énormes, avec des condensateurs géants, des terawatts d'énergie et cela dans un bâtiment construit sur des ressorts énormes (il étend les bras pour illustrer le propos), le tout braqué sur un minuscule petit point. Cela provoque une réaction de fusion qui reproduit certaines conditions d'essais d'armes nucléaires. Ce sont des essais nucléaires en laboratoire et des enregistrements de données très avancées sont faits sur le petit point où se concentre toute cette énergie. Le problème, c'est que ces tirs à très hautes énergies provoquent des déchirures dans le tissu spatio-temporel. On a déjà pu observer cela à Hiroshima et Nagasaki et on peut même le déceler dans d'anciens documents cinématographiques.
    Je vous donne un lien Internet (http://www.waynesthisandthat.com/abombs.html); regardez bien ce qui ressemble à une sphère d'énergie en expansion. Le problème des ruptures dans l'Espace-Temps, grandes ou petites, c'est qu'elles ouvrent la voie à des choses ou à des êtres indésirables. (Il s'agit très certainement d'entités extraterrestres qui profitent de ces "ouvertures" dans l'Espace-Temps pour entrer dans notre monde avec leurs vaisseaux sans être détectées par les radars militaires et les satellites espions.  Patrick DELSAUT)


    P.C.: Quelles choses ?

    H.D.
    : Des choses dont nous avons tous entendu parler et que l'on voit beaucoup sur la "toile" (Internet). Des êtres, des influences de toutes sortes, des bizarreries, et je vous assure que cela crée de gros problèmes.


    P.C.
    : Quel genre de problèmes ?


    H.D.
    : (Pause). Leur présence et ce qui se passe ensuite. En outre, lorsqu'on provoque des ruptures du "Tissu Spatio-temporel", qu'on le veuille ou non, on brouille le Temps lui-même. Les tentatives de réparation n'ont fait qu'engendrer une superposition complexe de boucles temporelles. Il y a des Aliénigènes qui essayent de nous aider... d'autres pas. Lorsqu'on prédit l'avenir, il ne peut être question que d'avenirs probables ou possibles. Ceci est extrêmement complexe et ultra secret. Finalement, c'est un énorme désordre; nous avons ouvert la Boîte de Pandore et sommes toujours incapables d'en gérer les conséquences.


    P.C.
    : La question des chronologies multiples nous rappelle les informations rapportées par Dan Burisch (ancien membre du MJ12). Qu'en pensez-vous ?


    H.D.
    : (Geste de négation). Je ne sais rien là-dessus...


    P.C.
    : D'accord. Qu'avez-vous d'autre à dire concernant le problème des chronologies ?


    H.D.
    : Tout simplement qu'il n'est pas résolu. Le risque, c'est que chaque fois qu'on essaye de rétablir la situation, on aggrave les choses, cela ne fait qu'empirer.



    Montauk et le Voyage dans le Temps

    P.C.: Y a-t-il certains Aliénigènes qui voyagent dans le Temps, ainsi que le prétend Dan Burisch ?


    H.D.
    : Oui ...




    P.C.: Connaissez-vous le "Projet Montauk" ("The Montauk Project") ?

    H.D.
    : Cela a provoqué un énorme problème ... et engendré une boucle de quarante années. Je ne sais rien d'Al Bielek, et je mets en doute certaines de ses informations, mais il s'est effectivement produit quelque chose comme cela; comme d'ailleurs dans "L'expérience de Philadelphie" ("The Philadelphia experiment"). John von Neumanny a été très impliqué.


                            
     
    P.C.: Alors, Montauk, c'était authentique ?

    H.D.
    : Oui, un désastre; ils ont provoqué une rupture du Temps qu'ils sont toujours dans l'impossibilité de réparer. Notez que cela concerne aussi le "Programme Arc-en-ciel" ("Rainbow Project"), les "Portes des Etoiles"… Ils y travaillaient aussi. Mais certains comptes-rendus de Montauk sur Internet ne me convainquent pas du tout. J'ai vu des photos du matériel qu'ils sont sensés avoir utilisé : c'est de la quincaillerie sans valeur, un tas de ferraille. (Les photos de Montauk (Long Island - New-York) diffusées sur Internet ne montrent rien d'autre que les ruines des installations !  Patrick DELSAUT)



    Le site de Montauk (Camp Hero Base) le building rose et le Radar SAGE
    P.C.: La question des Portes temporelles m'a toujours perturbé parce que je ne vois pas comment ni pourquoi ces Portes resteraient fixées à certains lieux sur la planète, alors qu'elles se déplacent dans l'Espace. Lorsqu'une ouverture est créée dans l'Espace-Temps, on s'attendrait à ce qu'elle soit rapidement distancée tandis que la planète tourne sur elle-même, se déplace sur son orbite et que même le système solaire tout entier se déplace autour du centre galactique. Tout bouge, tout le temps, c'est bien connu; pouvez-vous éclaircir cela ?

    H.D.: Non, je ne peux pas. Mais je vous comprends. Les Portails demeurent effectivement en certains lieux, comme ancrés à la planète. J'ignore pourquoi ils ne se perdent pas en route, ne dérivent pas ailleurs, peut-être s'agit-il d'un ancrage gravitationnel, vos suppositions valent bien les miennes.
    (Si  les "Portes Spatio-temporelles"  restent fixes dans le Temps malgré que la planète bouge dans l'Espace, c'est parce que le Temps ne se déplace pas; ce n'est pas le Temps qui se déplace, c'est nous qui avançons dans le Temps ! Le Temps reste fixe quels que soient nos mouvements dans l'Espace.  Patrick DELSAUT)
    Une de ces "Portes" nous connecte à Mars
    , et c'est un lien stable, quelles que soient les positions respectives des deux planètes.
    Nous avons déjà une base là-bas depuis les années 60, plusieurs bases en fait.


    Mars - Site de Cydonia - La Face et les Pyramides

    P.C.: Ainsi, nous avons déjà exploré Mars ?

    H.D.: Bien sûr, il y a longtemps ! Aviez-vous vu la série télévisée "Alternative Three" ? La scène d'arrivée sur Mars, ainsi que d'autres, étaient des parodies, mais il y avait tout de même un fond de vérité.

    P.C.: Que savez-vous d'autre en tant que physicien travaillant à ces projets ?


    H.D.: Si vous avez une certaine culture en Physique, voici ce qui pourrait vous intéresser. Vous savez ce qu'est un signal non local : deux particules en des endroits différents de l'univers, peuvent apparemment communiquer entre elles instantanément, quelle que soit la distance. Des systèmes ont été mis au point qui permettent des communications, localement ou sur de vastes distances, en ayant recours à une technologie qui rend toute écoute indiscrète impossible parce que rien, aucun signal, ne circule entre les deux stations qui puisse être codé ou intercepté. L'élégance de la chose, c'est que ces systèmes sont très faciles à construire. Sur deux planches à pain, avec des composants bon marché que n'importe qui peut acheter, vous pouvez créer deux circuits chaotiques et communiquer de cette façon ; c'est à votre portée si vous savez comment faire.


    P.C.
    : Y a-t-il d'autres applications que les communications ?


    H.D.
    : (Réflexion). Oui.


    P.C.
    : Que pouvez-vous nous raconter d'autre ?


    H.D.
    : Ah je comprends, je ne m'étais pas rendu compte tout de suite que vous êtes aussi le créateur du site Internet "Serpo" (http://serpo.fr/). À ce sujet, je vous signale que cette opération ne portait pas ce nom-là, et je doute que ce voyage ait duré six mois; ce n'est pas comme cela qu'ils voyagent.


    P.C.
    : Vous voulez dire que le voyage était instantané ?


    H.D.: (Pause). Je ne pense pas qu'ils aient voyagé ainsi que c'est décrit sur le site "Serpo". Il y avait peut-être de nombreux autres programmes. Les voyages sur de telles distances ne sont faisables qu'en utilisant des portes, tout autre moyen est insuffisant.




    P.C.: Vous voulez dire qu'ils sont passés par des "Portes des Etoiles" ?


    H.D.: Vous pouvez les appeler comme ça. Je pense aussi que la région en question n'est pas celle de Zeta Reticuli, je crois que c'est plutôt Alpha du Centaure. Il me semble que vous en parlez sur le site.


    P.C.: Qu'est-ce qui vous fait dire cela ?


    H.D.: Zeta 1 et 2 sont très loin l'une de l'autre, alors que Alpha et Proxima du Centaure sont très proches. Alpha du Centaure possède un système solaire très semblable au nôtre, bien que plus ancien, et ses planètes sont sur des orbites stables. Il y a trois planètes habitées, la deuxième, la troisième et... je crois, la cinquième.


                   
                                          

    P.C.: Voilà qui est étonnant, avez-vous eu connaissance de ceci dans le cadre de votre activité professionnelle ?

    H.D.
    : Oui, c'est une chose connue. Il est relativement facile d'arriver là-bas, c'est à moins de 5 années-lumière, autrement dit, à côté de la porte. Les gens là-bas ont un aspect très humain, ils ne sont pas du tout comme les "Gris", ils nous ressemblent beaucoup. D'ailleurs, la forme humaine est très répandue dans l'Univers.


    P.C.: Une de ces planètes est-elle désertique ? C'est ce que j'ai vu sur la photo qui est décrite : deux soleils qui se couchent sur un désert; cela m'a vraiment impressionné.


    H.D.
    : En effet, il y a une planète désertique.


    P.C.: Le "Projet Looking Glass" vous est-il familier ? (NdT : nom emprunté au titre du tome 2 d' "Alice au Pays des Merveilles" : "Through the Looking Glass" = "À travers le miroir")


    H.D.: Ce nom m'est familier…

    P.C.: Il s'agissait d'une technologie qui permettait de lire dans le Futur et dont nous a parlé Dan Burisch; avez-vous été mêlé à cela ?


    H.D.: Nous ne sommes pas les concepteurs de cette technologie, nous l'avons reçue ou récupérée d'un vaisseau capturé. Je n'ai pas travaillé là-dessus.


    P.C.: Il paraît qu'à Los Alamos, ils ont une "Porte des Etoiles" de fabrication humaine, le saviez-vous ?


    H.D.
    : (Il se contente de sourire)


    P.C.
    : Pouvez-vous nous parler de Los Alamos ?


    H.D.: Allez visiter le site de Los Alamoset là, vous chercherez sous «gravity shielding» (affranchissement gravitationnel) et des choses de ce genre, tout y est. Cela peut avoir été mis dans le domaine public par erreur; vous pourriez recommander aux internautes d'archiver ces pages avant de publier ceci et qu'elles ne disparaissent. Pour le moment, vous pouvez le voir par vous-même, je ne vois pas ce que je pourrais ajouter.





    OVNIs et Entités extraterrestres

    P.C.: Que pouvez-vous nous dire à propos de la présence des Aliénigènes ?


    H.D.: Voyez le film "Wavelength". (film américain de 1983, de Mike Gray). C'est fondé sur un événement réel qui s'est produit à Hunter Liggett, voilà un cas remarquable. L'avez-vous vu ?


    P.C.: Non. Où se trouve Hunter Liggett ?


    H.D.
    : À 145 km dans le sud-est de Monterey en Californie. À l'époque, j'étais à Fort Ord. C'était au début des années 70, j'étais militaire et enrôlé au CDCEC (Combat Developments Command Experimentation Command). Vous pouvez vérifier. Nous faisions les essais de toutes sortes de systèmes et nous vivions en campagne. Nous portions souvent des lunettes de protection contre les lasers et devions régulièrement subir des examens de la rétine. On avait même posé des lunettes spéciales au bétail qui se trouvait dans les champs ! C'était le spectacle le plus insolite que vous puissiez imaginer. Un jour; pendant nos essais, un disque est venu se placer en vol stationnaire juste devant nous au-dessus des champs. Alors (pause) ..., nous avons abattu ce foutu machin.



    P.C.: Vous avez abattu une Soucoupe Volante ?

    H.D.: (Il opine de la tête). Nous n'aurions jamais dû; ce n'était pas moi personnellement, mais mon groupe. Nous avions toutes ces armes spéciales sous la main et je crois qu'ils ont paniqué et se sont cru en train de jouer dans un polar. Le vaisseau endommagé a été capturé ainsi que ses occupants, que j'ai pu apercevoir brièvement. C'était des humanoïdes de taille enfantine au crâne glabre avec de petits yeux, et non les grands yeux en amande. Je ne sais pas si ce fait est connu, je ne crois pas que cela se trouve sur Internet.


    P.C.: C'est incroyable, je n'en ai jamais entendu parler.


    H.D.
    : La plupart des autres témoins se sont retrouvés au Vietnam et beaucoup ont été tués; peut-être suis-je le dernier témoin vivant de cette affaire... je ne sais pas. J'ai possédé jadis une vraie photo d'un Aliénigène. Je l'ai montrée à une femme très douée, une microbiologiste qui travaillait pour une des agences. Cela lui a fichu une trouille terrible, je n'en revenais pas. Elle ne voulait pas en entendre parler. J'en conclus que le public, y compris les scientifiques, ne sont pas prêts à recevoir ce genre d'information. Cette personne était intelligente mais cela ne l'a pas empêché de péter les plombs, de refuser de savoir.


    P.C.
    : Pouvez-vous décrire cette photo ?


    H.D.
    : C'était un petit être à peau sombre, presque noire et ridée, le seul survivant d'un accident; il est mort peu après. Il portait un vêtement auto-régénérant, une sorte de tissu capable de se réparer tout seul. Il était muni d'un instrument qui ressemblait à une télécommande, on le lui a confisqué.



    P.C.: Il était rescapé d'un crash ?

    H.D.
    : (Pause)... Non..., c'est incroyablement compliqué. C'est tellement complexe que peut-être personne ne possède toute l'information. Tout est à ce point cloisonné, jusqu'au sommet, que la plupart des agences ne savent pas ce que savent les autres, personne ne parle à personne. (Cet extraterrestre est probablement sorti d'une "Porte Spatio-temporelle" à la suite d'une erreur de manipulation...  Patrick DELSAUT)

      Il arrive que des projets entiers soient réalisés en double, au prix de Dieu sait combien de milliards, parce que l'existence de l'autre projet est complètement ignorée. En tant que scientifique, je peux vous assurer que ceux de notre espèce travaillent souvent avec un bras lié derrière le dos parce que nous ne pouvons communiquer librement. En fait nous ne pouvons pas communiquer du tout (rires). Et il y a des dizaines, des centaines de projets classifiés, de grands projets, c'est un désordre total. Notez ceci : il y a de nombreux groupes d'aliénigènes, et d'ailleurs nos propres ancêtres y sont étroitement mêlés. Les boucles temporelles se superposent dans une grande confusion, même avec un QI de 190, vous ne pourriez y voir clair.


    Boucles et Paradoxes temporels

    P.C.: Parlez-nous des boucles temporelles; et, à propos, êtes-vous sûr de ne pas avoir entendu parler de Dan Burisch ?


    H.D.
    : Je n'en ai pas de souvenir.


    P.C.
    : Nous l'avons interviewé le mois dernier. Il est avec John Lear sur la page Internet du "Projet Camelot".


    H.D.
    : J'ai vu votre interview de John Learà propos des photos de la Lune et de la manière dont elles ont été retouchées, une pratique courante à la NASA. C'est un homme intéressant, j'aimerais le rencontrer. Peu de gens savent que les images radar du National Weather Service (Service Météo National) sont aussi retouchées; il y en a qui ne sont pas publiées. Je ne parle pas de retouches manuelles, mais de filtrage électronique avec un logiciel. Certaines traces radar sont énormes. En outre, les radars météo sont incapables de déceler les objets qui ce déplacent au-delà d'une certaine vitesse, environ 3 200 km/h, mais il reste des traces qui sont supprimées.




    P.C.: Ce sont des OVNIs ?

    H.D.: Bien sûr ! Il sont souvent invisibles à l'œil nu mais apparaissent au radar. On les détecte aussi par l'ultraviolet. Je ne pense pas que cela soit connu du public.


    P.C.: Revenons aux boucles temporelles; que pouvez-vous nous en dire ?

    H.D.: (Longue pause). C'est un phénomène à multiples branches, il y a un grand nombre de chronologies parallèles. Il n'y a pas de paradoxes. (Il dessine un diagramme). Celui dont tout le monde parle, c'est le paradoxe du grand-père : qu'arrive-t-il si je remonte dans le temps et que je tue mon grand-père ? Rien. Si vous remontez le Temps et modifiez le Passé, cela crée une nouvelle série chronologique qui est un embranchement de la première. Sur cette nouvelle branche, vous ne seriez pas né et donc vous n'existeriez pas, c'est le seul fait exact du paradoxe. Mais sur la ligne chronologique actuelle, qui vous situe ici et maintenant, vous existez et poursuivez votre existence; il n'y a donc pas de paradoxe. Le Temps est une sorte d'arbre aux multiples branches; aucun principe n'est violé. Quant aux événements futurs, ce sont des possibles, pas des certitudes et c'est une nuance très importante. Voilà tout ce que je peux vous dire à ce sujet.
    (Ces "branches" sont ce que l'on appelle des "Lignes de Temps" ou "Lignes de Vie". A chaque fois que l'on intervient dans un évènement dans le cours du Temps, une nouvelle Ligne de Temps se crée instantanément. Les changements se produisent alors sur cette nouvelle Ligne de Temps et non sur la Ligne principale. Les Paradoxes temporels n'existent que virtuellement; ils existent sans exister !   Patrick DELSAUT)


    Les Chemtrails et la Guerre climatique

    P.C.: Que savez-vous des chemtrails ?


    H.D.: C'est Edward Tellerqui est à l'origine des chemtrails. Il s'agissait de répandre en haute atmosphère des milliers de tonnes de micro particules d'Aluminium de manière à augmenter l'albédo (albédo = mesure du pouvoir réfléchissant d'un objet, d'une planète) de la Terre, pour faire face au réchauffement de la planète. Sur une autre planète dans une situation similaire ce sont des micro-particules d'Or qui ont été utilisées, ces gens-là devaient avoir beaucoup d'Or; nous utilisons de l'Aluminium. Le réchauffement global est surtout dû à l'effet de serre, ce qui aggrave les choses, mais la plus grande partie provient de l'activité solaire, c'est là le vrai problème.


    ("Selon le télépathe Mark Stearn, l'augmentation de l'albédo n'est qu'un prétexte, une couverture. Les chemtrails sont en réalité utilisés pour répandre sur notre planète un monstrueux poison destiné à endormir chimiquement notre humanité et à nous transformer en esclaves puis, à plus ou moins brève échéance, en robots."  Olivier de Rouvroy -  "Les Portes de l'Ere Nouvelle")



    P.C.: Pourquoi cette information n'est-elle pas diffusée ? Si ce que vous dites est exact, il n'y a pas de raison de sécurité qui justifierait que les gens ne le sachent pas.

    H.D.: Scientifiquement, ce n'est qu'un coup de poker; nous en savons trop peu, cela peut marcher ou non, cela pourrait même aggraver la situation. Il pourrait aussi y avoir des effets secondaires sur la santé, sur le climat, Dieu sait quoi. Il s'agit d'une décision – unilatérale, non démocratique, déconnectée de tout processus politique – de mettre en oeuvre un énorme projet technologique particulier qui concerne la planète entière. C'est tellement discutable que la seule issue est le secret, autrement dit la réaction instinctive habituelle.


    P.C.: Est-ce que cela va marcher ?


    H.D.: Je n'en sais rien.


    P.C.: Y a-t-il un rapport avec la guerre des climats ?


    H.D.: (Pause). Oui, il y a des guerres du climat; dans deux ans, la force aérienne sera propriétaire du climat. (Cela a été dit en 2006; c'est donc pour 2008...!  Patrick DELSAUT) 


    Réduction de la Population Mondiale

    P.C.: Qu'avez-vous d'autre à nous raconter ?


    H.D.
    : Lisez "The Report from Iron Mountain". Il y a beaucoup de vrai là-dedans. En (....) je travaillais dans un groupe; "ils" nous ont remis un rapport qui, curieusement, ne semblait avoir aucun lien avec nos activités; c'est arrivé comme ça, personne ne s'y attendait. Je n'oublierai jamais ce que le type nous a dit; cela me semblait vraiment néfaste : «Il y a les loups et il y a les moutons, et nous sommes les loups.». "Ils" nous l'ont fait lire et puis c'est tout. Il n'y avait pas de choix et il n'y en a toujours pas. "Ils" considèrent que nous sommes trop nombreux et, vous savez, au fond "ils" n'ont pas tort. "Ils" cherchent donc des moyens de réduire le nombre; mais il se trouve que je n'approuve pas leur méthodes. Outre les problèmes d'espace-temps dont j'ai parlé, il y a celui du surpeuplement. C'est très simple : il existe des programmes de réduction de la population mondiale pour le bien de tous. Croyez-le ou non, l'intention est positive. Kennedy avait élaboré cela il y longtemps. La RAND Corporation était impliquée ainsi qu'un des Rockefeller..., Lawrence, je crois.


    P.C.: En tuant les gens ?


    H.D.: En principe, oui. On a généré des virus artificiels, disséminés de manières diverses, qui sont difficiles à détecter, à identifier et impossibles à soigner. Le personnel médical ne peut comprendre ce qui se passe.


    P.C.: Quel est votre ressenti sur cette question ?

    H.D.: Très partagé. (Pause). En tant qu'individu humain de chair et d'os, je suis épouvanté. En tant que scientifique entraîné à prendre du recul, à voir les choses d'un point de vue global, je dois avouer que je comprends la démarche logique. Comprenez-moi bien, je ne cherche ni à défendre, ni à ignorer cela; mon commentaire procède d'un point de vue scientifique abstrait. Nous devons faire face, sur cette planète, à des problèmes si énormes que peu de gens possèdent la formation ou l'expérience permettant d'appréhender l'ensemble dans un même champ de vision. La nature de mon travail m'a offert la chance de voir beaucoup de choses que la plupart des gens ne voient pas. J'ai travaillé dans de nombreuses agences différentes et cela me donne une vue d'ensemble. Savez-vous qu'il est légal d'essayer des agents chimiques et biologiques sur des citoyens américains ? C'est légal, il suffit d'obtenir l'approbation du maire d'une ville, ou de son équivalent n'importe où, ou d'un représentant officiel, Personne ne sait cela, mais vous pouvez vérifier. C'est bien caché dans la loi mais c'est du domaine public.


    P.C.: Quel est le message le plus important que vous aimeriez communiquer à la population ?


    H.D.
    : Je n'aime choquer personne, mais je ne suis pas optimiste. Les problèmes auxquels notre race doit faire face sur cette planète sont gigantesques. Je ne pense pas que la plupart des civils soient prêts et aptes à comprendre ni à en gérer la complexité. Ils ont tous assez de mal à s'occuper de leur vie quotidienne et ceci est d'un tout autre niveau. Le surpeuplement est une affaire très grave et tous les autres problèmes y sont liés. Je comprends que les militaires doivent prendre les choses en main.


    P.C.
    : Pensez-vous qu'une divulgation générale de tous les problèmes et de leurs solutions nous aiderait réellement ?


    H.D.: Probablement non, cela rendrait les choses encore plus compliquées. Cependant, en mon for intérieur, il me semble que les gens devraient au moins savoir ce que je viens de vous dire, sans quoi je ne vous aurais pas accordé cette interview.


      Je voudrais terminer sur ce message essentiel : j'espère vraiment et je voudrais croire que, en tant que peuple humain, nous puissions gérer tout cela, mais en me réveillant le matin, parfois j'en doute. Pourtant, profondément, je souhaite que les gens prennent conscience des choses importantes qui nous ont toujours été dissimulées.



    Henry Deacon

    interviewé en Septembre 2006 par les responsables du Projet Camelot,
    Bill Ryan et Kerry Cassidy
    Traduction originale en français : André Dufour (NEXUS)


    *******************


    Le texte original complet (en anglais) de cette interview est disponible ici :

    http://projectcamelot.org/livermore_physicist.html




    votre commentaire
  •  

    Des vaisseaux terriens en orbite autour de la Terre et dans l'espace

     

     Michael Salla s’exprime sur The Examiner avec un nouvel article :

     "Les notes de Reagan & la flotte de vaisseaux à antigravité du Commandement Spatial" :"Le 13 avril, l'Administration des Archives Nationales a diffusé 250.000 pages de documents concernant le gouvernement de Ronald Reagan. Ca représente des mois de travail avant que les chercheurs aient fini de les recenser.Nous espérons que celà permettra, entre autres, d'éclairer un commentaire relevé dans son Journal à la date du mardi 11 juin 1985 (page 334) : "Déjeûner avec 5 savants spatiaux de haut niveau. Passionnant. L'espace est décidément notre ultime frontière, et certaines découvertes en astronomie, etc... font penser à de la science-fiction, mais nous sommes bien dans le réel.

    J'ai appris que la capacité de notre navette permettrait de placer 300 personnes en orbite." The Reagan Diaires (Harper Collins, 2007) Je trouve celà curieux parce que notre Navette spatiale peut embarquer un maximum de huit passagers, et cinq seulement ont été construites. Même en chargeant ces cinq navettes et les envoyant toutes ensemble dans l'espace, nous n'arriverions jamais au chiffre de 300 passagers. Reagan avait-il révélé l'existence de programmes hautement classifiés ?

    C'est apparemment le cas, selon des dizaines d'informateurs des milieux militaires et issus de compagnies privées : le Strategic Command est l'un des dix poles de commandement dans l'armée américaine; il contrôlerait une flotte de vaisseaux à antigravité qui ont la taille de porte-avions.

    Les Etats-Unis ont structuré leurs forces militaires en instituant dix commandements unifiés, chacun sous la responsabilité d'un général ou un amiral à quatre étoiles, qui dépend directement du Ministre de la Défense. Six d'entre eux servent à couvrir toutes les régions géographiques du globe.

    A celà s'ajoutent quatre commandements opérationnels dont les activités militaires spécialisées sont orchestrées par un unique "Combatant Commander".

    De 1985 à 2002, le Space Command a été responsable des opérations militaires dans l'espace. En juin 2002, le Space Command a fusionné avec le Strategic Command, qui a la charge des activités spatiales comme la gestion des satellites, des missile, du nucléaire, et des missions de renseignement.

    Les rumeurs selon lesquelles les Etats-Unis possèdent une flotte ultra-secrète de vaisseaux à antigravité circulent depuis des années.

    Le 23 mars 1993, lors d'une réunion destinées aux ingénieurs, organisée à Los Angeles, le Dr. Ben Rich - ancien directeur éxécutif des 'recherches avancées' chez Lockheed - a montré une image d'un disque noir se dirigeant vers l'espace et a déclaré :

    "Nous possédons maintenant la technologie nécessaire pour ramener E.T. à la maison".

    Des informateurs des milieux militaires et d'autres, issus de compagnies privées, ont ouvertement témoigné qu'ils avaient une bonne connaissance de tels engins à antigravité, comme l'Aurora et le TR-3B.  

    Dans son livre, "The Hunt for Zero Point", l'analyste Nick Cook, du Jane's Defense Weekly, écrit ceci à propos de l'Aurora : "Depuis la fin des années 80, on s'interroge sur l'existence du successeur secret du Blackbird; il s'agit d'un avion mythique nommé l'Aurora qui serait capable de voler deux fois plus vite et aux limites de notre atmosphère" (p. 14).

    D'autres informateurs, comme Edgar Fouche, ancien contractant du Ministère de la Défense, ont soutenu que l'Aurora, à la suite du Blackbird [ou du SR-71] se compose de deux types d'avions hypersoniques pour aller dans l'espace :

    "L'Aurora intègre le SR-75, qui est capable de voler à Mach 5, et sert de vaisseau-mère pour le SR-74, qui peut atteindre Mach 18 et aller placer des satellites dans l'espace."

    Plus spectaculaire, il y a aussi le TR-3B, de forme triangulaire, qui selon Fouche génère un champ électromagnétique intense, lequel réduit son poids de 89%.

    D'après lui, le TR-3B utilise l'effet Biefeld-Brown (créé par d'importantes charges électrostatiques), puis des systèmes de propulsion plus conventionnels tels que les scramjets l'amènent à des vitesses prodigieuses. Ca se situerait bien au-dessus de Mach 18, qui est selon lui la vitesse du SR-74. Fouche affrime que le TR-3B a un diamètre de 200 mètres, ce qui approche la taille d'un porte-avions.

    Des preuves bien établies confirment qu'il existe une flotte secrète d'engins spatiaux à antigravité. Par exemple, cette note étonnante du Président Ronald Reagan, dans son Journal, nous parle d'une navette qui aurait la capacité d'emporter 300 passagers en orbite terrestre.

    Autre exemple, le 6 août 2007, la NASA a honoré "l'Equipe de Soutien aux Vols Habités" parce qu'elle a permis d'éviter aux vaisseaux de la NASA d'entrer en collision avec des débris spatiaux. Cette équipe faisait partie du Space Command, dont il est notoire qu'il est le principal commandement militaire qui fournit une assistance spatiale à l'U.S. Strategic Command.

    "Cette récompense… souligne le soutien exceptionnel que l'équipe nous a apporté pour permettre à la navette, à la Station Spatiale Internationale et à leurs équipages, d'éviter les dangers des débris en orbite, les collisions de vaisseaux, et autres accidents potentiels qui sont inhérents aux manoeuvres en orbite."

    Toutefois, le public n'a pas connaissance que l'USAF Space Command ni le Strategic Command disposeraient d'engins spatiaux qui puissent assister la Navette ou l'ISS. Normalement, ces vaisseaux de la NASA devraient nécessiter des corrections graduelles, lesquelles prennent beaucoup de temps, et ne permettraient pas de faire face à des dangers imminents.

     

     

    Selon Ted Twietmeyer, cette récompense est la preuve que des engins à antigravité existent, qui sont dotés d'armes à rayonnement de particules avec lesquelles ils peuvent détruire les débris qui se trouvent sur le chemin des vaisseaux de la NASA.  

    Cette idée d'une flotte secrète, disposant de technologies avancées, capable d'intervenir pour assister la Navette et l'ISS, est également renforcée par le témoignage d'un ancien employé de la NASA.

    Clark McClelland a travaillé comme opérateur pour plusieurs lancements de la Navette de 1989 à 1992. Il a déclaré avoir vu embarquer un passager immense, qui devait faire 2,5 à 2,80m et à côté de lui un engin à antigravité en forme d'aile delta.

    McClelland connaissait tous les astronautes de ce programme de la NASA, et il pense que ce personnage en combinaison spatiale était un extraterrestre. On ne peut écarter la possibilité que cet être, ainsi que l'engin, aient fait partie d'une mission secrète en relation avec la Flotte de l'Espace, sous l'autorité de l'U.S. Strategic Command.

    L'idée d'une flotte secrète a été aussi relancée par le hacker britannique Gary McKinnon, qui risque d'être extradé aux Etats-Unis pour avoir fouillé dans les ordinateurs de la NASA et de l'armée. McKinnon avait annoncé qu'il avait eu accès à des dossiers secrets du Pentagone et de la NASA, dont une 'liste d'officiers non-terrestres', ainsi qu'une directive qui évoquait des 'transferts de flotte à flotte'.

    Se pourrait-il que le géant, accompagnant deux autres astronautes, fasse partie d'un groupe d'officiers 'non-terrestres', qui peuvent apporter leur soutien aux programmes de la Navette, sous l'égide du Space Command de l'US Air Force ?  

    Si on considère ces preuves, émanant de diverses sources, la note du Président Reagan rédigée en 1985 dans son Journal apparait comme une reconnaissance évidente d'un programme spatial secret qui permet de transporter et de prendre en charge des centaines d'astronautes.

    Cette note montrerait qu'il a reçu un ou plusieurs briefings sur ce sujet. D'autres indices importants peuvent émerger des 250.000 pages de documents récemment déclassifiés. L'essentiel serait que le public soit informé des technologies d'antigravité qui ont été développées dans le plus grand secret, et qu'on utilise depuis des décennies pour envoyer des astronautes militaires dans l'espace." -

    Michael Salla en avril 2009 a poursuivi dans The Examiner son article sur le journal de Ronald Reagan, la NASA, et les programmes secrets. Il titre ainsi :

     "Le déclin de la NASA et la flotte qui maîtrise l'antigravité".

    "Le Président Obama n'a toujours pas nommé le nouvel administrateur de la NASA. Un délai qui n'est pas sans précédent. Le Président Bush, dans la première année de son mandat, avait attendu jusqu'en Novembre avant de nommer Sean O’Keefe à l'époque.

    Si l'on tarde à désigner le remplaçant de Michael Griffin, c'est peut-être que des décisions importantes doivent être prises sur des opérations programmées, alors que l'administrateur intérimaire, Christopher Scolese, est toujours en place.  

    Des décisions cruciales ont déjà été prises pour réduire les effectifs lorsque la Navette Spatiale cessera de fonctionner, en 2010, malgré une demande du Congrès visant à étendre sa durée de service. A noter également que les responsables de la NASA ont décidé le mois dernier de ramener de six à quatre le nombre d'occupants dans la capsule du programme Constellation - la solution de remplacement pour la Navette spatiale.

    Constellation doit servir à emmener des astronautes vers la Lune et Mars, et assurer l'entretien de l'ISS. Le retard d'Obama reflète l'idée déjà très répandue que les affaires de la NASA ne font pas partie de ses priorités. On peut constater que le budget de la NASA n'a cessé de diminuer depuis la fin des missions Apollo au début des années 70.

    Le déclin de la NASA est inévitable. Si les rapports des informateurs sont corrects, alors la NASA ne serait en fait qu'une couverture servant à dissimuler les activités d'une flotte hautement classifiée, qui maitriserait l'antigravité, et serait utilisée pour placer des centaines d'astronautes militaires dans l'espace.

    Si le commentaire de Reagan et les témoignages des informateurs sont fondés, ce dont on ne peut douter je pense, nous avons vu dans la 1ère partie que cette flotte spatiale est gérée par l'U.S. Strategic Command. Le nom de code de ce programme secret est 'Solar Warden'.

    L'existence de Solar Warden, si elle est vérifiée, prouverait que la NASA n'est qu'un programme de couverture qui utilise les technologies obsolètes de propulsion avec des fusées.

    Dès lors, le Programme "futuriste" de Constellation serait lui aussi une couverture parce que nous aurions déjà un programme spatial capable de missions interplanétaires utilisant des technologies de propulsion par antigravité.

    La première référence à Solar Warden date de Mars 2006. Une source fiable, selon les administrateurs du forum Open Minds, a révélé son existence et ses moyens : tous les programmes spatiaux ne serviraient qu'à occulter la réalité de cette flotte. Nous disposions, dès 2005, de huit vaisseaux, utilisés comme des porte-avions, et 43 "protecteurs" - qui sont des avions spatiaux.

    L'un aurait été récemment perdu, suite à un accident dans l'orbite de Mars, alors qu'il tentait de ravitailler la colonie multinationale. Cette base aurait été établie en 1964 par une équipe américano-russe.

    Une autre source qui a évoqué Solar Warden est un informateur anonyme du Projet Camelot, nommé 'Henry Deacon', qui a travaillé comme physicien aux laboratoires Laurence Livermore. Les initiateurs du Projet Camelot connaissent sa véritable identité; ils ont vérifié ses qualifications et l'ont estimé crédible.

    Selon eux : "Henry Deacon a confirmé qu'il existe une vaste base sur Mars, dont la maintenance est assurée par une flotte spatiale alternative (nom de code SOLAR WARDEN)."

    D'après l'ouvrage du journaliste William Arkin sur les noms de codes militaires, qui attribue deux lettres spécifiques aux programmes militaires secrets, Solar Warden relève d'un Commandement militaire unifié. Ca voudrait dire que Solar Warden est contrôlé par le Strategic Command, ainsi que nous l'avons déjà exposé.  

    Si Solar Warden a permis d'établir une colonie sur Mars, en utilisant des systèmes de propulsion à base d'antigravité, ça pourrait expliquer pourquoi les recherches sur l'antigravité sont devenues hautement classifiées vers le milieu des années 50.

    Ca expliquerait également pourquoi les chercheurs civils qui étaient parvenus à répliquer les technologies d'antigravité furent brutalement écartés ainsi que c'était arrivé pour Otis T. Carr en 1961.

    Cette mise à l'écart a été révélée pour la première fois en 2007 grâce au témoignage de Ralph Ring, l'ancien fidèle de Carr. Les témoignages d'informateurs et d'experts se multiplient, qui attestent de l'existence d'un tel programme spatial.

    Il permettrait d'envoyer des centaines d'astronautes militaires dans l'espace. Si Solar Warden existe, ou s'il s'agit d'un programme militaire classifié de même type, alors on peut comprendre pourquoi le Président Obama tarde à nommer un nouvel administrateur à la tête de la NASA.

    Le déclin persistent de la NASA depuis la réussite d'Apollo ne met pas en cause la compétence et le savoir faire des personnels de l'organisation. La réalité politique serait que des programmes militaires hautement compartimentés empêchent que les technologies avancées d'antigravité soient versées au secteur public pour des applications commerciales.

    Constellation, le nouveau Programme "futuriste" de la NASA, avec ses technologies obsolètes des années 40, n'est qu'un programme de couverture et ne mérite pas d'être financé.

    Il serait préférable que le public soit informé des réels programmes menés par l'armée américaine et des compagnies privées qui utilisent des technologies avancées d'antigravité, et nous devons savoir comment ils les ont obtenues." -

     Source : ici et maintenant

    Je rajouterais ceci entre autre, on comprend beaucoup mieux du coup, la création d’ un corps spatial au sein de l’USAF, spécifiquement dédié aux activités spatiales !

    Pour le Major Général James Armor – Directeur du National Security Space Office du Pentagone, le domaine spatial mérite selon lui sa propre entité militaire étant donné les problématiques nouvelles et inhérentes à ce secteur. La supériorité spatiale est un enjeu primordial pour lui et pour le Pentagone bien entendu.

    L’ensemble des acteurs militaires et politiques sont en revanche unanimes lorsqu’il s’agit d’affirmer l’importance stratégique croissante du secteur spatial.

    Nous pouvons noter et je ferais un prochain article sur ce sujet prochainement que les sociétés civile réussissent déjà à produire des moteurs à propulsion plasma depuis peu, ce que bien sur l’armé possède également depuis plus de 60 ans dans le plus grand secret.

    Voilà également pourquoi des satellites utilisent les télémesures et autres commandes de contrôles de fréquences radios pour créer une protection électromagnétique dans un rayon de 30 km autour d’un satellite géostationnaire, ou un vaisseau top secret en orbite.  Voir ici en détail :

    Et pourquoi depuis peu est en fonction, le programme « Medium Earth Orbit Synthetic Aperture Radar » qui permet d’aider les systèmes militaires dans la traque de cibles en mouvements dans l’espace.

    Alors même que la NASA et le pentagone démentent posséder de tels satellites, qui sont toutefois observés, et bien connu.

     


    votre commentaire
  •  

    Rupture du tissu spatio-temporel

     

     
     
     

    Le "Projet Camelot" a pour vocation d'informer le public sur les grands enjeux exopolitiques actuels en rassemblant différents témoignages de spécialistes de ces sujets. Parmi ces témoignages figure celui d'un physicien, haut fonctionnaire américain très impliqué dans la question des relations du gouvernement des États-Unis avec les extraterrestres. Il a utilisé le pseudonyme d'Henry Deacon pour décrire l'incroyable technologie développée dans l'ombre par les "black programs" américains : voyages spatio-temporels, portes des étoiles, colonisation de Mars, armes climatiques et contrôle démographique, et surtout pour en dénoncer les méfaits.

    La réalité va bien au-delà des fictions les plus audacieuses, puisqu'il s'avère que ces technologies ont déjà provoqué des fissures au niveau de notre trame spatio-temporelle. Le problème de ces ruptures dans notre espace-temps est qu'elles ouvrent la voie à des choses et même à des êtres "indésirables" qui risquent de nous compliquer la tâche au cours de notre Transition vers l'Âge d'Or.

    Voici donc le témoignage d'Henry Deacon recueilli par Bill Ryan et Kerry Cassidy du Projet Camelot. Il avait accepté de les rencontrer en septembre 2006.

     

    Responsables du Projet Camelot : Parlez-nous de vous-même, dans les limites de ce que vous pouvez dire.

    Henry Deacon : Je suis fonctionnaire au sein d'un organisme gouvernemental bien connu dont le sigle se compose de trois lettres... Il se peut que je prenne un certain risque à vous parler, encore que je n'ai pas l'intention de vous communiquer des informations que j'estime classées secrètes ou relevant de la sécurité nationale. J'ai été impliqué dans de nombreux projets, au sein de nombreuses agences différentes et durant plusieurs années.

    Pour commencer par l'essentiel, je pense être un "walk-in", c'est-à-dire une âme ayant remplacé au cours de son incarnation celle d'un collégien de quatrième. J'ai des souvenirs d'une autre planète qui se mélangent dans un certain désordre avec mes souvenirs d'enfance. Ce que je ressens est bizarre et difficile à expliquer. J'ai toujours eu, intuitivement, la capacité de pénétrer des informations scientifiques complexes et de comprendre des systèmes savants sans avoir reçu de formation préalable. Je travaille principalement sur ces systèmes. En toute modestie, je dois vous dire que je suis en possession d'une grande masse d'informations scientifiques avancées ; mais je ne peux rien révéler à ce sujet pour le moment.

    P.C. : Pourriez-vous donner (via l'enregistrement) quelques indices quant à vos employeurs ?

    H.D. : Non, pas sur un enregistrement, je ne peux me le permettre.

    P.C. : Quelle information importante estimez-vous avoir à donner au monde ?

    H.D. : Il y en a tant, je ne sais par où commencer. Par exemple, concernant le 11 septembre, j'étais au courant deux ans avant, pas en détail, mais dans les grandes lignes. On en parlait, il fallait un événement susceptible de changer la donne. Je sais qu'une guerre est prévue pour 2008 entre les États-Unis et la Chine. C'est de la géopolitique et cela n'a rien à voir avec les opérations secrètes [black ops]. Voilà deux sujets dont j'ai eu vent au passage, mais je n'ai pas d'information détaillée.

    P.C. : Vous voulez dire que les États-Unis et la Chine travaillent à un projet de guerre simulée ?

    H.D. : Le Pentagone s'y est mis dès 1998. Il vous faut savoir que les États-Unis et la Chine sont comme cul et chemise pour pratiquement tout ; cette guerre est une opération conjointe entre eux. C'est d'ailleurs le cas de la plupart des guerres, et depuis longtemps. Voulez-vous autre chose d'aussi désagréable à entendre ? J'ai parlé à quelqu'un qui était en service dans une unité d'essais de missiles dans le Pacifique et en Extrême-Orient. Les missiles étaient acheminés vers le site d'essais dans des conteneurs très soigneusement et hermétiquement scellés. Après les essais, les conteneurs étaient renvoyés, toujours aussi bien scellés, mais vides, ou supposés vides. Un jour, mon interlocuteur s'est trouvé près d'un conteneur au moment où il a été ouvert ; il n'était pas vide mais rempli de sacs de poudre blanche.

    P.C. : De la cocaïne ?

    H.D. : Je vous laisse conclure, mais je ne pense pas que c'était du sucre. Je me contenterais d'émettre, à titre personnel, l'hypothèse que, s'agissant de ce genre d'opération, ce modus operandi serait parfaitement concevable au plan logistique : ce serait la façon la plus sûre de contourner toutes les sécurités, les douanes, les frontières, tous les contrôles portuaires, etc. C'est parfait, de même que les armes et munitions ont toujours passé les frontières par courriers diplomatiques entre consulats. Cela se produit tout le temps.

    P.C. : Vous considérez-vous comme un physicien ?

    H.D. : Oui, tout en abordant aussi d'autres domaines, je suis spécialiste des systèmes. Je me sens bien à Livermore [Lawrence Livermore National Laboratory], tout le monde ici est très professionnel, on ne perd pas son temps avec des broutilles.

    P.C. : Qu'auriez-vous à dire de l'état de la physique au sein du complexe militaro-industriel ?

    H.D. : Ils ont des décennies d'avance sur la physique officielle publiée dans les revues spécialisées et accessibles au public. Certains programmes abordent des sujets qui dépassent ce qui est concevable pour des physiciens classiques ou compatible avec leur expérience et leur imagination..


    Ruptures du tissu spatio-temporel.

    P.C. : Par exemple ?

    H.D. : [Longue réflexion]. Un projet en cours à Livermore, qui s'appelle Shiva Nova, utilise des batteries de lasers géants. Ils sont vraiment énormes, avec des condensateurs géants, des terawatts d'énergie et cela dans un bâtiment construit sur des ressorts énormes [il étend les bras pour illustrer le propos], le tout braqué sur un minuscule petit point. Cela provoque une réaction de fusion qui reproduit certaines conditions d'essais d'armes nucléaires. Ce sont des essais nucléaires en laboratoire et des enregistrements de données très avancées sont faits sur le petit point où se concentre toute cette énergie. Le problème, c'est que ces tirs à très hautes énergies provoquent des déchirures dans le tissu spatio-temporel. On a déjà pu observer cela à Hiroshima et Nagasaki et on peut même le déceler dans d'anciens documents cinématographiques. Je vous donne un lien Internet [Ce lien peut être visité ICI ]; regardez bien ce qui ressemble à une sphère d'énergie en expansion. Le problème des ruptures dans l'espace-temps, grandes ou petites, c'est qu'elles ouvrent la voie à des choses ou à des êtres indésirables.



    P.C. : Quelles choses ?

    H.D.: Des choses dont nous avons tous entendu parler et que l'on voit beaucoup sur la "toile". Des êtres, des influences de toutes sortes, des bizarreries, et je vous assure que cela crée de gros problèmes.

    P.C. : Quel genre de problèmes ?

    H.D. : [Pause]. Leur présence et ce qui se passe ensuite. En outre, lorsqu'on provoque des ruptures du tissu spatio-temporel, qu'on le veuille ou non, on brouille le temps lui-même. Les tentatives de réparation n'ont fait qu'engendrer une superposition complexe de boucles temporelles. Il y a des aliénigènes qui essayent de nous aider... d'autres pas. Lorsqu'on prédit l'avenir, il ne peut être question que d'avenirs probables ou possibles. Ceci est extrêmement complexe et ultra secret. Finalement, c'est un énorme désordre ; nous avons ouvert la boîte de Pandore et sommes toujours incapables d'en gérer les conséquences.

    P.C. : La question des chronologies multiples nous rappelle les informations rapportées par Dan Burisch [ancien membre du MJ12]. Qu'en pensez-vous ?

    H.D.: [Geste de négation]. Je ne sais rien là-dessus...

    P.C. : D'accord. Qu'avez-vous d'autre à dire concernant le problème des chronologies ?

    H.D. : Tout simplement qu'il n'est pas résolu. Le risque, c'est que chaque fois qu'on essaye de rétablir la situation, on aggrave les choses, cela ne fait qu'empirer.


    Le microbiologiste Dan Burisch




    Portails de voyages dans le temps

    P.C. : Y a-t-il certains aliénigènes qui voyagent dans le temps, ainsi que le prétend Dan Burisch ?

    H.D. : Oui..

    P.C. : Connaissez-vous le projet Montauk ?

    H.D. : Cela a provoqué un énorme problème... et engendré une boucle de quarante années. Je ne sais rien d'Al Bielek, et je mets en doute certaines de ses informations, mais il s'est effectivement produit quelque chose comme cela ; comme d'ailleurs dans l'expérience de Philadelphie. John von Neumann y a été très impliqué.

    NOTA : Développé dans une base secrète souterraine de l'armée américaine située non loin de Manhattan (New York), tout près de l'île de Long Island, le projet Montauk avait pour objectif la mise au point et l'expérimentation d'un système permettant à des humains d'acquérir l'invisibilité, d'ouvrir un sas dans notre espace-temps et, accessoirement, d'établir des contacts avec des civilisations extraterrestres présentes, passées et mêmes futures.

    P.C. : Alors, Montauk, c'était authentique ?

    H.D. : Oui, un désastre; ils ont provoqué une rupture du temps qu'ils sont toujours dans l'impossibilité de réparer. Notez que cela concerne aussi le Programme Ar-enciel [Rainbow Project], les portes des étoiles. ils y travaillaient aussi. Mais certains comptes-rendus de Montauk sur Internet ne me convainquent pas du tout. J'ai vu des photos du matériel qu'ils sont sensés avoir utilisé : c'est de la quincaillerie sans valeur, un tas de ferraille.

    P.C. : La question des portes temporelles m'a toujours perturbé parce que je ne vois pas comment ni pourquoi ces portes resteraient fixées à certains lieux sur la planète, alors qu'elles se déplacent dans l'espace. Lorsqu'une ouverture est créée dans l'espace-temps, on s'attendrait à ce qu'elle soit rapidement distancée tandis que la planète tourne sur elle-même, se déplace sur son orbite et que même le système solaire tout entier se déplace autour du centre galactique. Tout bouge, tout le temps, c'est bien connu ; pouvez-vous éclaircir cela ?

    H.D. : Non, je ne peux pas. Mais je vous comprends. Les portails demeurent effectivement en certains lieux, comme ancrés à la planète. J'ignore pourquoi ils ne se perdent pas en route, ne dérivent pas ailleurs, peut-être s'agit-il d'un ancrage gravitationnel, vos suppositions valent bien les miennes. Une de ces portes nous connecte à Mars, et c'est un lien stable, quelles que soient les positions respectives des deux planètes. Nous avons déjà une base là-bas depuis les années 60, plusieurs bases en fait.

    P.C. : Ainsi, nous avons déjà exploré Mars ?

    H.D.: Bien sûr, il y a longtemps ! Aviez-vous vu la série télévisée "Alternative Three" ? La scène d'arrivée sur Mars, ainsi que d'autres, étaient des parodies, mais il y avait tout de même un fond de vérité.

    P.C. : Que savez-vous d'autre en tant que physicien travaillant à ces projets ?

    H.D. : Si vous avez une certaine culture en physique, voici ce qui pourrait vous intéresser. Vous savez ce qu'est un signal non local : deux particules en des endroits différents de l'univers, peuvent apparemment communiquer entre elles instantanément, quelle que soit la distance. Des systèmes ont été mis au point qui permettent des communications, localement ou sur de vastes distances, en ayant recours à une technologie qui rend toute écoute indiscrète impossible parce que rien, aucun signal, ne circule entre les deux stations qui puisse être codé ou intercepté. L'élégance de la chose, c'est que ces systèmes sont très faciles à construire. Sur deux planches à pain, avec des composants bon marché que n'importe qui peut acheter, vous pouvez créer deux circuits chaotiques et communiquer de cette façon ; c'est à votre portée si vous savez comment faire.

    P.C. : Y a-t-il d'autres applications que les communications ?

    H.D. : [Réflexion]. Oui.

    P.C. : Que pouvez-vous nous raconter d'autre ?

    H.D. : Ah je comprends, je ne m'étais pas rendu compte tout de suite que vous êtes aussi le créateur du site Internet Serpo. À ce sujet, je vous signale que cette opération ne portait pas ce nom-là, et je doute que ce voyage ait duré six mois ; ce n'est pas comme cela qu'ils voyagent.

    NOTA : Cf. le site francophone consacré au PROJET SERPO et au programme d'échange avec les Zétas de Reiculum

    P.C. : Vous voulez dire que le voyage était instantané ?

    H.D. : [Pause]. Je ne pense pas qu'ils aient voyagé ainsi que c'est décrit sur le site Serpo. Il y avait peut-être de nombreux autres programmes. Les voyages sur de telles distances ne sont faisables qu'en utilisant des portes, tout autre moyen est insuffisant.

    P.C. : Vous voulez dire qu'ils sont passés par des portes des étoiles ?

    H.D. : Vous pouvez les appeler comme ça. Je pense aussi que la région en question n'est pas celle de Zeta de Reticulum, je crois que c'est plutôt Alpha du Centaure. Il me semble que vous en parlez sur le site.

    P.C. : Qu'est-ce qui vous fait dire cela ?

    H.D. : Zeta 1 et 2 sont très loin l'une de l'autre, alors que Alpha et Proxima du Centaure sont très proches. Alpha du Centaure possède un système solaire très semblable au nôtre, bien que plus ancien, et ses planètes sont sur des orbites stables. Il y a trois planètes habitées, la deuxième, la troisième et... je crois, la cinquième.

    P.C. : Voilà qui est étonnant, avez-vous eu connaissance de ceci dans le cadre de votre activité professionnelle ?

    H.D. Oui, c'est une chose connue. Il est relativement facile d'arriver là-bas, c'est à moins de cinq années-lumière, autrement dit, à côté de la porte. Les gens là-bas ont un aspect très humain, ils ne sont pas du tout comme les "Gris", ils nous ressemblent beaucoup. D'ailleurs, la forme humaine est très répandue dans l'univers.












    Les gens là-bas ont un aspect très humain, ils ne sont pas du tout comme les "Gris", ils nous ressemblent beaucoup: ils ont des enfants, qu'ils élèvent avec amour, mais ils ne sont pas soumis à la dualité et vivent dans l'harmonie.











    P.C. : Une de ces planètes est-elle désertique ? C'est ce que j'ai vu sur la photo qui est décrite : deux soleils qui se couchent sur un désert; cela m'a vraiment impressionné.




    H.D. : En effet, il y a une planète désertique.

    P.C. : Le projet Looking Glass vous est-il familier ? [NdT : nom emprunté au titre du tome II d' "Alice au Pays des Merveilles" : "Through the Looking Glass" = "À travers le miroir"].

    H.D. : Ce nom m'est familier.

    P.C. : Il s'agissait d'une technologie qui permettait de lire dans le futur et dont nous a parlé Dan Burisch ; avez-vous été mêlé à cela ?

    H.D. : Nous ne sommes pas les concepteurs de cette technologie, nous l'avons reçue ou récupérée d'un vaisseau capturé. Je n'ai pas travaillé là-dessus.

    P.C. : Il paraît qu'à Los Alamos, ils ont une porte des étoiles de fabrication humaine, le saviez-vous ?



    H.D. : [Il se contente de sourire]

    P.C. : Pouvez-vous nous parler de Los Alamos ?

    H.D. : Allez visiter le site de Los Alamos et là, vous chercherez sous « gravity shielding » [affranchissement gravitationnel] et des choses de ce genre, tout y est. Cela peut avoir été mis dans le domaine public par erreur ; vous pourriez recommander aux internautes d'archiver ces pages avant de publier ceci et qu'elles ne disparaissent. Pour le moment, vous pouvez le voir par vous-même, je ne vois pas ce que je pourrais ajouter.


    OVNIS et E.T.

    P.C. : Que pouvez-vous nous dire à propos de la présence des Aliénigènes ?

    H.D. : Voyez le film "Wavelength". [film américain de 1983, de Mike Gray]. C'est fondé sur un événement réel qui s'est produit à Hunter Liggett, voilà un cas remarquable. L'avez-vous vu ?

    P .C. : Non. Où se trouve Hunter Liggett ?

    H.D. : À 145 km dans le sud-est de Monterey en Californie. À l'époque, j'étais à Fort Ord. C'était au début des années 70, j'étais militaire et enrôlé au CDCEC (Combat Developments Command Experimentation Command). Vous pouvez vérifier. Nous faisions les essais de toutes sortes de systèmes et nous vivions en campagne. Nous portions souvent des lunettes de protection contre les lasers et devions régulièrement subir des examens de la rétine. On avait même posé des lunettes spéciales au bétail qui se trouvait dans les champs ! C'était le spectacle le plus insolite que vous puissiez imaginer. Un jour; pendant nos essais, un disque est venu se placer en vol stationnaire juste devant nous au-dessus des champs. Alors [pause].., nous avons abattu ce foutu machin.



    P.C. : Vous avez abattu une soucoupe volante ?

    H.D. : [Opine de la tête]. Nous n'aurions jamais dû ; ce n'était pas moi personnellement, mais mon groupe. Nous avions toutes ces armes spéciales sous la main et je crois qu'ils ont paniqué et se sont cru en train de jouer dans un polar. Le vaisseau endommagé a été capturé ainsi que ses occupants, que j'ai pu apercevoir brièvement. C'était des humanoïdes de taille enfantine au crâne glabre avec de petits yeux, et non les grands yeux en amande. Je ne sais pas si ce fait est connu, je ne crois pas que cela se trouve sur Internet.

    P .C. : C'est incroyable, je n'en ai jamais entendu parler.

    H.D. : La plupart des autres témoins se sont retrouvés au Vietnam et beaucoup ont été tués ; peut-être suis-je le dernier témoin vivant de cette affaire... je ne sais pas. J'ai possédé jadis une vraie photo d'un aliénigène. Je l'ai montrée à une femme très douée, une microbiologiste qui travaillait pour une des agences. Cela lui a fichu une trouille terrible, je n'en revenais pas. Elle ne voulait pas en entendre parler. J'en conclus que le public, y compris les scientifiques, ne sont pas prêts à recevoir ce genre d'information. Cette personne était intelligente mais cela ne l'a pas empêché de péter les plombs, de refuser de savoir.

    P.C. : Pouvez-vous décrire cette photo ?

    H.D. : C'était un petit être à peau sombre, presque noire et ridée, le seul survivant d'un accident ; il est mort peu après. Il portait un vêtement auto-régénérant, une sorte de tissu capable de se réparer tout seul. Il était muni d'un instrument qui ressemblait à une télécommande, on le lui a confisqué.



    P.C. : Il était rescapé d'un crash ?

    H.D. : [Pause]... Non.., c'est incroyablement compliqué. C'est tellement complexe que peut-être personne ne possède toute l'information. Tout est à ce point cloisonné, jusqu'au sommet, que la plupart des agences ne savent pas ce que savent les autres, personne ne parle à personne.

    Il arrive que des projets entiers soient réalisés en double, au prix de Dieu sait combien de milliards, parce que l'existence de l'autre projet est complètement ignorée. En tant que scientifique, je peux vous assurer que ceux de notre espèce travaillent souvent avec un bras lié derrière le dos parce que nous ne pouvons communiquer librement. En fait nous ne pouvons pas communiquer du tout [rires]. Et il y a des dizaines, des centaines de projets classifiés, de grands projets, c'est un désordre total. Notez ceci : il y a de nombreux groupes d'aliénigènes, et d'ailleurs nos propres ancêtres y sont étroitement mêlés. Les boucles temporelles se superposent dans une grande confusion, même avec un QI de 190, vous ne pourriez y voir clair.


    Boucles temporelles et paradoxes

    P.C. : Parlez-nous des boucles temporelles ; et, à propos, êtes-vous sûr de ne pas avoir entendu parler de Dan Burisch ?

    H.D. : Je n'en ai pas de souvenir.

    P.C. : Nous l'avons interviewé le mois dernier. Il est avec John Lear sur la page Internet du Projet Camelot.

    H.D. : J'ai vu votre interview de John Lear à propos des photos de la Lune et de la manière dont elles ont été retouchées, une pratique courante à la NASA. C'est un homme intéressant, j'aimerais le rencontrer. Peu de gens savent que les images radar du National Weather Service [Service Météo National] sont aussi retouchées ; il y en a qui ne sont pas publiées. Je ne parle pas de retouches manuelles, mais de filtrage électronique avec un logiciel. Certaines traces radar sont énormes. En outre, les radars météo sont incapables de déceler les objets qui ce déplacent au-delà d'une certaine vitesse, environ 3 200 km/h, mais il reste des traces qui sont supprimées.

    P.C. : Ce sont des ovnis ?

    H.D. : Bien sûr ! Il sont souvent invisibles à l'oil nu mais apparaissent au radar. On les détecte aussi par l'ultraviolet. Je ne pense pas que cela soit connu du public.

    P.C. : Revenons aux boucles temporelles; que pouvez-vous nous en dire?

    H.D. : [Longue pause]. C'est un phénomène à multiples branches, il y a un grand nombre de chronologies parallèles. Il n'y a pas de paradoxes. [Il dessine un diagramme]. Celui dont tout le monde parle, c'est le paradoxe du grand-père : qu'arrive-t-il si je remonte dans le temps et que je tue mon grand-père ? Rien. Si vous remontez le temps et modifiez le passé, cela crée une nouvelle série chronologique qui est un embranchement de la première. Sur cette nouvelle branche, vous ne seriez pas né et donc vous n'existeriez pas, c'est le seul fait exact du paradoxe. Mais sur la ligne chronologique actuelle, qui vous situe ici et maintenant, vous existez et poursuivez votre existence ; il n'y a donc pas de paradoxe. Le temps est une sorte d'arbre aux multiples branches ; aucun principe n'est violé. Quant aux événements futurs, ce sont des possibles, pas des certitudes et c'est une nuance très importante. Voilà tout ce que je peux vous dire à ce sujet.


    Les chemtrails et la guerre des climats

    P.C. : Que savez-vous des chemtrails ?

    NOTA : chemtrails = traînées "chimiques" laissées par des avions et qui ne sont pas dues à la condensation, mais soupçonnées d'être des diffusions de produits chimiques (Cf. notre page Imminence du premier contact ?).



    H.D. : C'est Edward Teller qui est à l'origine des chemtrails. Il s'agissait de répandre en haute atmosphère des milliers de tonnes de micro particules d'aluminium de manière à augmenter l'albédo (albédo = mesure du pouvoir réfléchissant d'un objet, d'une planète) de la Terre, pour faire face au réchauffement de la planète. Sur une autre planète dans une situation similaire ce sont des micro-particules d'or qui ont été utilisées, ces gens-là devaient avoir beaucoup d'or ; nous utilisons de l'aluminium. Le réchauffement global est surtout dû à l'effet de serre, ce qui aggrave les choses, mais la plus grande partie provient de l'activité solaire, c'est là le vrai problème.

    NOTA : Selon le télépathe Mark Stearn, l'augmentation de l'albédo n'est qu'un prétexte, une couverture. Les chemtrails sont en réalité utilisés pour répandre sur notre planète un monstrueux poison destiné à endormir chimiquement notre humanité et à nous transformer en esclaves puis, à plus ou moins brève échéance, en robots.

    P.C. : Pourquoi cette information n'est-elle pas diffusée ? Si ce que vous dites est exact, il n'y a pas de raison de sécurité qui justifierait que les gens ne le sachent pas.

    H.D. : Scientifiquement, ce n'est qu'un coup de poker ; nous en savons trop peu, cela peut marcher ou non, cela pourrait même aggraver la situation. Il pourrait aussi y avoir des effets secondaires sur la santé, sur le climat, Dieu sait quoi. Il s'agit d'une décision - unilatérale, non démocratique, déconnectée de tout processus politique - de mettre en ouvre un énorme projet technologique particulier qui concerne la planète entière. C'est tellement discutable que la seule issue est le secret, autrement dit la réaction instinctive habituelle.

    P.C. : Est-ce que cela va marcher ?

    H.D. : Je n'en sais rien.

    P.C. : Y a-t-il un rapport avec la guerre des climats ?

    H.D. : [Pause]. Oui, il y a des guerres du climat ; dans deux ans, la force aérienne sera propriétaire du climat.


    Projets de dépeuplement

    P.C. : Qu'avez-vous d'autre à nous raconter ?

    H.D. : Lisez "The Report from Iron Mountain". Il y a beaucoup de vrai là-dedans. En [....] je travaillais dans un groupe ; "ils" nous ont remis un rapport qui, curieusement, ne semblait avoir aucun lien avec nos activités; c'est arrivé comme ça, personne ne s'y attendait, Je n'oublierai jamais ce que le type nous a dit; cela me semblait vraiment néfaste :« Il y a les loups et il y a les moutons, et nous sommes les loups. » "Ils" nous l'ont fait lire et puis c'est tout. Il n'y avait pas de choix et il n'y en a toujours pas. "Ils" considèrent que nous sommes trop nombreux et, vous savez, au fond "ils" n'ont pas tort. (Cf. notre article E.T. et Terre en péril - La menace de surpopulation) "Ils" cherchent donc des moyens de réduire le nombre ; mais il se trouve que je n'approuve pas leur méthodes. Outre les problèmes d'espace-temps dont j'ai parlé, il y a celui du surpeuplement. C'est très simple : il existe des programmes de réduction de la population mondiale pour le bien de tous. Croyez-le ou non, l'intention est positive. Kennedy avait élaboré cela il y longtemps. La RAND Corporation était impliquée ainsi qu'un des Rockefeller..., Lawrence, je crois.

    P.C.: En tuant les gens ?

    H.D.: En principe, oui. On a généré des virus artificiels, disséminés de manières diverses, qui sont difficiles à détecter, à identifier et impossibles à soigner. Le personnel médical ne peut comprendre ce qui se passe.


    L'accroissement incontrôlé de la population mondiale peut très vite provoquer l'anéantissement de l'ensemble de l'humanité, mais la solution imaginée par "Big Brother" est certainement pire que le mal.

    P.C. : Quel est votre ressenti sur cette question ?

    H.D. : Très partagé. [Pause]. En tant qu'individu humain de chair et d'os, je suis épouvanté. En tant que scientifique entraîné à prendre du recul, à voir les choses d'un point de vue global, je dois avouer que je comprends la démarche logique. Comprenez-moi bien, je ne cherche ni à défendre, ni à ignorer cela ; mon commentaire procède d'un point de vue scientifique abstrait. Nous devons faire face, sur cette planète, à des problèmes si énormes que peu de gens possèdent la formation ou l'expérience permettant d'appréhender l'ensemble dans un même champ de vision. La nature de mon travail m'a offert la chance de voir beaucoup de choses que la plupart des gens ne voient pas. J'ai travaillé dans de nombreuses agences différentes et cela me donne une vue d'ensemble. Savez-vous qu'il est légal d'essayer des agents chimiques et biologiques sur des citoyens américains ? C'est légal, il suffit d'obtenir l'approbation du maire d'une ville, ou de son équivalent n'importe où, ou d'un représentant officiel, Personne ne sait cela, mais vous pouvez vérifier. C'est bien caché dans la loi mais c'est du domaine public.

    P.C. : Quel est le message le plus important que vous aimeriez communiquer à la population ?

    H.D. : Je n'aime choquer personne, mais je ne suis pas optimiste. Les problèmes auxquels notre race doit faire face sur cette planète sont gigantesques. Je ne pense pas que la plupart des civils soient prêts et aptes à comprendre ni à en gérer la complexité. Ils ont tous assez de mal à s'occuper de leur vie quotidienne et ceci est d'un tout autre niveau. Le surpeuplement est une affaire très grave et tous les autres problèmes y sont liés. Je comprends que les militaires doivent prendre les choses en main.

    P.C. : Pensez-vous qu'une divulgation générale de tous les problèmes et de leurs solutions nous aiderait réellement ?

    H.D. : Probablement non, cela rendrait les choses encore plus compliquées. Cependant, en mon for intérieur, il me semble que les gens devraient au moins savoir ce que je viens de vous dire, sans quoi je ne vous aurais pas accordé cette interview.

    Je voudrais terminer sur ce message essentiel : j'espère vraiment et je voudrais croire que, en tant que peuple humain, nous puissions gérer tout cela, mais en me réveillant le matin, parfois j'en doute. Pourtant, profondément, je souhaite que les gens prennent conscience des choses importantes qui nous ont toujours été dissimulées.

    Henry Deacon
    interviewé par les responsables du Projet Camelot,
    Bill Ryan et Kerry Cassidy
    Traduction originale en français : André Dufour (NEXUS)



    NOTA :
    - Le texte original complet de cette interview est disponible ICI. Vous y trouverez aussi la vidéo d'une interview de Dan Burisch.
    - La traduction française d'André Dufour est extraite du passionnant DOSSIER EXOLOGIE présenté dans le numéro 48 (janvier-février 2007) de l'excellente revue NEXUS.

     


    votre commentaire
  • Wikileaks, OVNI et projet bluebeam ou comment les illuminatis vont jouer la carte de la révélation

    (Source: Librairie du bonheur)

    Cette semaine l’actualité ufologique a été dominé par les références aux OVNI dans les documents wikileaks, en effet depuis maintenant plusieurs années nous assistons à une plus grande ouverture de nos gouvernants vis-à-vis de la question extraterrestres. En premier lieu, le secret sur la question des OVNI et même le scepticisme est une folie totale. Notre galaxie à un niveau visible compte plus de mille milliards d’étoiles et il y a plus de 1000 milliards de galaxies comme la nôtre dans l’univers visible. Cela sans compter les nombreuses dimensions invisibles qui ont été révélées par les mystiques, les chamans et qui commencent maintenant à être redécouvertes par les scientifiques de pointe (ouverts d’esprits qui sont malheureusement encore plus que minoritaires). Les visites d’extraterrestres sont donc une certitude absolue pour celui qui sait un peu réfléchir. Il est clair que nous sommes visités par des milliers d’espèces venant d’autres dimensions et d’autres planètes de l’univers visible… De plus, si l’on étudie l’histoire de notre planète, on s’aperçoit que la race humaine a été génétiquement modifiée par des entités extradimentionnelles, de nature reptilienne (mais aussi d’autres types d’entités)… Ces entités nous ont modifiés génétiquement pour que l’on puisse leur fournir un maximum de peur. En effet, ces entités reptiliennes sont des êtres sans âme qui ne sont rien de plus que des extensions de l’égrégore, de l’illusion de peur qu’est le monde matériel. En effet, la physique quantique nous enseigne que notre monde d’apparence solide n’est qu’une vaste illusion.



    Un électron, la particule élémentaire se comporte comme une onde si aucun observateur n’est présent. Si un observateur est présent, l’électron va se comporter comme une particule (objet solide). C’est donc notre cerveau et notre ADN( l’outil principal de perception selon des recherches Russes) qui vont donner au monde sont apparence de solidité… Nous vivons prisonniers d’une réalité illusoire un peu comme l’explique le film matrix. Comment en sommes-nous arrivés là ? Un mythe indien nous donne une explication qui à mon sens est la plus simple et la plus complète pour comprendre notre sort : au début, l’homme était une parcelle de conscience divine, d’amour absolue rattachée à la source( dieu) et puis, cette parcelle a voulue faire l’expérience de la dualité. Au début tout était magnifique car dès que l’on pensait à quelque chose on l’avait : c’est ce que l’on appelle l’âge d’or qui est décrit dans toutes les cultures terrestres. Or, le gros problème est que la dualité engendre la hiérarchie et la hiérarchie engendre la peur et la peur a fini par former une forme pensée (égrégore). Or le drame de la condition humaine est que l’égrégore a fini par comprendre ce qui le nourrissait (la peur) et a fini par prendre contrôle de son créateur (nous). Ceci est le début du monde d’illusion qui est le nôtre et qui est basée sur la peur. Nous sommes les prisonniers d’un égrégore illusoire de peur. Cet égrégore ou forme pensée se nourrit de peurs et d’émotion liée à la peur. Or, pour récolter un maximum de peur au profit de l’égrégore, les reptiliens et les entités sans âmes que nous appelons démons dans la tradition-judéo chrétienne sont apparues. Ce sont des extensions de l’égrégore de peur, elles fonctionnent comme des programmes informatiques.

    Ce sont ces entités qui ont modifié l’homme génétiquement de manière à lui créer un égo ou subconscient. C’est cet égo, que l’on peut assimiler à un parasite qui est responsable de 99,99% de nos pensées, il est responsable de nos émotions qui sont toutes liées à la peur. Dans le monde de l’égrégore lorsque l’on s’amuse c’est par peur du quotidien, lorsque l’on aime c’est par peur d’être seul… il n’y a dans ce monde que des pensées liées au subconscient… Le subconscient ou égo est crée dans le but de créer un maximum de peur pour nourrir l’égrégore et les entités reptiliennes qui en sont ses prolongements. C’est le subconscient qui est responsable de nos maladies, de la mort à 100 ans. En effet, il fonctionne comme un ordinateur et se programme comme un ordinateur… Le but du système est de programmer l’égo de façon à nous coincer encore plus dans cette réalité de mort. C’est le but du système éducatif et des religions (à ne pas confondre avec la spiritualité) qui sont là pour un seul but : nous coincer dans l’égrégore en programmant notre subconscient. C’est ce qui explique pourquoi dès la maternelle on dit aux enfants que l’on est condamné à mourir à vieillir et à être malade… Or tout ceci n’est qu’un leurre de l’égrégore car nous sommes conscience divine et la conscience divine ne peut pas mourir.

    Pour maintenir le « troupeau humain » les entités reptiliennes ont modifiés génétiquement certains humains en leur donnant plus de gènes reptiliens. Ces humains chez qui une âme s’incarne plus difficilement sont devenus les souverains de l’antiquité et à la suite d’un cataclysme, les entités reptiliennes et sans âme n’ont pu demeurer longtemps dans notre espace-temps et on continués à régenter par possession des lignées hybrides. Ce sont ces hybrides et leurs lignées qui sont devenus familles régnantes de l’antiquité et qui sont aujourd’hui les grande famille de la finance comme Rothschild et les grande familles royales (Windsor, Hapsburg….). Ce sont ces familles qui sont ce que l’on appelle les illuminatis. Aujourd’hui, la branche Babylonienne des illuminatis détient le pouvoir dans TOUS LES PAYS DU MONDE.

    Ces entités hybrides et leurs maîtres les reptiliens régentent le troupeau humain par l’intermédiaire d’un réseau très étendu de sociétés secrètes. Elles sont responsables des guerres, des famines, de la plupart des épidémies et des faux attentats terroristes comme le 11/9, les attentats de Madrid ou les faux attentats des avions cargo… Elles créent ces problèmes pour que les humains consentent à leurs solutions qui vont vers la mise en place d’un gouvernement mondial avec une société pucée.

    Les illuminatis communiquent avec leurs maîtres les entités sans âme à l’aide de rituels sataniques qui sont responsables de la mort de plusieurs centaines de milliers de personnes par an à travers le monde… Les affaires comme les affaires Allègre, Dutroux cachent des réseaux sataniques dont font partie une grande part des élites mondiales de la politique et de la finance. Lors de ces rituels les illuminatis sont activés par possession par une entité sans âme. De plus la peur suscitée par ses rituels sataniques nourrit les êtres sans âme et l’égrégore dont ils sont issus. Ces rituels détournent également les énergies des lieux telluriques qui sont normalement bénéfiques. C’est ce qui explique que l’on se sent mal dans des villes comme Paris….

    Quand on a analysé leur mentalité, on s’aperçoit que tout ce qui vient des illuminatis n’est que leurre, mensonge…. Leur seul but est l’asservissement de l’humanité. La question du secret sur la question extraterrestre à plusieurs buts.

    Cacher à l’homme la vraie nature de l’univers, mutidimensionnel ou le temps et l’espace ne sont qu’illusion
    Cacher à l’homme sa vraie origine : un OGM extraterrestre
    Cacher à l’homme l’existence d’être de lumière et d’extraterrestres bénéfiques qui aideront l’homme s’il s’aide lui même
    Cacher à l’homme l’existence de l’énergie libre : l’énergie du cosmos qui permettrait à l’humain de ne plus dépendre des multinationales illuminatis, des banques et des énergies fossiles pour survivre. L’énérgie libre est une des clefs de la libération de l’homme de la tutelle reptilienne
    C’est un des secrets les mieux gardés et de nombreux ufologues ont payé de leur vie. Pensons à Jimmy Guieu qui aurait été assassiné selon plusieurs de ses proches. Pensons aussi à John Mack qui est mort dans des circonstances plus que suspectes. Dans mon entourage, je connais plusieurs ufologues qui ont développé des cancers plus que rares… Les décès suspects de chercheurs feront prochainement l’objet d’un article plus important…

    Or, depuis quelques années, il semblerait qu’il y ait une sorte de relâchement du secret concernant la présence extraterrestre.

    En 1999, le rapport COMETA, envoyé à Jacques Chirac et à Lionel Jospin (Bilderberg) et écrit par des militaires de très haut grade annonce que les OVNI existent et qu’ils sont probablement d’origine extra-terrestre et qu’il faudrait une collaboration entre les différentes nations. Le rapport évoque de manière très implicite une menace potentielle de la part des OVNI
    En 2001, Steven Greer du disclosure project organise une conférence au press club de Washington ou de nombreux militaires, hommes politiques et scientifiques confirment la présence d’extraterrestres… Le tout est relayé par CNN et les grandes chaines américaines
    En Novembre 2006, la présence d’un OVNI au-dessus de l’aéroport de Chicago fait les gros titres de la presse américaine et l’évènement est couvert de manière équilibré… Une première…
    Novembre 2007, la disclosure conference a Washington propose d’autre témoignages de militaires, de scientifiques et d’homme politique, notamment l’ancien gouverneur de l’Arizona Fife Symmonton qui était en poste en Mars 1997 lors de l’épisode des lumières de Phoenix. Ce dernier admet qu’un black-out total avait été imposé sur le sujet. La conférence reçoit un écho assez important dans la presse mainstream
    En 2008, le ministre de la défense japonais annonce que la constitution pacifiste du japon ne permettrait pas à l’armée d’intervenir en cas d’apparition d’OVNI. Cela sous-entend des intentions hostiles
    En 2010 certains documents wikileaks contiennent des fuites concernant les OVNI et de nombreuses conférences sur le sujet ont lieu dans de nombreux pays du monde…
    Alors, nous dirigeons nous vers un changement d’attitude concernant la présence extraterrestres. Va- elle enfin être admise par les « autorités » ? Nos « dirigeants » veulent-ils enfin nous révéler la vérité sur nous-même et sur le monde. Hélas, dans un système qui élimine par la fin plus de 10 millions d’enfant chaque année, qui a tué et tue plus de 3 millions d’innocents en Irak, en Afghanistan et en Palestine dans des « guerres contre le terrorisme », pour répondre à des faux attentats crées par les illuminatis eux mêmes, qui sacrifie chaque année des centaines de milliers de personnes dans d’horrible rituels sataniques, la vérité n’est jamais révélée. Si elle est révélée, elle est révélée de façon détournée, incomplète POUR FAIRE LE JEU DU SYSTÈME, DES ILLUMINATIS ET DE LEURS MAITRES LES ENTITÉS SANS ÂME. C’est ce qui est en train d’arriver avec les OVNI. Si l’information commence à sortir dans le domaine grand public c’est qu’elle fait le jeu des illuminatis.

    Or avec les OVNI, il existe une projet pour que les humains consentent (le consentement est une loi universelle) à abandonner le peu qu’il leur reste de souveraineté et à vivre sous un gouvernement mondial avec une société pucée. Or la PUCE=La FIN DE L’HUMAIN car, si l’humanité CONSENT à se faire implanter la puce, les illuminatis pourront à jamais extraire l’énergie émotionnelle de l’humain. En effet, la puce sera associée au système nerveux et aura un rôle bien plus important que la simple surveillance… L’homme pucé sera réduit à être une simple pile électrique pour nourrir les êtres sans âme… Le projet en question s’appelle le projet bluebeam et se divise en deux partie qui pourront fonctionner de manière indépendante l’une de l’autre. Quoi qu’il en soit le projet bluebeam ne sera utilisé que si toutes les autres menaces fantômes pour leurrer l’humanité à consentir à un gouvernement mondial échouent (fausse menace terroriste, faux réchauffement climatique, fausses épidémie comme le H1N1….)

    La première partie du projet bluebeam consisterait à faire croire que les extraterrestres positifs et neutres qui nous visitent sont hostiles. Or, la plupart des extraterrestres qui viennent sur terre sont bénéfiques et ne demandent qu’à nous aider SI L’ON CONSENT. Or, les illuminatis, par une forme habile de désinformation pourraient faire croire aux masses qu’ils sont négatifs et qu’ils sont hostiles. Pensons aux films comme independance day, la guerre des mondes, Skyline… Pensons aussi aux séries comme Dark Skies qui présentent l’armée comme une entitée positive luttant contre des mauvais extraterrestres. Regardons comment, par le biais de faux attentats, une majorité d’européens et d’américains perçoivent les musulmans comme de dangereux terroristes ce qui est archi faux… La vaste majorité des attentats islamistes sont l’œuvre des services secrets qui ne sont que des services secrets au service des illuminatis. Est-ce un hasard si le COMETA parle implicitement de menace extraterrestre alors que la majorité de ces membres sont des initiés de la franc-maçonnerie à un haut niveau… On peut aussi imaginer que les illuminatis mettront en scène par le biais d’hologrammes et d’engins spatiaux Terrestres une fausse invasion extraterrestre. En effet, n’oublions pas que les technologies des hautes sphères des sociétés secrètes et du complexe militaro-industriel on plusieurs MILLIERS d’années d’avance sur ce que l’on connaît. Pour eux, le clonage humain, le voyage spatial et le voyage dans le temps sont monnaie courante. Ainsi, par le biais de ces leurres l’humanité consentirait à un gouvernement mondial sous l’égide des illuminatis pour se protéger d’une « invasion extraterrestre ». Or l’ironie de cette situation est que les forces controllant les illuminatis ne sont pas humaines et contrôlent notre monde depuis des milliers d’années.

    Or, il y a un problème et ce problème est que de nombreux pontes médiatiques de l’ufologie comme Steven Greer considèrent que les extraterrestres sont là pour nous sauver… Or parmi les membres du comité directeur du disclosure project se trouve une spécialiste du contrôle mental. De plus selon certaines sources Steven Greer serait proche de certaines sociétés secrètes. De plus certains de ces informateurs comme le feu sénateur Robert C Byrd sont des satanistes selon le témoignage de Cathy O’Brien. Un autre informateur de Greer est James Woolsey un néoconservateur, un membre du PNAC, un think tank américain qui est un des bras armés qui a organisé les faux attentats du 11/9. Tout cela est très suspect d’autant plus que seuls nous-mêmes pouvons-nous sauver. En effet, en raison de la loi du consentement, l’aide extérieure ne viendra que si l’on consent à ce qu’elle vienne. Or, d’après Serge Monast, un (vrai) journaliste d’enquête Canadien il existe un plan dans les cartons de la NASA (organisation Nazi) qui consiste par des hologrammes et des technologie de contrôle mental à créer de fausses apparitions des différents messies des différentes religions.

    Chacun de ses messies fusionneraient en un seul qui se présenterait comme le sauveur de l’humanité. Tous ceci sous fond de guerres et de catastrophes naturelles crées de toute pièce. Or, le faux sauveur pourrait très bien être une des races extraterrestres contrôlant les illuminatis (reptilien, ou autres…). Les masses se jetteraient tête baissée dans la gueule du serpent et consentirait au gouvernement mondial avec société pucée. L’ironie de l’histoire est que ce fameux « sauveur » serait en réalité une des races extraterrestres qui opprime l’humanité depuis des siècles.

    C’est pour cette raison que toute information CONCERNANT LES OVNI RELAYÉE PAR LES MÉDIAS OFFICIELS TOUS CONTRÔLÉS PAR LES ILLUMINATIS doit être prise avec un maximum de prudence, y compris les documents wikileaks. Depuis les années que j’étudie les illuminatis, j’ai compris une chose : si l’information sort à grande échelle c’est qu’elle sert leurs intérêts.


    votre commentaire
  •  
     
     



    Ces derniers 24 heures, nous avons été occupés (et préoccupés) à débattre du post le plus alarmant, en raison des déclarations chocs de la reporter Colleen Thomas rapportés, entre-autre, par le site alarmiste de « L’Éveil 2011 ».

    Les allégations de Mme Thomas sont sans équivoque! Elle explique les morts mystérieuses d’oiseaux, de poissons et autres animaux partout sur la planète, par la présence de gaz phosgènes et autres produits toxiques dans les traînées laissées par les avions, ces fameux chemtrails!

    Ce composé de phosgène (COCl2) serait vaporisé intentionnellement, et les chemtrails, serait la cause de l’empoisonnement, qui devrait affecter bientôt tout les autres animaux, l’humain y compris.

    Ces déclarations sont d’autant plus alarmantes qu’elles expliqueraient les nombreux maux desquels l’humanité est présentement touchée… Parce que depuis la période des fêtes, les hôpitaux débordent… Les gens sont grippés, ou souffrent de divers troubles chroniques...

    Colleen Thomas n’y va pas par quatre chemins! Elle affirme haut et fort que les chemtrails sont utilisés afin de réaliser le plan de réduction de la population de la planète! Le fameux « Black Swan Project »…



    Elle insiste ! L’Humanité est menacée par des visiteurs, qui sont plutôt des colonisateurs de notre planète! Elle affirme encore que les armées de toutes les nations ont été infiltrées et travaillent désormais de concert, en opérant des épandages de produits toxiques sur toute la surface de la planète…

    Alors, l’humanité est déjà en guerre avec des « aliens » sans le savoir… Seules les plus hautes sphères du gouvernement sont vraiment au courant de ce qui se passe et des vrais enjeux… Elle parle d’une connection avec des groupes obscures (pour ne pas dire occultes); et prétend que les aliens et ces groupes suivent un agenda, visant à établir un nouvel ordre mondial sous la dictature de nos colonisateurs venus d’autres sphères…

    En tout cas, les déclarations de Mme Colleen font beaucoup de bruit sur le web. C’est le buzz sur youtube depuis hier, surtout aux États-Unis.
    D’autant plus que deux journalistes d’investigation, dont John Wheeler, ont été tué dans des circonstances très étranges durant leurs enquêtes sur l’affaire...

    Pour l’instant, rien ne prouve que nous sommes concrètement sous attaque bactériologique. Mais tout nous porte à croire que l’heure est grave…

    Nous croyons que les gens ont besoin d’explications… Ils veulent des explications pour la mort des oiseaux, la mort des animaux partout sur la planète... Ils veulent aussi des explications concernant les "chemtrails". Et malheureusement, puisque les gens sont laissés dans l’ignorance, ils s’imaginent pleins de choses… Mais les gens ont besoin d’explications, et tout porte à croire que les « chemtrails » sont une agression envers l’humanité.

    Aussi, puisque les médias officiels ne nous donnent pas d’information au sujet de ses inquiétants « chemtrails », on doit se rabattre sur l’information qui circule sur le net.

    Ici, Colleen Thomas répond aux questions que la plupart des gens se posent… Évidemment, ses affirmations sont excentriques, mais elles sont les seules disponibles, les seules qui donnent une explication plausible de ce qui est en train de se dérouler… cette guerre silencieuse qui se fait à notre insu et qui est en train de changer la face du monde!

    La vidéo choc (en anglais seulement) :

     http://www.youtube.com/watch?v=nUqoBhZ5Ywg&feature=player_embedded

    Bon… Il faut quand même tenir compte de d’autres affirmations sensationnalistes de l’excentrique Colleen Thomas, qui dit avoir été contactée par l’Ange Metatron, et qui se dit aussi l’héritière de la noble lignée de Dan, affirmant encore sans gêne ses origines mi-irlandaises, mi pléadiennes!

    Malgré ces petites excentricités, on peut dire que les propos de Colleen Thomas se défendent. En tout cas, elle ne chôme pas en ce qui a trait aux déclarations chocs! En novembre 2010, elle expliquait que des missiles avait été abattus ou mis hors d’usage par des pléadiens… Depuis 2007 déjà qu’elle cherche à alerter la planète au sujet d’une invasion des extraterrestres et de la présence des reptiliens… En échos aux calendrier Maya, elle annonce un changement de paradigme pour l’année 2012.
    À ce sujet visitez :
    www.intellectuallyhonestscience.com

    Pour ce faire une bonne idée de Colleen Thomas, nous vous proposons de jeter un petit coup d’œil sur la série de vidéos qui se trouve à cette adresse : http://www.youtube.com/colesakick
    On peut la voir y danser sur le son des cornemuses, une danse traditionnelle celtique ! (?) Mais puisqu’elle est une des Grande Prêtresse irlandaise de la lignée de Jésus, elle a sans doute le droit de se permettre quelques fantaisies.

    Du reste, les propos de Colleen Thomas au sujet des chemtrails et des gaz phosgènes sont assurément très alarmants et ne sont pas complètement sans fondement ! Le mieux est de vous informer d’avantage au sujet des chemtrails, et de demander des explications!
    Le mieux est de forcer les médias officiels à nous donner des explications claires! Mais c’est loin d’être chose faite et durant ce temps, la guerre silencieuse se poursuit…


    LE GAZ PHOSGÈNE

    Le phosgène, aussi nommé dichlorure de méthanoyle, oxychlorure de carbone oudichlorure de carbonyle est un gaz très toxique à température ambiante, qui appartient à la classe des agents suffocants, comme le dichlore, le sulfure d'hydrogène ou le dibrome. Sa formule est COCl2

    Il provient du mélange de deux gaz eux-mêmes très toxiques: le dichlore (Cl2) et lemonoxyde de carbone (CO).

    Le phosgène fut synthétisé par le chimiste John Davy Croket (1790-1868) en 1812. Ce gaz fut employé comme arme la première fois par l'armée allemande, mélangé à du dichlore, sous forme de vague gazeuse dérivante, durant la Première Guerre mondiale.

    L’armée française l'utilisa à son tour, chargé en obus dès 1916. Effectivement en février 1916 les français introduisent des obus de 75 chargés au phosgène, premières munitions alliée avec un effet létal. Les troupes allemandes furent fortement impressionnées par cette réplique française et demandèrent à disposer de munitions aussi toxiques, relançant ainsi la production des munitions chimiques allemandes.L'armée allemande préfèrera utiliser un de ses dérivés, le chloroformiate de méthyl chloré, pour le charger à l'intérieur de projectiles. Le phosgène fut ainsi le responsable de plus de 100 000 gazés pendant la Première Guerre mondiale. Plus tard, il fut utilisé par l'armée impériale japonaise contre les chinois lors de la guerre sino-japonaise (1937-1945).

    LES CHEMTRAILS…

    Aujourd’hui les techniques d’empoisonnement sont de plus en plus sophistiquées. Pensons à l’antrax ou aux « e bombs »… Il faut considéré aussi l’ampleur des épandages qui se pratiquent partout à la surface de notre planète. On sait que les traînées laissées par les avions sont loins d’être seulement de la vapeur d’eau! On sait désormais qu’ils répandent intentionnelement des produits chimiques au dessus de nos têtes! Depuis 1989, la fréquence des avions qui répandent des traînées chimiques n’a cessé d’augmenter.

    http://www.youtube.com/watch?v=gvm8BcIPdNY&feature=player_embedded

    Ça prend pas un oeil-de-lynx pour voir qu’il y a quelque chose de pas normal qui se trame dans nos cieux !


    LISTE DE CERTAINS AGENTS ET BACTÉRIES DÉCOUVERTS DANS LES ANALYSES DES RETOMBÉES DES « CHEMTRAILS » :

    1. Bibromure d'éthlylène (bibrométhane) - Interdit en 1984 par la commission pour la protection de l'Environement (EPA), le BBE (C2H4Br2) est un additif cancérigène que l'on trouve dans les carburants et un insecticide dont l'odeur ressemble à celle du chloroforme. Il serait semblable à l'iodure d'argent qui fut utilisé pour provoquer la formation de nuages dans le but de modifier les conditions météorologiques. Après absorption, le BBE provoque une dépression du système nerveux central et un œdème pulmonaire, qui est une accumulation de liquide dans les poumons. Les symptômes de l'œdème pulmonaire se traduisent par un manque de souffle, de l'angoisse, une respiration sifflante et des quintes de toux. Ce produit est extrêmement irritant pour les muqueuses et les voies respiratoires. (Sans farcet, je l'ai eu moi-même et ça brûle en "sapristi")

    2. Pseudomonas aeruginosa - Une bactérie robuste, très répandue, que l'on trouve dans la boue (ce qui semble indiquer la possibilité d'une contamination des échantillons de sol de traces chimiques) mais que des laboratoires comme PathoGenesis obtiennent communément par manipulation génétique dans diverses optiques. Ce sont les souches naturelles qui ont été découvertes dans l'eau potable et les hôpitaux contaminés. (L'eau potable:propriété nationale bientôt, vous verrez...) Aprés inhalation par des sujets souffrant d'immunodépression pulmonaire comme les victimes de la muscoviscidose, elle forme des biofilms, amas gluants qui constituent des abris virtuels contre les attaques défensives du sytème immunitaire et des antibiotiques.Elle peut transférer horizontalement, c'est-à-dire d'une espèce à l'autre, des informations génétiques à son hôte par transduction et conjugaison.La conjugaison est lorsqu'une bactérie injecte un matériel génétique connu sous le nom de plasmide, par "établissement d'une liaison", dans la cellule hôte qui le reçoit et l'inclut à son propre ADN. La transduction est un procédé similaire, mais au lieu d'injecter un plasmide, la bactérie envoie des bactériophages (virus) qui contiennent des fragments d'ADN de la bactérie d'origine et les implantent dans l'ADN de la cellule hôte. (Et voilà, ça commence à s'éclaircir...)!

    3. Pseudomonas fluorescens - une autre souche de la famille des Pseudomonas (c'est toujours une bactérie) que l'on trouve le plus souvent dans la terre et sur les plantes. Sur ces dernières, elles produisent des antibiotiques qui les protègent des infections fongiques et bactériennes. Vraisemblablement un contaminant selon l'analyse. (Toujours intéressant mais ce n'est qu'un contaminant).

    4. Entérobacteries - Comprennent le E. coli et la salmonelle qui sont les principaux responsables dans les cas d'empoisonnement alimentaire. (C'est pour vous dire qu'on en parle et en trouve dans la province des cas "isolés" depuis des années, mais ce doit être normal ou naturel, hey?). Le plus intéressant de la familles de entérobacteries est le genre Klebsiella, dont l'espèce est à l'origine des pneumonies infectieuses. (Ha! Ha! là ça commence à m'intéresser...retenez le nom de ce gène qui n'est pas trop gêné..).

    5. Serratia marcescens - un dangereux pathogène qui peut provoquer des pneumonies. (Comment s'appelle cette grippe que vous avez ? Les médecins n'en savent rien et continuent de vous injecter (pas moi, les amis) avec "leurs" antibiotiques et pilules bidons par bidons, tuant à petit feu votre propre système immunitaire et tout ce qui est naturel tant qu'à y être et c'est très payant la guerre vous savez ?)

    Ce lien signale que "L'une des plus grandes expériences constitua à pulvériser du Serratia marcescens au-dessus de San Francisco. Cet organisme est surtout joli parce qu'il produit un pigment rose/rouge lorsqu'on le cultive dans un certain milieu, ce qui le rend très facile à identifier. (Juste pour voir où leurs poisons sont tombés et qui les a attrappés, pour des buts expérimentaux seulement, ben voyons).

    À un moment donné, 5000 particules par minute furent pulvérisées sur les zones côtières et à l'intérieur des terres. Durant ce laps de temps, 1 homme est décédé (à l'hôpital) et 10 autres ont été victimes d'une infection qui fut qualifiée de "mystère pour la médecine". Bien que les militaires ne pratiquèrent pas de suivi de ces essais, un des résultats obtenus montra que quasiment tout le monde avait été contaminé par le l'organisme testé.

    Rétrospectivement, maintenant qu'une partie de ces informations a été rendue accessible, il a été démontré qu'au cours des périodes qui suivirent ces essais, on signala 5 à 10 fois plus de cas d'infections que la normale." (Cet incident est très bien rapporté et documenté et on continue de faire des expériences sur nous tous les jours).Visitez ce lien du Service de Sécurité des Renseignements Canadiens (Canadian Intelligence Security Service) pour davantage d'informations sur les essais biologiques de 1950 à San Francisco.

    Pour résumer, les militaires ont déversé du Serratia marcescens sur la population de San Francisco dans le but de tester son efficacité en cas d'attentat à l'arme chimique. Une épidémie de pneumonie s'est ensuivie, causant la mort d'un homme.

    6. Streptomyces - Les streptomyces entrent dans la fabrication de la majorité des antibiotiques utilisés en médecine humaine ou vétérinaire et dans l'agriculture, mais également comme agent anti-parasitaire, dans les herbicides et les métabolites pharmacologiquement actifs (ex : immunodépresseurs). (En français c'est assez évident non?)

    7. Une enzyme de restriction utilisée par les laboratoires de recherche pour découper et combiner l'ADN -- une telle enzyme opère une fente dans l'ADN et permet d'y insérer les segments désirés avant de le recombiner. (Nous voici rendu dans l'assemblage génétique maintenant, les compagnies s'amusent à nos dépends...)

    8. D'autres bactéries et moisissures toxiques pouvant provoquer aussi bien des maladies cardiaques, des encéphalites et des méningites que des souffrances aiguës des voies respiratoires aériennes et du système gastro-intestinal. On sait que dans les trois jours suivant une pulvérisation particulièrement importante, on observe des épidémies de maladies respiratoires au sein la population exposée. Certains développent des pneumonies, d'autres des rhumes, des symptômes grippaux et une dépression des fonctions immunitaires. (Des cas de méningites et encéphalites ont également augmenté en corrélation avec les émissions de nuages des chemtrails)

    Notez qu'il n'est fait mention d'aucun virus dans la liste ci-dessus. C'est parce que les virus sont difficiles à détecter en laboratoire et plus encore à identifier. Toutefois, pour la plupart des maladies qu'ils provoquent, les antibiotiques sont sans effet.

    Des points développés plus loin dans cet article indiquent que de tels virus sont vraisemblablement des rétrovirus comme l'adénovirus utilisé dans la sinistre "thérapie" génique.Divers objets, figurant dans le film vidéo de cette séance de prises de vue au microscope envoyé avec cette série, n'ont toujours pas été identifiés. Parmi eux les doubles cellules et les matériaux bleu et vert exposés ci-dessus. L'objet situé dans le coin supérieur gauche de cette série a été prudemment identifié comme étant un globule blanc. Des observations répétées de chacun des types de cellule ou d'objet montrés sur ces photos ont été effectuées et enregistrées dans la séquence vidéo : http://www.carnicom.com/east1.htm

    D'après le rapport breveté : "Il a également été envisagé d'envoyer de gros nuages de barium dans la magnétosphère afin que la photo-ionisation augmente la densité du plasma froid, produisant ainsi une précipitation des électrons par interaction accrue (whistler-mode)."

    Traduction française: Myriam

    NOTES : Les morts des oiseaux, poissons et autres animaux sur la planète sont dues à des expériences secrètes (mais délibérées) menées avec des armes électromagnétiques, sinon le système H.A.A.R.P.
    Il y a encore la possibilité que des phénomènes météorologiques inusités soient responsables de ces mystérieuses morts, mais alors, il faudrait connaître la véritable source de ces désordres qui affectent la météo et le climat…

     

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique