• Après la Grèce vendue aux plus offrants -à quand la vente de la France !

     

    [images_4ever_eu]%20zombie,%20fille,%20cheveux%20gris%20148695


    La mondialisation ne se limite pas à la liberté effrénée d'échanges commerciaux ou financiers,


    elle concerne aussi l'achats de territoires nationaux comme la Grèce

    qui voit ses îles composant sa nation vendues pour une bouchée de pain, aux Arabes comme les Qataris, aux Chinois, aux Américains

    ou aux Allemands plus que richissimes.

    Que deviennent les habitants Grecs qui habitent ces îles achetées par des étrangers ?


    -Ont-ils été chassés de leurs maisons et de leurs îles ?


    -Sont-ils considérés dorénavant comme des Qataris, des Chinois, des

    Américains, ou des Allemands ?


    "J'imagine qu'ils doivent subir maintenant les lois de ces ressortissants de pays étrangers".

     

    -Seraient-ils considérés comme des apatrides puisque leur nation, leur gouvernement ont vendu leurs terres,

    et pour le coup toutes les richesses contenues sur leurs territoires ?

    -Ont-ils été eux-mêmes vendus en bonus avec leurs îles ?



    L'heure est plus qu'alarmante !

    Il est urgent de nous bouger "le cul" sinon dans peu de temps nous subirons ici le même traitement !


    Laisserons-nous ainsi ces pays totalitaires se distribuer morceaux par morceaux la France,

    et nous piquer toutes nos richesses à l'instar de la Grèce ?


    -Ces pourris deviendront propriétaires d'un ou plusieurs départements pour les uns,

    d'une région, ou d'une ou plusieurs villes pour les autres... -à la bonne franquette !

    Ils se serviront comme ils l'entendront !
     

    "Je me demande si nous resterons éternellement de stupides pions sur leur échiquier ?
     

    Lilith 168

     

     

     

    ***************

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :