• Ballade avec un OVNI

     

     

     

     

     

    Ce témoignage d'observation d'OVNI vient de ma mère.

     

     

     

     

     

     

    Au début du mois de mars 1990, ma mère, partit seule un après-midi rendre visite à mon père hospitalisé pour quelques jours dans une ville voisine se trouvant à une trentaine de kilomètres de notre village.

     

     

     

     


    A son retour vers 18 h 30 elle reprit la petite route sineuse qu'elle avait emprunté à l'aller. Le ciel était encore lumineux et limpide.

     

     

     

     


    Connaissant parfaitement bien la départementale, le trajet se passait en toute sérénité. Une dizaine de kilomètres plus loin elle rejoignit deux véhicules la précédant. La dangerosité du parcours empêchait de les doubler et, limitait la vitesse. Sa vigilance moins absorbée par la concentration de la conduite de sa Clio, elle aperçu à sa droite par la vitre de sa portière, une masse sombre, au travers des branches des arbres jalonnant par endroits les bords de la route.

     

     

     

     


    Un peu plus loin, la visibilité s'avéra meilleure et, distingua à ce moment là un objet d'une taille importante, de forme discoidale à une trentaine de mètres d'altitude, se déplaçant de conserve avec les trois automobiles.

     

     

     

    L'instant n'était guère approprié à une observation détaillée mais elle jettait parfois des regards furtifs dans sa direction lui permettant de se rendre compte que l'OVNI était de couleur noire mate, sans lumière apparente. Soudain elle constata sa disparition, ne le revoyant plus en nulle part elle en conclut qu'il était parti.

     

     

     

     

     

     

    Tout à coup le ciel s'assombrit, cherchant à comprendre ce qui se passait ma mère leva les yeux et, vit à travers les feuillages juste au-dessus de sa voiture, l'Ovni, silencieux qui l'accompagnait pour l'observer  -ce fut son impression-. Il avança, couvrant ainsi les trois automobiles pendant plusieurs minutes. La peur l'envahit au premier abord, suivit ensuite d'un sentiment de réconfort à la pensée de n'être point seule dans cette situation.     Elle fut persuadée que les occupants des autres véhicules s'étaient aperçu de sa présence... Il les dépassa très lentement en s'éloignant définitivement, laissant derrière lui les voitures qui poursuivirent leur chemin sans faire mine de s'arrêter.

     

     

    Elle arriva sans encombre, soulagée d'être à l'abri dans sa maison.

     

     


    La durée totale de l'observation fut d'une quinzaine de minutes à peu près.

     

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :